Comments on Sur la construction aller+infinitif en français

vicnent (2018-01-31T17:39:50Z)

n'y a t il pas dans (A) et (B) une différence entre un déplacement dans l'espace et dans le temps ?
Je vais + infinitif = je vais (= me déplace) "à un endroit" ou je vais (me déplace) "à un instant dans le futur" ?

Gelsomina (2018-01-31T08:03:38Z)

Dans le même ordre d'idées, on entend fréquemment dire :
"Les horaires du TGV vont changer dans six semaines" et
"Attention, le TGV 8999 à destination de Metz partira dans trois minutes du quai N°2".
Et ce type de bizarrerie existait déjà avant l'existence du TGV.; Je n'ai jusqu'à ce jour trouvé aucune explication, surtout pas auprès des professeurs de FLE.

ooten (2018-01-30T18:56:27Z)

C'est grâce à ce genre (ou à cause, il n'y a aucun jugement de valeur) de construction syntaxique ambigue et aux interprétations multiples qu'une langue est complexe. Pour cela le Français est bien placé et l'anglais le serait encore mieux !
Exemple d'une construction à double sens qui me vient à l'esprit "Je vois, dans ces procédures de réhabilitation juridiques, des instrumentalisations de faits Historiques de la part d'institutions politiques qui sont sensées de rassembler une nation autour d'elles et donc de les renforcer."

mummy (2018-01-30T14:25:09Z)

Pertinent commentaire sur une construction verbale utilisée en permanence et à laquelle on ne réfléchit même plus…Même la classique grammaire universitaire (Grammaire du français classique et moderne" de Wagner et Pinchon) n'y fait absolument pas allusion !!!

J. F. (2018-01-29T16:51:33Z)

Un autre linguiste du dimanche peut-il ajouter une construction (C) qui sert à former un "passé simple" : "En 1642, il va publier son célèbre Traité. Il devint ensuite régent au collège, où il va s'illustrer par…" ? En catalan, cette construction s'est complètement substituée au prétérit.

Régis (2018-01-29T08:40:19Z)

Se préparer à, s'apprêter à se construisent en (B) et ont la même valeur de futur proche. Ils se construisent également en (A), avec une valeur impérative atténuée et polie.

jonas (2018-01-28T14:58:27Z)

> La construction (B) n'est possible qu'aux présent et imparfait du mode indicatif

In contrast, in the article about tenses that you linked to <URL: http://www.madore.org/~david/weblog/d.2011-09-23.1942.html >, you explain that the similar "vader <infinitive>" construction in interlingua can be combined with any grammatical tense. In English, the "be going to <infinitive>" and "be about to <infinitive>" constructions can at least be used in present and past tense.

Typhon (2018-01-28T01:37:12Z)

C'est ce qu'on appelle le futur proche ou futur périphrastique ou encore futur composé. C'est une construction souvent considérée comme un temps de conjugaison à part entière du français (depuis au moins trente ans).

La construction analogue existe avec le verbe aller à l'imparfait pour dénoter une action qui était sur le point de se produire, qui allait se produire.

Mais y a pas la même construction pour les autres temps, pour des raisons aspectuelles je pense (le passé simple et le passé composé ont un aspect accompli alors que cette construction est par définition inaccomplie).

Voilà ce qu'en dit la grammaire méthodique du français (Riegel, Pellat, Rioul, 1994) :

« Le futur simple est concurrencé, dans l'expression de l'avenir ou des moda-
lités qui s'y rattachent, par différents auxiliaires ou périphrases verbales :
• Aller au présent + infinitif marque le "futur proche" ou l'imminence
d'un procès (2.2.3). D'auxiliaire d'aspect, il devient un auxiliaire de temps,
très fréquent à l'oral : "Le train va partir". Il maintient plus nettement le
lien avec le présent de l'énonciation et il présente la réalisation du procès
comme plus assurée et sa réalité comme plus certaine que le futur, qui
laisse subsister un doute (J. P. Confais : 1990, p. 284] ; celui-ci est parfois
impossible à la place de aller + infinitif : " *Attention, le train partira/tu
tomberas".

Aller peut s'employer aussi pour exprimer un ordre plus catégorique,
immédiatement réalisable : Vous allez faire ce travail (tout de suite). »

commentaire (2018-01-27T20:00:38Z)

banner : Oui et "demain je vais aller manger à 14h" ! est subtilement différent de "Demain, j'irais manger à 14h".
Dans le premier cas, on déplace le présent d'un jour et on y décrit une action qui va se passer de ce "présent" (si je puis dire).
Dans le second cas, on est clairement dans le futur.
Le sens est strictement équivalent (du moins pour moi) mais l'effet stylistique diffère.

banner (2018-01-27T13:38:06Z)

et on peut dire aussi "je vais aller chercher les enfants" ou "demain je vais aller manger à 14h" !

Ilia (2018-01-27T03:14:16Z)

Une remarque sur l'exemple "je vais chercher les enfants". Grammaticalement, je suis d'accord que ça se rapproche plus de (A) que de (B). Mais sémantiquement, c'est vraiment une expression à part ("aller chercher"), dont le sens ne rentre pas dans le schéma général de la construction (A).


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0b7fc6


Recent comments