Comments on Le Golem de Pierre Assouline

Loïx (2017-08-15T17:37:38Z)

Google Ngrams donne une première mention de cette phrase dans un magazine américain de 1922, Judge, accompagnée d'autres perles de sagesse comme
"Where does the white go when the snow melts?",
"Where does the wind go when it doesn't blow?",
"What becomes of your lap when you stand up?" ou
"How far is up?".

Lamine (2017-08-11T13:14:54Z)

Je n'ai trouvé aucune documentation sérieuse sur l'origine de la phrase (à part que la légende populaire l'attribue à Shakespeare), mais elle est bien plus ancienne qu'internet. En tout cas, Nothomb l'attribue aussi à Shakespeare dans Les catilinaires.

Ruxor (2017-08-10T06:58:11Z)

@Marc: Merci pour la correction sur le titre, j'ai édité mon entrée en conséquence.

Pour ce qui est de la question initiale, rien ne suggère qu'Assouline veuille s'en attribuer la paternité, c'est ma faute si j'ai suggéré le contraire. (L'origine de cette question est d'ailleurs assez obscure, mais ça semble être plutôt « une question souvent posée sur Internet » qu'une citation littéraire, et en tout cas ce n'est certainement pas de Shakespeare ; je trouve que ça reste habile de s'en servir comme incipit.)

Pour « compte-rendu », j'ai cherché dans ce que j'ai écrit précédemment, et il apparaît que je mets systématiquement un tiret : à ce stade-là, je vais préférer la consistance à la prescription et je vais donc en faire une bizarrerie de plus de mon orthographe personnelle (je l'ajoute donc sur <URL: http://www.madore.org/~david/weblog/d.2012-08-07.2061.html#d.2012-08-07.2061 >).

Marc (2017-08-10T01:12:01Z)

Quelques remarques pour commencer :
- le titre du livre est Golem et non Le Golem. Cela peut sembler n'être qu'un détail, mais ça change la tonalité du livre
- même remarque que Lamine sur "quand fond la neige où va le blanc ?" : je m'étonne que M. Assouline se l'attribue
- "compte rendu" s'écrit sans tiret : à la différence de "compte-gouttes", ce n'est pas un appareil servant à compter le "rendu", mais un compte qui est rendu

Mais dans l'ensemble, la critique est convaincante, et donne l'impression - sans doute juste - que le livre a été bâclé. L'auteur avait peut-être de bonnes idées, mais s'il n'a pas pris le temps et la peine de bien les mettre en forme, eh bien, ça donne un livre décevant.

Merci en tout cas pour cette critique ! Nous en attendons d'autres.

Lamine (2017-08-04T09:38:09Z)

"quand fond la neige où va le blanc ?"

Cette phrase est attribuée à Shakespeare. Elle est souvent citée, même chez Nothomb.

mummy (2017-07-30T10:40:51Z)

Tout ce livre m'a l'air d'un salmigondis déguisé en thriller technologique…aucun intérêt. Ne jamais se laisser prendre par la première phrase d'un roman ! LIBE a fait ça, publier juste la 1ère phrase d'un roman : c'est très intéressant, on peut facilement tomber sous le charme, ou se détourner immédiatement du livre…dans le cas présent, tu en as été victime !

jonas (2017-07-30T01:00:27Z)

I got hopeful for a moment at “''Le Golem'' de”, because I thought you were reading Stanisław Lem.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 4af06b


Recent comments