David Madore

[An English version of this page is also available.]

Bienvenue sur ce site Web ! Si vous cherchez mon site Web professionnel, il est ailleurs, ceci est un site Web plus personnel et moins sérieux, et en tout cas plus éclectique. Si vous y cherchez quelque chose de précis, il vous vaut sans doute mieux consulter le plan du site pour le trouver. Si vous voulez apprendre les dernières nouvelles de moi (et de ce site), lisez mon WebLog.

Si vous êtes tombé ici plus ou moins par hasard, vous voulez peut-être savoir qui je suis, mais je vous demande d'abord de lire l'avertissement important ci-dessous. Vous pouvez aussi vouloir jeter un coup d'œil à ce qu'il y a de bien sur ce site

Veuillez considérer ce site comme « en cours de permanente non-réalisation »: globalement, je ne m'en occupe pas (plus ?), donc les liens cassés et les pages inachevées ou complètement obsolètes sont légion. Je finis rarement ce que je commence, d'où les nombreux projets abandonnés que vous pourrez trouver. Et même quand j'ai l'énergie de finir quelque chose, j'ai rarement la patience de le maintenir ensuite, d'où l'obsolescence qui guette à peu près tout ici. Désolé pour tout ça.

Si vous avez besoin de m'envoyer un mail, mon adresse est david+www[arobase]madore[point]org. Notez que j'ai tendance à répondre aux mails de façon assez aléatoire (ça n'a rien de personnel !).

Et maintenant quelques mots d'introduction à ce site Web.

Avant-propos

Que trouve-t-on ici ?

À la base, tout ce qui m'intéresse. Il n'y a pas de thème unificateur commun, parce qu'il n'y a pas de thème unificateur commun à mes intérêts. Je vous suggère de jeter un coup d'œil au plan du site (ou, si vous êtes paresseux, les meilleures pages) pour en savoir plus. Ou bien lisez mon Web log pour en savoir plus sur mes réflexions quotidiennes.

Quelques mises en gardes importantes

Le premier et principal avertissement que je veux afficher concerne le jugement que vous (ne) devriez (pas) avoir sur ces pages, et sur moi à travers elles. Vous devriez garder à l'esprit que je ne sais pas qui vous êtes, ou ce qui vous intéresse (et, considérant la variété des pages trouvées ici, ça pourrait être beaucoup de choses). Rappelez-vous ceci : je dois écrire la même page pour tout le monde : pour mes amis, mes proches, mes collègues mathématiciens, ceux qui me connaissent à travers mon intérêt pour l'informatique, ceux qui savent très peu de moi et tenteront d'en découvrir plus à travers ce site Web, mais aussi mes amants et ex-amants, et, bien sûr, tous ceux qui sont simplement tombés sur ce site dans leurs pérégrinations sans but à travers le Web infini. C'est un exercice très difficile d'écrire à toutes ces personnes de la même façon : alors que dans la Vraie Vie on tend à se présenter sous un jour légèrement différent selon la personne à qui on parle, je ne peux tout simplement pas me permettre ce luxe ici. C'est un risque que je prends, j'en suis conscient, d'écrire cependant, et ce site Web pourrait (et, de fait, ce sera le cas) donner de moi une image désastreuse auprès de certains. Donc, je prends le risque, mais je rajoute la mise en garde importante (et peut-être étrange) suivante :

En lisant ces pages, vous convenez de garder à l'esprit que l'impression qu'elles peuvent donner de leur auteur ne serait pas la même que celle que vous pourriez avoir en me rencontrant dans la Vraie Vie. Vous promettez d'être prudent en vous formant une opinion : vous pouvez utiliser ce site pour votre information ou votre amusement personnels, mais vous ne devez pas me juger personnellement, en bien ou en mal, sur la base de son contenu ou de son existence.
Si vous ne convenez pas de ces termes, vous pouvez partir.

Ce n'est pas tout. Vous devez aussi vous rappeler qu'à peu près tout ce que vous trouverez ici est daté ou obsolète, beaucoup de choses sont inachevées (parfois avec un TODO explicite pour indiquer ce qui devrait encore être ajouté) et probablement ne seront jamais complétées (parce que j'en ai perdu l'intérêt, ou perdu la patience, ou parce que je n'ai plus le temps). Je reçois toujours avec plaisir les mises à jour ou corrections pour ce site Web, mais parfois je n'ai pas le temps de les prendre en compte ou même d'y répondre, et je m'en excuse d'avance. Également, la coexistence de plusieurs styles de pages différents donne à mon site un aspect très disparate, j'en suis conscient, mais, encore une fois, je n'ai pas le temps de tout rendre uniforme. Quant à l'organisation, je sais qu'elle est catastrophique, et il y a peu que je puisse faire qui l'améliorerait de façon efficace.

De plus, prenez en compte le fait que le français ici est pour l'essentiel une traduction de l'anglais, et j'ai tendance à m'exprimer de façon lourde et maladroite parce que je tente de reproduire les mots que j'ai utilisés (aussi maladroitement, mais pour d'autres raisons) en anglais ; et à faire encore plus de fautes d'orthographe et de grammaire que d'habitude. Soyez compréhensifs et rappelez-vous que le fond prévaut sur la forme. Notez, par ailleurs, que traduire de l'anglais au français (ou vice versa), ce que je fais pour certaines pages, demande un effort considérable (à maintenir les pages synchronisées), même si cela n'apparaît pas forcément.

Remerciements

Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont aidé, à un moment ou un autre, à faire que ce site ne soit pas totalement nul, en signalant des erreurs ou en faisant des corrections, en fournissant des informations, ou en fournissant toute sorte de retour, même si le retour est toujours au fin fond de mon agenda.

Je remercie encore l'École Normale Supérieure pour avoir hébergé ce site, bien longtemps après que j'avais cessé d'y être élève, sur le serveur des élèves (dont je suis un des webmasters).

Des remerciements spéciaux sont adressés à Google pour être l'outil merveilleux qu'il est, et pour faire du Web une source réellement utilisable d'information. Aussi, bien sûr, au World Wide Web Consortium pour le maintien des standards que j'utilise pour écrire cette page, et à Tim Berners-Lee pour avoir inventé le Web pour commencer ! (Et je suppose que je devrais aussi remercier Vinton Cerf pour avoir inventé l'Internet.)

Enfin, dernier mais non le moindre, merci à toi, lecteur, pour ta lecture.

Où aller maintenant ? Eh bien, au plan du site, par exemple. (Il était autrefois sur cette page, mais a été déplacé.)