David Madore's WebLog: Se una notte d'inverno un viaggiatore

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0075 [older|newer] / Entrée #0075 [précédente|suivante]:

(Sunday) · New Moon

Se una notte d'inverno un viaggiatore

[Traduction française ci-dessous.]

(In English: If on a Winter's Night a Traveler.) This book is definitely a masterpiece. This doesn't mean that it will be to everyone's taste, however (much as one can believe the fugues of Bach to be brilliant intellectual constructions but not like them all the same, I can easily imagine that Italo Calvino's book will greatly annoy some people): but I think all will admit that it is beautifully written and very ingeniously crafted.

I wish to say as little as possible about its content so as not to spoil the reader's pleasure in discovering what it's all about. In fact, I strongly recommend, if you decide to try, not to read any kind of preface or even back cover that the book might have: start chapter one immediately. Still, I will attempt to give some hints to help one decide whether one is likely to find the book interesting. So, here are a few “kin memes”—things of related interest which, if you find to your taste, indicate that you might like If on a Winter's Night a Traveler:

I am not claiming that Italo Calvino's book is similar (or even related) to all of these, merely that if you took pleasure in reading the above-cited works, the same will probably hold for If on a Winter's Night a Traveler.

If you are enclined to find a more poetic work by Italo Calvino, then I rather recommend the very beautiful Le Città invisibili (Invisible Cities in English). Or if you prefer a more conventional kind of novel, try Marcovaldo, ovvero, le stagioni in città (in English: Marcovaldo, or, the Seasons in the City).

By the way, I'm afraid that If on a Winter's Night a Traveler must lose a lot when being translated into English. By all means read it in Italian if you can, or, at least, in a Romance language (Spanish or French, for example).

[French translation of the above.]

(En français: Si par une nuit d'hiver un voyageur.) Ce livre est indiscutablement un chef-d'œuvre. Cela ne veut pas dire, cependant, qu'il sera au goût de tout le monde (de même qu'on peut estimer les fugues de Bach comme de brillantes constructions intellectuelles mais ne pourtant pas les apprécier, j'imagine facilement que le livre d'Italo Calvino en agacera beaucoup certains) : mais je crois que tous admettront qu'il est magnifiquement écrit et très ingénieusement construit.

Je veux en dire aussi peu que possible de son contenu pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur en découvrant de quoi il est question. De fait, je recommande fortement, si vous décidez d'essayer, de ne pas lire aucune sorte de préface ou même de quatrième de couverture que le livre pourrait avoir : commencez immédiatement le chapitre un. Cependant, je vais tenter de donner quelques indications pour aider à décider si on a des chances de trouver le livre intéressant. Donc, voici quelques « mèmes cousins » — des choses d'intérêt proche qui, si on les trouve à son goût, indiquent qu'on a des chances d'aimer Si par une nuit d'hiver un voyageur :

  • Diverses nouvelles par Jorge Luis Borges (telles que L'approche d'Almotasim) ;
  • Le pendule de Foucault d'Umberto Eco (et aussi Comment voyager avec un saumon) ;
  • Les considérations de Douglas Hofstadter, comme dans Gödel, Escher, Bach, et les phrases auto-référentielles ;
  • Les Exercices de style de Raymond Queneau ;
  • La Disparition de Georges Perec ;
  • Les Mille et une nuits ;
  • La chasse au Snark de Lewis Carroll ;
  • et oserai-je citer ma propre Propédeutique à la Reine des Elfes ?

Je ne prétends pas que le livre d'Italo Calvino soit semblable (ou même apparenté) à toutes ces choses, simplement que si vous avez eu du plaisir à lire les œuvres que je viens de citer, il en ira probablement de même de Si par une nuit d'hiver un voyageur.

Si vous cherchez à trouver une œuvre plus poétique par Italo Calvino, alors je recommande plutôt le très beau Le Città invisibili (Les Villes invisibles en français). Ou, si vous préférez un roman d'un genre plus conventionnel, essayez Marcovaldo, ovvero, le stagioni in città (en français : Marcovaldo, ou, les saisons en ville).

Soit dit en passant, je crains que Si par une nuit d'hiver un voyageur perde beaucoup en étant traduit. Si vous le pouvez, lisez-le en italien, ou, au moins, dans une langue latine (l'espagnol ou le français, par exemple).

↑Entry #0075 [older|newer] / ↑Entrée #0075 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées