Comments on Activation du omicron-19

Anonynous Coward (2021-12-07T02:41:52Z)

Je ne suis pas du tout inquiet contrairement aux vagues précédentes. On —les adultes— a quasiment tous été vaccinés ou covidés, donc notre système immunitaire n'est plus naïf. On va se retrouver dans une situation similaire à une grippe épidémique, emmerdant et parfois mortel, mais gérable d'un point de vue société.

Apokrif (2021-12-05T11:19:20Z)

Un commentaire sur https://cspicenter.org/blog/waronscience/here-we-go-again-the-omicron-menace/ : « A variant can have a transmission advantage over another for a number of reasons. One of them is that it has a transmissibility advantage, but that’s not the only one. For instance, if a variant was introduced in a social network where most people don’t have immunity, it will spread more easily than variants that are circulating in social networks where most people have already been infected or vaccinated and are therefore less susceptible to infection. Thus, it’s dangerous to use a variant’s transmission advantage to estimate its transmissibility advantage, because if different variants are circulating in different contexts, and we have good reasons to think that’s often the case, one of them might have a transmission advantage over the other even if it has no transmissibility advantage, a transmissibility advantage but not as large as its transmission advantage or even a transmissibility disadvantage. » ?

Bellon (2021-12-04T17:40:25Z)

L'analyse est toujours pertinente et c'est bien de mettre des mots sur ces sensations désagréables d'un éternel recommencement.
Il y a pourtant deux points sur lesquels je ne suis pas d'accord. D'abord, contrairement à ce que tu dis, la probabilité d'apparition d'une nouvelle forme est directement proportionnelle au nombre de virus en circulation: chaque fois que le virus est copié, il y a une possibilité de mutation. De plus une grande prévalence du virus permet des évènements de recombinaison, où deux variantes (portant sur des parties différentes du virus) apparues indépendamment se retrouvent dans un même virus.
Ensuite, les stratégies zéro Covid ont fonctionné dans un premier temps, permettant d'éviter les vagues qui ont marqué l'Europe pour un niveau moyen de restrictions finalement peu différent de celui que nous avons connu. Maintenant, elles sont devenues beaucoup plus difficile à maintenir du fait de la plus grande contagiosité des nouveaux variants; la difficulté pour l'appliquer dans un pays qui n'est pas une île est effectivement le problème de la coordination des politiques nationales.
Les deux aspects sont liés, dans la mesure où l'intérêt des politiques zéro Covid, promus par l'OMS, est d'éviter l'apparition de variants plus contagieux, toujours possible pour une maladie nouvelle.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: e4dd94


Recent comments