David Madore's WebLog: Conversation de table

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0488 [older|newer] / Entrée #0488 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Conversation de table

J'ai dîné ce soir avec un ami, sa copine, et une autre amie (hum, je ne sais pas comment présenter les gens, moi ; je pourrais aussi nommer Péter, Ludmilla et Sandra, il n'y a rien de secret). Conversation complètement surréaliste d'un bout à l'autre, dans le genre où chacun s'exerce à parler par des sortes de maximes ou de préceptes (voire de brèves de comptoir) où on mélange allègrement le complètement sérieux et le parfaitement délirant. Le résultat est vraiment déconnant, j'adore ça. Malheureusement, les perles passent très mal hors de leur contexte, et de toute façon j'en ai oublié les neuf dixièmes.

Entre autres leçons de sagesse qui en sont ressorties (pour protéger les coupables, je n'attribuerai pas chacun de ces conseils à son auteur), on a appris que pour savoir si quelqu'un vous drague la meilleure solution était de lui proposer brutalement de coucher avec vous ; que pour draguer quelqu'un le mieux était d'attendre qu'il le fasse (mais attention, gardez bien ce secret pour vous parce que si tout le monde fait pareil ça ne va pas marcher) ; qu'il ne faut jamais coucher avec ceux que vous aimez mais seulement avec ceux qui vous aiment ; qu'il faut faire faire sa thèse par son directeur de thèse, parce qu'il sait au mieux ce qui le satisfera ; qu'un couple est d'autant plus équilibré que chacun pense que l'autre ne vaut pas un centime (et donc ne lui doit rien — les bons comptes font les bons amis) ; que le petit ami idéal est celui qui ne met jamais le nez chez vous mais chez qui vous pouvez toujours squatter, c'est la meilleure façon de vivre ensemble ; que plus on passe de temps dans les transports en commun moins on a une vie qui ferait un bon film porno (à moins que ce soit le contraire) ; qu'il faut toujours donner raison aux autres quand ils disent une bêtise, ça leur fait plaisir et ça évite des discussions pénibles ; qu'il n'y a rien de plus complexant que quelqu'un qui n'a aucune qualité ; que personne n'aime les blonds de toute façon ; que c'est un mauvais signe de bien se rappeler sa première rencontre avec quelqu'un ; et qu'il ne faut jamais lire ce qu'on écrit, c'est aux autres de s'en charger. Ah, et que c'est une chose d'avoir des complexes, mais que c'est encore pire d'avoir des quaternions (désolé…).

Péter part cette semaine pour trois mois, ou plus, en Finlande. Il va nous manquer. ☹

↑Entry #0488 [older|newer] / ↑Entrée #0488 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées