David Madore's WebLog: Comment rencontrer des gens ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0049 [older|newer] / Entrée #0049 [précédente|suivante]:

(dimanche) · Pentecôte

Comment rencontrer des gens ?

J'ai dîné ce soir avec un copain (Ska pour ne pas le nommer) au restaurant Le Loup Blanc (rue Tiquetonne, dans le quartier de Montorgueil), que je recommande très vivement (le restaurant, pas la rue Tiquetonne — enfin, je n'ai rien contre la rue Tiquetonne, hein), je connaissais déjà mais ça faisait un moment que je n'y étais pas allé, et c'était vraiment délicieux.

Parmi nos sujets de conversation, nous avons évoqué le délicat problème suivant : comment rencontrer des gens ? Comment faire lorsqu'on a des amis (qu'on estime et qu'on aime beaucoup, là n'est pas le problème) mais qu'on souhaite s'ouvrir l'horizon vers d'autres personnes ? Cela peut être pour se constituer des liens affectifs nouveaux (par exemple, trouver l'amour de sa vie, si on y croit), ou simplement pour changer d'air, bref, pour n'importe quelle raison. Pour les homos (Ska n'en est pas, j'espère qu'il ne m'en voudra pas de l'outer de la sorte comme hétérosexuel), il y a des associations à cet effet (j'en ai fréquenté plusieurs), des sites de rencontre et des communautés virtuelles ; dans tous les cas, il existe différents groupes d'intérêts ou clubs qui peuvent rassembler des gens autour d'une communauté (association d'amateurs de ceci ou cela).

Mais on a toujours l'impression que c'est dommage de passer par un prétexte (aimer le bridge, la musique, le modélisme, les jeux de rôle, ce que vous voudrez, ou avoir été dans telle fac ou telle école, ou que sais-je encore) pour connaître des gens qui, du coup, ne sont pas ciblés selon des critères intéressants ; il n'existe pas, et peut-être ne peut-il exister, de cercles de rencontre sur les critères qui comptent vraiment, ceux qui font qu'on aime vraiment quelqu'un, ne serait-ce que parce que ces critères seraient tellement difficiles à cerner et à décrire. Et puis toutes ces communautés manquent souvent de turnover, et on finit par voir toujours les mêmes têtes, donc on doit, pour rencontrer de nouvelles personnes, trouver de nouvelles communautés (et donc de nouveaux prétextes !).

Je suggérais que peut-être une solution consiste à créer sa propre communauté. On peut chercher un « prétexte » pour la fédérer, mais ce n'est pas forcément évident. Ou bien on peut essayer de suivre le fil des amis vers les amis d'amis : inviter régulièrement des amis à manger (si possible, qui ne se connaissent pas déjà, pour qu'ils puissent se découvrir les uns les autres) et les encourager à faire venir des amis à eux pour brasser de la sorte autant de monde que possible, et tenter de « suivre la piste » des gens qui paraissent les plus intéressants et les plus susceptibles de connaître des gens intéressants. J'ai déjà mené quelques expériences isolées de la sorte, qui ont été agréables pour tout le monde (la bonne entente était au rendez-vous), je devrais sans doute persévérer.

Quoi qu'il en soit, ce problème est assurément un problème profond (si ce n'est le problème social fondamental). Pour ma part, éternellement célibataire et en quête de gens avec qui avoir des relations affectives véritables, je suis toujours prêt à faire connaissance de nouvelles personnes.

↑Entry #0049 [older|newer] / ↑Entrée #0049 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées