Comments on Quelle est la fin de partie de la covid ?

Apokrif (2022-04-30T15:12:05Z)

Encore une comparaison (pessimiste) avec le SIDA:

https://twitter.com/UpupaEp55949188/status/1519447683743850498

Ptitboul (2022-01-26T17:52:50Z)

@Apokrif
Oui, c'était un rhume, peut-être un peu long, et la perte d'odorat faisait partie des symptômes bénins… sauf que ce symptôme est encore là des années plus tard !
Donc soigné comme un rhume, probablement juste avec du paracétamol et du repos sans voir de médecin, comme la plupart des rhumes (et comme peut aussi être soigné le covid19 pour la plupart des malades).

Apokrif (retour au pseudo normal) (2022-01-25T09:07:39Z)

@Ptitboul: peut-être cette épidémie sera-t-elle l'occasion de mieux diagnostiquer ou classifier les maladies comme les « rhumes » et les « grippes »: votre connaissance a-t-elle eu des symptômes bénins que tout le monde qualifie de rhume sans chercher à savoir quelle était la cause (virus, bactérie…) ?

Ptitboul (2022-01-24T19:56:00Z)

@Ventilateur
Je n'ai pas de source scientifique mais je connais de première main quelqu'un qui a eu un rhume il y a environ 10 ans et qui depuis n'a (presque) plus d'odorat. J'écris "presque" parce qu'en s'entraînant elle peut par exemple arriver à percevoir certains types d'huiles essentielles.
Mais il s'agit bien ici d'odorat et non de goût. L'article de CNN que tu indiques suggère que seul le covid19 peut causer une perte du goût.

Ventilateur (2022-01-23T17:19:23Z)

@Ptitboul: sur l'anosmie due au rhume, avez-vous des sources ? Un rapide googlage me donne https://edition.cnn.com/2020/08/19/health/covid-loss-of-smell-taste-common-cold-study-wellness/index.html, dont il semble résulter qu'on ne peut pas vraiment comparer le rhume à la COVID19 sur ce point.

Ventilateur (2022-01-23T17:16:59Z)

@Ptitboul: on peut aussi se demander si des rhumes ou grippes « bénins » (a- ou pauci-symptomatiques) ont d'autres effets plus ou moins graves (pulmonaires, neurologiques…) pas détectés sur le moment et, quand ils apparaissent, pas attribués à la maladie virale.

Ptitboul (2022-01-22T18:42:35Z)

Un point que tu n'as pas mentionné ici dans ta comparaison entre ce coronavirus et d'autres, et dont je ne sais pas si tu l'as mentionné ailleurs, c'est que les rhumes d'avant 2019 pouvaient dans certains cas avoir comme conséquence une perte durable de l'odorat. Ce symptôme était en général ignoré, je ne sais pas s'il y a commencé à avoir des études comparant l'incidence de ce symptôme selon les coronavirus.
Ce symptôme a pour moi un intérêt particulier, car il illustre que si les atteintes respiratoires sont les plus fréquentes, il peut aussi y avoir des atteintes neurologiques à long terme.
Et il est possible que certaines autres atteintes neurologiques soient la cause d'un certain nombre de "covid longs".

Touriste (2022-01-15T23:19:55Z)

Une interview de Christian Drosten par le Tagesspiegel, sur des thématiques voisines, me semble pouvoir être signalé ici :

<URL: https://plus.tagesspiegel.de/wissen/christian-drosten-im-tagesspiegel-sonntagsinterview-wie-lange-geht-diese-qualerei-noch-weiter-darauf-kann-ich-antworten-361636.html >

Nick (2022-01-09T21:59:07Z)

Pour comparer le caractère intrinséquement dangereux du covid par rapport aux coronavirus endémiques, on peut regarder l’effet sur les personnes immunodéprimées.

On dit que les réa sont actuellement significativement pleines de personnes immunodéprimées vaccinées. Est-ce qu’on trouve la même chose avec les coronavirus endémiques? (ramené à leur niveau de circulation)

JML (2022-01-06T15:31:28Z)

@Koko90 C'est un très mauvais critère parce que (a) on n'est pas sorti de la pandémie NL63 selon ce critère (b) il nécessite de lire le futur (c) David n'est-il pas un opérateur à transformer les informations sur le covid en billets intéressants, indépendamment de tout statut épidémique du virus ?

Pour moi, la pandémie sera finie quand le thème sera rarement présent dans le menu des nouvelles du jour :)

Koko90 (2022-01-06T10:42:34Z)

> Peut-être que le bon critère à adopter est que la pandémie prendra fin le jour où je cesserai de parler de covid sur mon blog ?
Parfait ! Je prends ça comme critère. La pandémie sera officiellement fini pour moi quand tu arrêtera d'en parler sur to blog.

Ruxor (2022-01-06T07:55:16Z)

@Cicéron: Non, moi je dis « in statu quo ante », mais « le status quo ante ».

Cicéron (2022-01-05T22:19:11Z)

statU quo ante !

shzef (2022-01-05T20:52:15Z)

@Ruxor : Ah OK, je savais pas pour "variole = petite vérole", merci !

blesard (2022-01-05T20:10:20Z)

Je me demande si lire les analyses d'un hypocondriaque avoué est la meilleur façon de se rassurer.
J'ai toutefois apprécié le doute émis, à la fin, sur la pertinence des attributions de mortalité à la grippe étant donné que l'on peut faire le même constat à propos de la covid, (la tarification à l'acte étant ,entre autres, une bonne incitation pécuniaire).
De plus le choix qui nous est laissé entre un rhume et une grippe me va assez bien, surtout allié à un sympathique omicron qui a le bon goût de ne tuer personne.

Aussi impressionnante que soit la collecte, la maîtrise et l'analyse des informations, quand on n'est pas spécialiste d'un sujet, je crois plus à la multiplication des points de vue contradictoires avec recherche des incohérences.
Et elles n'ont pas manquées depuis vingt et quelque mois.

(en vrai je ne pourrai pas dans un temps raisonnable assimilé autant d'infos, je préfère procéder par éliminations des conneries que je peux détecter dans des infos plus synthétiques)

Ruxor (2022-01-05T16:30:15Z)

La (petite) vérole est la même chose que la variole. (La grande est la syphilis.) Mais c'est vrai que je voulais écrire « variole » (j'ai corrigé), ne serait-ce que par cohérence interne.

shzef (2022-01-05T13:41:12Z)

"vérole" ou "variole" ?

Ruxor (2022-01-05T10:47:18Z)

Pour les personnes immunodéprimées comme pour les immunocompétentes je ne vois pas vraiment pourquoi, dans sa phase endémique, SARS-CoV-2 présenterait tellement plus de risques que HCoV-OC43 ou ses copains : actuellement le risque par unité de temps est important parce que le virus circule énormément (et que les services hospitaliers sont assez débordés), mais à plus long terme il circulera probablement à peu près autant que les autres coronavirus endémiques. Pour les personnes pour qui une vaccination est quand même possible, le risque par infection devrait être vaguement comparable au risque par infection par les coronavirus endémiques pour lesquels une immunité subsisterait ; et pour les personnes n'ayant aucune immunité, je suppose que tous les (corona)virus sont très dangereux.

Ce qui rendra la situation un peu meilleure s'agissant de SARS-CoV-2 (pour les personnes immunodéprimées) c'est qu'on a développé des traitements par anticorps monoclonaux (au moins pour les variants pré-omicron, mais je suppose que ce sera adapté). J'ignore si c'est le cas pour les autres coronavirus, mais je suppose qu'ils ont bénéficié de moins de recherche que l'effort intense lié à la pandémie covid.

Quelqu'un d'intéressé (2022-01-05T09:47:14Z)

Texte intéressant. Mais il n'est question à aucun endroit des personnes véritablement à risque (immunodéprimées par ex.) et c'est bien dommage puisque, de mon point de vue, ça en réduit assez considérablement la pertinence.

Apokrif (2022-01-04T19:34:16Z)

> variant après variant, épuisant l'alphabet grec puis cyrillique puis hébreu et ensuite les caractères chinois, jusqu'à la fin des temps

Non, désolé, on n'aura pas le variant Beth :-( https://www.independent.co.uk/news/health/covid-variants-greek-alphabet-star-constellations-b1899020.html

Ils ont dû s'inspirer des nommages d'ordinateurs en réseau :-)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 030f3b


Recent comments