David Madore's WebLog: Bons baisers de Toulouse

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0692 [older|newer] / Entrée #0692 [précédente|suivante]:

(mardi)

Bons baisers de Toulouse

Un petit bonjour de Toulouse, où je suis en train de squatter une des machines du LAAS (merci, frangin) pour lire mon mail et écrire ces quelques mots.

La ville elle-même m'a très peu convaincu. Pour parler franchement, je trouve Toulouse assez moche : les bâtiments sont plutôt affreux, et souvent bien délabrés ou, en tout cas, très sales ; les architectures les plus disparates se côtoient sans harmonie, l'ensemble n'a aucun caractère et m'évoque une ville du Tiers-Monde (et puis, accessoirement, il n'y a aucune poubelle nulle part, et toute la ville est en chantiers, ce qui est pénible). La circulation est infernale, les rues soit sont trop étroites soit ressemblent à de véritables autoroutes. Bref, pas une réussite, de ce point de vue-là. Mais ce n'est pas grave, j'étais surtout venu ici pour voir des gens, et pour faire du rollers, et je n'ai pas été déçu par tout ça — je m'amuse bien.

Je suis très mauvais en rollers. J'en avais fait un tout petit peu il y a deux ans, quand je m'étais acheté mes patins, et je n'avais pas persévéré. Là c'était l'occasion parfaite : pour aller du centre-ville au campus de Rangueil (de l'Université Paul Sabatier) — où se trouve le LAAS où Mouton fait son stage, et où il loge —, il y a une promenade tout à fait plaisante le long du canal du midi, notamment sans route à traverser (le principal risque serait de tomber à l'eau). Bonne raison pour m'y remettre, donc. Mais je manque furieusement de technique, je sais que je ne fais pas ce qu'il faut (dans ma façon de pousser sur les jambes, surtout — notamment, je sais que j'utilise mes pieds de façon asymétrique et ce n'est pas bon parce que je me fais mal au gauche) mais je n'arrive pas à comprendre en quoi, ni à m'améliorer. Par ailleurs, je suis vraiment déchiré entre d'un côté l'envie de faire du rollers et d'apprendre à bien le faire parce que c'est vraiment excellent comme moyen de transport, et grisant comme sensation (quand ça avance et que je contrôle la situation, je me sens vraiment bien sur mes patins), — et d'autre part la peur parce que j'ai toujours des alarmes dans la tête qui me disent c'est dangereux — y'a des voitures — tu risques de tomber — tu es en équilibre précaire — tu vas te faire mal — le terrain est mauvais — etc : c'est assez stressant, tout ça.

Enfin voilà pour le moment, je ne vais pas m'éterniser à raconter ça. Je crains qu'à mon retour je retombe dans une certaine déprime, mais j'ai encore le temps de voir — pour l'instant je suis souvent très heureux. À plus tard ! (Et bonnes fêtes du 14 juillet pour ceux qui apprécient ça.)

↑Entry #0692 [older|newer] / ↑Entrée #0692 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées