David Madore's WebLog: La mystérieuse flamme de la reine Loana

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0972 [older|newer] / Entrée #0972 [précédente|suivante]:

(dimanche)

La mystérieuse flamme de la reine Loana

J'ai fini de lire le dernier roman d'Umberto Eco, La mystérieuse flamme de la reine Loana. J'avoue que j'ai été surpris : ça ne ressemble pas trop au roman habituel (si j'ose dire) d'Eco. Certes, comme toujours, il trouve un prétexte narratif pour nous faire savourer ses connaissances, son érudition, son humour ; mais ici l'histoire est, on peut le soupçonner, largement autobiographique (le roman parcourt les souvenirs d'un Italien bibliophile né en 1932, et je suppose que les ressemblances avec l'auteur ne s'arrêtent pas là), et le ton d'Eco est donc, quand il raconte son histoire à lui, un peu différent (moins savant, moins drôle aussi, et certainement plus nostalgique) des pages où il raconte l'Histoire avec un grand ‘H’. Peut-être, à l'instar de son personnage (amnésique), l'auteur lui-même cherche-t-il à faire un peu abstraction de ses connaissances livresques pour retrouver ses souvenirs personnels. C'est donc un texte plus personnel, justement, qu'il nous offre ici. Le prologue est léger et facile à lire (alors qu'Eco nous a habitué à des romans dont le commencement est délibérément indigeste, comme pour trier ses lecteurs), puis nous rentrons dans le cœur du sujet : le livre retrace l'itinéraire d'une enfance en Italie sous le fascisme. La composition, bien sûr, est parfaite, mais je dois reconnaître ne pas avoir beaucoup ressenti cette mystérieuse flamme dont il parle.

Quoi qu'il en soit, ne lisez pas la quatrième de couverture, elle révèle trop de choses.

↑Entry #0972 [older|newer] / ↑Entrée #0972 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées