Comments on Une parabole sur la justice

fred (2005-10-17T09:16:00Z)

Le hasard n'est ni juste ni injuste, et pour ce qui est du second type qui se réjouit, son avis n'est ni juste ni intelligent mais il faut reconnaitre que ça doit faire du bien :)
Ca me rappelle une phrase dans "As good as it gets" : le personnage joué par Nicholson dit un truc du genre "ce qui nous embête vraiment, ce n'est pas que notre vie soit nulle, c'est que les autres soient heureux pendant ce temps".

Ruxor (2005-10-15T23:30:29Z)

koxinga (2005-10-15T22:50:41Z)

la véritable question EST ailleurs, c'est celle-là: "Mais la véritable question n'est-elle pas ailleurs ?" Et en plus, je connais la réponse. Elle est pas belle, la vie?

caracteriel (2005-10-15T18:25:54Z)

Selon mon avis, il fait allusion à la justice dans le monde (equilibre ou harmonie… enfin je ne suis pas sûr que les deux termes soient exactement synonymes).
L'avis du second est certainement juste car je suis de l'avis des sophistes antiques qui pour eux "toute chose est à la mesure des hommes": si je souléve un objet qui me semble lourd, c'est objet "est" lourd. S'il considère que ce malheur a rétabli l'équilibre qu'il en soit ainsi.

Ce malheur est il injuste?
Si on ne croit pas en Dieu, il est difficile de croire en la justice parmi les hommes comme une force agissante qui punit (Le Parrain)
Mais il est nécéssaire de se référer à la justice car elle me parait être l'une des réponses à la question: comment nous faut-il vivre pour bien vivre ensemble?
Et j'ose espérer peut-être naïvement… que pour la majorité, nous cherchons à bien vivre ensemble.

Ras le cul ! (2005-10-15T12:23:18Z)

Encore un week-end de foutu …

Moi, je paye mon abonnement internet, monsieur, marre de vos questions à la con qui me sapent le moral !

disciple fou (2005-10-15T10:53:39Z)

Je pense que la justice est une notion purement humaine, est qui n'a rien de naturel.
La vrai question, d'après moi, est, pourquoi as-t-on besoin de s'y référer ?

Fred le marin (2005-10-15T10:34:46Z)

852 millions de personnes souffrent de la faim actuellement (source FAO).
Il ne saurait y avoir ni de paix injuste ni d'équilibre dans le mal (selon le bon sens commun).
Le nombre de secondes de vie d'un être humain est "codable" sur *seulement* 32 bits (UINT32).

Mais pour le reste, tout va bien, et je suis assez heureux étant à proprement parler IMPUISSANT.

BrunoNation(autodidacte) (2005-10-15T08:36:17Z)

Herr Doctor Madore, c'est un nouveau principe de faire plancher les commentateurs ?

L'énoncé fait un lien explicite entre la bonté et la vertu et le bonheur, la santé et le succès. On se place donc dans le cadre du principe biblique de la rétribution temporelle (PBRT).

Or, la survenance d'un malheur à quelqu'un qui ne le méritait pas, est une blessure faite au PBRT et diminue la justice dans la société.

Le second malheureux n'a aucune raison objective logique ou même utilitariste de se réjouir de cette injustice (l'autre qui est bon aura moins l'occasion de faire le bien autour de lui).

Psychologiquement et moralement, puisqu'il se réjouit de l'injustice c'est qu'il n'est pas réellement bon ni vertueux. Par conséquent le niveau de justice réel à diminué tout en restant au niveau auquel le plaçait l'observateur initial puisque le second méritait en fait les malheurs qui lui arrivent. La justice n'était qu'apparemment desservie et était en fait totale au départ bien que cachée.

Une induction de l'observateur pourrait être que, de même qu'il a été victime d'un jugement faux sur le degré de justice de la société au départ parce qu'il ne peut sonder les reins et les coeurs (comme dit la bible), il n'est pas compétent pour évaluer le principe de rétribution temporelle.

Une conséquence serait que, pour le croyant sincère, tout est toujours bien dans la société, et pour le non croyant, il vaut mieux renoncer au principe de rétribution temporelle.

Je choisis la seconde option et considère que les conséquences des actions ne sont pas liées aux motivations des actions.

Un conseil pratique pour augmenter le bien et la paix dans la société est de, CAVEAT autant qu'il est possible et raisonnable de le faire, créditer les autres des conséquences positives de leurs actions et non des conséquences négatives, et de ne pas se créditer soi-même des conséquences positives de ses actions tout en se sentant responsable des conséquences négatives (attention à la fausse modestie et à l'auto-dénigrement malgré tout !).

Dilbert (2005-10-15T08:35:03Z)

La justice n'est pas la recherche d'un hypothétique équilibre (il y a des gens qui sont aveugles : crevons donc les yeux de tous les bien-voyants pour rétablir l'équilibre !). La justice c'est traiter les gens de manière égale et non pas tenter de les rendre égaux.

Je vous invite à lire nos nombreux articles sur le sujet, par exemple :
http://www.liberaux.org/wiki/index.php?title=%C3%89galit%C3%A9


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 508cd7


Recent comments