Comments on Les gens qui ne savent pas faire la queue m'énervent

GHP (2019-04-12T11:05:14Z)

One man queue
https://ghpolge.typepad.com/.a/6a014e601c3031970c01a73d93f401970d-450wi
Wien, Schottenring, octobre 2006

GHP (2019-04-12T10:53:04Z)

Quand un carrefour est complètement bloqué (situation aggravée par les automobilistes qui passent quand même le feu au vert pour 1 mètre ou 2), pourquoi et comment finit-il toujours par se débloquer ?

sbi (2019-04-11T06:40:47Z)

Ceci semble confirmer cette histoire:

The curious case of queuing in Spain - Olive Press News Spain
https://www.theolivepress.es/spain-news/2015/07/11/the-curious-case-of-queuing-in-spain/

sbi (2019-04-11T06:11:25Z)

Robinets: il y a un temps constant de poser la carafe et de la retirer, donc
deux carafes à débit D/2 c'est plus efficace qu'une seule à débit D.

Queues: mon prof d'espagnol m'avait raconté qu'en Espagne, dans tous les
magasins (ex: pharmacie), celui qui entre demande "Qui est le dernier?" et sait
qu'il passe après lui. Cela oblige à être attentif deux fois.

Ruxor (2019-04-10T22:54:00Z)

@titipukhân: Si le distributeur divise le débit par deux quand on ouvre deux robinets, il est effectivement complètement con d'en mettre deux. (Aussi con que si un supermarché décidait de doubler son nombre de caisses en demandant à chaque caissier de servir deux caisses à la fois…) Mais la personne qui vient utiliser le deuxième robinet est fondée à se dire « ce n'est quand même pas possible que quelqu'un ait été assez con pour concevoir ou mettre en place un tel système » et donc conclure que c'est juste notre mauvaise perception des temps et des volumes qui produit cette impression que le débit est divisé par deux (plutôt que par 1.5 ou quelque chose comme ça) quand on utilise les deux robinets à la fois. De fait, outre que ce serait con de concevoir un tel système, ça m'a l'air physiquement assez étonnant d'imaginer que le point le plus limitant serait en amont de la séparation des robinets.

titipukhân (2019-04-10T21:01:12Z)

Il y a aussi la fontaine de la cantine. Deux sorties d'eau, mais le débit du système est constant: D pour un seul robinet ouvert; D/2 pour chacun des deux robinets ouverts.

Dans ces conditions, si quelqu'un est en train de se servir, j'attends qu'il ait terminé. Ensuite, je mets ma carafe. Malheureusement, quelqu'un arrive et ouvre l'autre robinet sur sa carafe. Intérieurement, ça me fait péter un câble.

Quand la personne suivante fait comme moi et attend que j'aie terminé de remplir ma carafe, je la remercie: on s'est compris et je me sens moins seul.

Solution: des fontaines à un seul robinet. (La bande d'abrutis va quand même demander pourquoi et quelqu'un devra leur expliquer sans s'énerver que c'était moins bien avant.)

mummy (2019-04-10T17:57:46Z)

Il y a quand même de plus en plus de grands magasins ou grandes surfaces qui pratiquent la file unique : par exemple le Carrefour où je vais a une hôtesse qui envoie les gens de la queue à la 1ère caisse qui se libère, de même qu'au BHV (entre autres). Mais le français aime bien jouer au petit malin en se postant à la caisse où la queue est la moins longue mais ce sera peut-être là où il attendra le plus longtemps (caissière novice, ou incident de paiement, etc…), et O joie, il pourra exercer son talent de rouspéteur. Quant au métro, plus rien n'existe face à la rage de ceux qui veulent entrer les premiers dans la rame, en empêchant les voyageurs de descendre…Vive le Japon !

Ours Arbre (2019-04-10T12:03:13Z)

@ArcyKen : la file d'attente unique, ça fonctionne quand on met un distributeur de numéros d'attente (les petits tickets en forme de flèche).

Le revers de la médaille, c'est que comme celui qui est en train de se faire servir n'a plus de personne derrière lui, il va être tenté de ne pas se presser et de tenir la jambe à l'employé…

Sinon, au Carrefour Marché où je vais parfois, il y a toujours une file unique pour les deux caisses.

Ah, et ce qui m'énerve, ce sont les gens qui marchent à gauche dans les couloirs du métro, ou qui coupent le tournant quand le couloir tourne à gauche (à chaque fois, je manque de leur rentrer dedans).

Ruxor (2019-04-09T23:20:30Z)

@Camille: Bien vu ! J'ai ajouté plusieurs liens vers des entrées ultérieures.

ArcyKen (2019-04-09T20:49:56Z)

Concernant les files d'attente, j'ai une anecdote qui me fait encore rigoler des années après.
Je me trouve au service après-vente d'un grand magasin avec mon appareil en panne dans les mains (genre grille pain ou micro onde) Il ay a une personne devant moi et l'employé est en train de s'en occuper.

Arrive une dame avec aussi un appareil dans les bras. Au lieu de se mettre derrière moi, elle se met juste à côté à ma droite. Je ne sais pas si elle essaie de passer avant moi ou si c'est juste pour "occuper l'espace".

Et nous poireautons ainsi une bonne vingtaine de minutes que la personne avant ait terminé et s'en aille. Ma voisine s'avance alors d'un pas autoritaire pour être servie. Je lui fait remarquer que j'étais là avant elle. Et sa réponse fut magnifique :

"Oh excusez-moi je ne vous avais pas vu."

Alors que nous venions de passer 20 minutes côte à côte !

Concernant le comportement des conducteurs je remarque tout de même que les choses vont dans le bon sens. Il y a toujours des petits malins qui cherchent à se faufiler qui vous dépassent dès que vous laisser 3 mètres devant vous mais il y en a de moins en moins et c'est une bonne chose.

Quant à la file d'attente unique, ça a beau être évident, en France ça a du mal à passer.

Camille (2019-04-09T20:16:38Z)

Tu peux sans doute mettre à jour
<URL: http://www.madore.org/~david/weblog/d.2011-05-07.1878.html>
et mettre un éventuel lien vers
<URL: http://www.madore.org/~david/weblog/d.2004-02-24.0530.html>

Il me semblait bien t'avoir déjà lu râler (à juste titre) contre cela ;-).

Ours Arbre (2019-04-09T19:15:23Z)

J'ai découvert le phénomène dont tu parles sur la vidéo suivante :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/video/2017/08/04/comment-eradiquer-les-embouteillages_5168584_4355770.html

Il y est question d'« embouteillage fantôme », expression pas très bien choisie, qui désigne un embouteillage qui se produit sans raison aucune (pas d'accident ou autre), seulement parce que quelqu'un a freiné une demi-seconde.

JMU (2019-04-09T18:53:45Z)

En ce qui concerne les files d'attente : j'ai toujours trouvé la configuration "multifile" mauvaise aussi bien pour les utilisateurs que pour les exploitants. Le seul point positif côté utilisateur, c'est pour celui qui croit (à tort ou à raison) avoir de meilleures capacités que la moyenne à prédire la file qui avancera la plus vite ; ce qui est évidemment en moyenne faux, donc devrait en moyenne être désapprouvé, l'individu médian étant averse au risque. Du point de vue de l'exploitant, la configuration multifile rend plus difficile de fermer ou d'ouvrir une caisse (sans produire des mouvements de foule et des récriminations).

Je veux bien croire que ce soit l'organisation "naturelle" (en l'absence de barrières etc.) et par conséquent adoptée par le musée de Trifoullis-les-Oies et ses trois caisses, mais aucun supermarché en France ne l'a adoptée (dans mon expérience, les caisses sont souvent disposées dans le prolongement des rayons, ce qui incite au multifile). D'un côté je soupçonne que si l'analyse ci-dessus était complète, Carrefour l'aurait produite depuis longtemps, et qu'il y a donc une bonne raison de rester en multifile. D'un autre côté, je n'ai jamais vu d'aéroport ou de gros musée fonctionner autrement qu'en monofile.

(Je note aussi que la Fnac Montparnasse est en multifile, alors que la configuration des lieux permet largement de placer des barrières pour guider du monofile.)

Autre rant sur les files d'attente : l'instinct naturel de placement des gens est merdique. Même sur une seul file et sans tricheur, j'ai constaté à la cantine de mon boulot précédent (80% de scientifiques) :

- aux stands servant les plats, le rail qui guide pour les plateaux (qui crée naturellement une file rectiligne à son long) n'étant pas de longueur infinie, les personnes suivantes se placent dans son prolongement et ne tournent qu'en rencontrant le mur du fond, alors qu'un serpentin serré serait très préférable du point de vue de l'occupation des lieux

- devant le rail des plateaux attaché aux caisses se trouve une voie de passage sur laquelle passe régulièrement du personnel de la cantine avec des chariots de nourriture etc. Cela n'incite pourtant pas les utilisateurs à attendre que l'intersection soit libre pour s'engager, ils collent systématiquement la personne de devant, quitte à devoir s'écarter lorsque le chariot passe. Autant on ne m'a jamais fait la moindre remarque en bien ou en mal pour garder mes distances à cet endroit, autant personne ne suivait mon exemple (même la personne juste derrière moi, même après le passage immédiat d'un chariot).

Si j'avais été à Google ou tout autre endroit supportant/encourageant les chieurs qui ont raison, j'aurais mis du scotch par terre ou ce genre d'indications, mais même avec un sens social de normalien scientifique moyen, je sentais que ça ne passerait pas.

En ce qui concerne l'analyse mathématique des embouteillages, un mot-clef de recherche utile est "Burgers' equation" (en gros : l'équa diff la plus simple possible qui crée des fronts de choc, dont l'embouteillage est un cas particulier).

ooten (2019-04-09T13:08:16Z)

Pour la conduite dans les embouteillages des aides automatiques arrivent sur les nouvelles voitures, je crois qu’elles devraient être très efficaces. Pour les files de personnes j’ai déjà vu des gens qui trichaient, j’ai trouvé ça particulièrement agaçant.

Hugues (2019-04-09T12:57:44Z)

J'ai cru voir récemment sur la page facebook d'un ancien camarade de prépa qu'il travaillait sur des voitures autonomes auxquelles on aurait inculqué ces principes, notamment le second. D'après ses simulations il suffirait effectivement d'une toute petite proportion d'agents régulateurs pour fluidifier le trafic.

Ilia (2019-04-09T10:04:43Z)

C'est curieux : le comportement que tu dénonces sur la route est en fait assez similaire à celui que tu préconises au supermarché ! Vouloir changer de voie quand la voie d'à côté avance plus vite, cela revient justement à traiter la route comme une "file unique" plutôt que comme deux files d'attente distinctes.

Bien entendu, la route et le supermarché sont deux situations très différentes : je ne t'accuse pas de contradiction. Mais le parallèle m'a tout de même frappé.

Selon moi, même sur la route, il arrive un moment où la stratégie "file unique" devient plus pertinente que la stratégie "files séparées" : pour prendre un cas extrême, il serait absurde de rester dans une file parfaitement bloquée alors que sur la file d'à côté est parfaitement vide.

Il faut donc trouver le ratio critique entre l'encombrement de la voie d'à côté et de la voie actuelle à partir duquel il devient raisonnable de déboîter. Je dois avouer que je n'ai aucune idée de ce ratio.

Ça me fait penser à un paragraphe du code de la route qui m'a toujours laissé perplexe : "il est interdit de dépasser par la droite, sauf lorsque la circulation s'établit en files ininterrompues". J'aimerais bien avoir une définition précise de "files ininterrompues". Et dans tous les cas, dans la pratique, je trouve cela très difficile à juger. Les distances entre les véhicules successifs ont tendance à varier plus vite que le temps qu'il me faut pour estimer si elles sont suffisamment faibles ou pas…


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: f368ad


Recent comments