David Madore's WebLog: Comme un mardi…

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0365 [older|newer] / Entrée #0365 [précédente|suivante]:

(mardi)

Comme un mardi…

J'ai dormi à peu près deux heures la nuit dernière. Je commence à trouver lassant ce rythme haché où je fais des nuits de douze heures et plus et d'autres de quatre heures et moins. C'est vraiment n'importe quoi.

Cette fois-ci je n'ai pas été trop mauvais en TD (malgré le manque de sommeil). Je leur ai fait démontrer, avec plein de questions intermédiaires, le théorème de Darboux (les fonctions dérivées possèdent la propriété des valeurs intermédiaires), qui leur est malheureusement passé quelques années-lumière au-dessus la tête (enfin, au moins ç'aura été l'occasion de rappeler qu'une fonction dérivable est toujours continue mais pas forcément une fonction dérivée). Mais en pratique ça leur fait appliquer la définition de la dérivée, le théorème des valeurs intermédiaires et le théorème des accroissements finis — pile leur programme du moment — donc ce n'est pas trop mal. Hélas, appliquer deux théorèmes de suite, c'est le signal pour eux de décrocher. Enfin bon, on fait ce qu'on peut.

J'ai aussi corrigé leurs devoirs maison d'il y a longtemps (que j'aurais déjà dû rendre depuis un moment). Ce n'est pas trop mauvais, cette fois, mais il y a beaucoup trop de gens qui pour encadrer x²−x connaissant un encadrement de x, encadrent x² puis soustraient tout simplement les bornes de l'encadrement de x sans prendre soin de les échanger. Hélas !

Quant à mes propres calculs, ils ne marchent pas fort. En fait, je ne sais plus vraiment où je vais. J'aligne les équations ayant depuis longtemps perdu l'intuition géométrique de la situation et sans être trop sûr de ne pas oublier des morceaux en route.

Mais bon, là, je vais oublier tout ça et me coucher.

↑Entry #0365 [older|newer] / ↑Entrée #0365 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées