Comments on Où je reçois des avis très différents sur ma conduite

Nick (2019-08-13T07:46:06Z)

Cela ne se fait pas d'engueuler un adulte, tout simplement. Te vouvoie-t-il au moins? C'est déjà plus difficile d'engueuler quelqu'un en le vouvoyant.

Dans mon travail je vouvoie systématiquement le directeur, cela empêche la fausse familiarité qui est un moyen insidieux de prendre l'ascendant sur autrui.

N (2019-07-29T13:15:48Z)

Chaque année, j'essaye de choisir une activité où je suis nul, pour me confronter à ce genre de situations, et y réagir avec le plus de distance possible : si on me traite comme un poisson, c'est que l'engueuleur… est un pourri. (Merci Natacha pour le commentaire !) C'est, je trouve, la meilleure école de didactique.

Comme j'ai été dans cette position de poisson pourri très souvent, dans ma famille et ailleurs, j'arrive maintenant à réagir avec une impassibilité telle que les gens tout à coup, face à mon inexpressivité, voient une sorte de miroir assez hideux de leur propre comportement, et ils s'arrêtent.

Il faut dire qu'en prépa math, puis en musique, j'ai eu des cinglés : mon prof de math spé (un certain XS, coucou !) tapait des pieds et sur le tableau en hurlant «je défie quiconque de calculer plus vite que moi!», ou encore «en voyant vos copies, je comprends les terroristes». Il n'avait pas le courage de faire ça face à face, par lâcheté. (C'est plus simple devant une foule, pour ces pervers-là.)

En musique, mon premier prof de chant m'a expliqué que j'étais irrémédiablement «pas assez viril» pour être sur scène, et mon troisième m'a regardé dans les yeux de nombreuses fois en me disant «tu ne sais rien faire, tu es un bébé, un bébé, un bébé, mets-toi ça dans le crâne». C'est curieux comme justement, après de nombreuses années, ce que je prenais pour de la méchanceté beauf était surtout de l'incompétence crasse.

Bref, j'ai découvert (sur le tard hélas) que la pédagogie s'oriente sur deux axes diamétralement opposés : les gourous incompétents qui veulent tout casser avant de reconstruire sur les ruines, au risque de dégoûter 90% des apprenants, et les pédagogues qui proposent des étapes claires aux étudiants, au risque de faire des mini-étapes et des mini-progrès, dans une grande bienveillance. Évidemment, il y a aussi des pédagogues qui naviguent sur l'axe au cours d'une heure, mais sur un premier niveau de lecture les pédagogues ont en général un écart-type assez faible par rapport à leur position moyenne.

Je crois qu'il y a des gens chez qui ça marche bien, les gourous-qui-cassent-tout, et c'est pour ça qu'ils continuent d'avoir leur poste. En plus, ils ont souvent une conviction et une «aura». Dans le monde du chant lyrique, il n'est pas rare que les élèves attendent même de leur professeur ce genre de comportement, parce que justement, il faut «être cool», comme le répète mille fois Vicnent. Evidemment, c'est quelque chose qui ne tombe pas du ciel, et chacun a sa manière d'y arriver, surtout pour les anxieux, mais évidemment, selon les gourous, il n'y a qu'une seule façon, et tout le monde est fasciné par les gens qui y arrivent «tout seul», c'est-à-dire sans pédagogie douce et bien pensée.

Le plus grand compliment : être face à un nouveau pédagogue qui vous dit «ho pour toi, je vois bien que c'est facile, inné, c'est injuste pour les autres» -- alors même qu'en fait, précisément, vous savez très bien que vous avez mis 10 ans à construire ça, et que c'était très difficile. Pour être sûr de sa conduite (ou de son chant, de ses compétences), il faut conduire avec plein de gens différents, qui ne vous connaissent pas, pour avoir plein d'avis différents. Sinon, on s'enferme dans une narration qui se poursuit malgré tous les efforts possibles. (Combien de gens répètent en boucle «je chante faux» ?)

Toi qui écris des histoires, je te souhaite de nous raconter un jour comment tu as réussi à métamorphoser ton parcours en bonheur ! :)

Pussycat (2019-07-29T04:12:23Z)

Pour en avoir le coeur net, je pense que tu devrais carrément poser la question au moniteur en qui tu as confiance : est-ce que je freine suffisamment à l'avance et suffisamment progressivement en rentrant dans un rond-point ou est-ce que je freine trop tard ou trop brusquement ? Accessoirement, je dirais que ce n'est pas une critique que l'inspecteur t'avais faite lors de ton passage du permis… Quand à la pédagogie de G., sa méthode est inadmissible et terrorisante. Bien sûr qu'il faut être net dans ses critiques mais se laisser aller à s'énerver et à humilier un apprenant relève en effet de la faute professionnelle et prouve qu'il ne sait pas se contrôler. Courage, tu es sur la bonne voie puisque tu es conscient de la dangerosité de certaines manoeuvres et que tu as envie de t'améliorer et pas seulement pour réussir ton permis !

Ruxor (2019-07-26T11:32:45Z)

@Nick Mandatory: Honnêtement, pas vraiment… mais c'est surtout parce que j'enseigne essentiellement sous forme de cours magistraux et avec relativement peu de feedback des étudiants, alors que les leçons de conduite sont individuelles (cas de la voiture) ou en petit groupe (cas de la moto) où les élèves sont en évaluation permanente.

Pour moi, le gros défi de l'enseignement en cours magistral, c'est surtout qu'il y a N façons différentes de présenter quelque chose, chaque étudiant donné réagira plus ou moins bien à chacune de ces façons, si je discute en tête à tête avec, je trouverai certainement l'approche qui lui convient le mieux, mais devant une classe entière il est impossible de faire ça ou de présenter plus qu'une ou deux approches différentes (et même en présenter deux peut être une source de confusion).

Ceci étant, je pense que c'est une bonne idée pour différentes raisons que les gens qui enseignent un sujet n'en soient pas trop spécialistes (par exemple, qu'au niveau licence, ce soient des algébristes qui enseignent l'analyse et des analystes l'algèbre). Par ailleurs, pour ce qui est des difficultés, un exercice intéressant est d'essayer de prévoir à l'avance quelles questions d'un énoncé poseront problème aux étudiants et quelles fautes ils feront — et de se rendre compte qu'on n'est pas toujours si bon à ce jeu, ce qui permet de s'y améliorer !

Nick Mandatory (2019-07-25T12:48:45Z)

Je n'ai pas grand chose à dire sur le fond (à part t'envoyer des ondes bienveillantes, ce qui ne sert pas à grand chose), mais me pose une question tangente.

As-tu l'impression que tes efforts conséquents pour passer les deux permis, avec ce que cela a pu te faire comprendre de la difficulté d'apprendre dans des conditions sous-optimales, a changé ta façon d'enseigner les mathématiques ?

C'est un truc que je me demande souvent, mais pour lequel je n'ai pas de réponse et à vrai dire pas même de conjecture éclairée : les enseignants de X sont souvent, par construction, des gens qui présentent des facilités pour X, ce qui est sans doute mieux que l'inverse, mais ne leur donne pas forcément toutes les clefs pour aider des apprenants moins à l'aise. Peuvent-ils se servir des difficultés qu'ils ont ou ont eues pour progresser dans Y (éventuellement très différent de X), où ils ne sont pas particulièrement doués, afin de devenir de meilleurs enseignants de X ?

Ruxor (2019-07-25T11:52:34Z)

@JML: J'envisage tout à fait de changer d'auto-école (y compris de me domicilier pour ça à Orsay chez mes parents). Mais une autre auto-école sera forcément plus loin de chez moi donc moins commode, elle aura vraisemblablement un autre modèle de motos (d'où un temps d'adaptation nécessaire), il n'est pas forcément facile de savoir à l'avance quelle est la pression pour avoir des heures de cours, et ce qui est sûr c'est qu'elle demandera que je prenne un certain nombre de leçons pour m'évaluer (ce qui est complètement normal) avant de commence à envisager de me présenter à l'examen. Donc si mon but est de minimiser l'espérance du temps avant d'obtenir le permis, changer d'auto-école a un coût important (et comme mon actuelle auto-école est très forte pour ne pas me donner d'informations claires à ce sujet, il m'est très difficile de faire un choix).

JML (2019-07-25T02:29:32Z)

En résumé, tu as été affecté par le comportement d'un malade mental au point de chercher une logique dans ce qu'il raconte ;) Il est impossible que tu aies une conduite franchement dangereuse qui ne soit pas remarquée du tout par un autre moniteur ; il est possible qu'un pervers voit en toi une proie facile…

Au fait, pourquoi ne pas changer de moto-école ? Peux-tu passer le permis ailleurs qu'à Paris ? Je ne sais pas, à l'occasion de vacances à la Guadeloupe ou quelque chose comme ça ? Ou encore, y a-t-il des combines comme passer le permis à Ouagadougou puis profiter d'une équivalence en France ?

Ruxor (2019-07-24T16:15:08Z)

@Vicnent: Si ça te rassure, QUAND je suis sur la moto, je ne pense qu'à ce qu'il y a autour de moi, pas à quand je vais passer l'examen ou ce que j'ai fait la dernière fois. Mais quand je n'y suis pas, je ne vois pas pourquoi ce serait une mauvaise idée d'analyser a posteriori. Et en tout cas, dans la mesure où je veux/dois avoir l'esprit libre, j'aimerais bien avoir des moniteurs qui m'y aident un peu, et en qui je puisse me sentir confiant du fait qu'ils sont là pour me mettre en sécurité et me faire réussir, ce qui n'est qu'imparfaitement vrai.

@Natacha: Cette interprétation me semble sensée, en effet. Merci pour cette analyse.

@GHP: J'ai tenté de répondre à cette question au début, <URL: http://www.madore.org/~david/weblog/d.2018-10-05.2556.html#d.2018-10-05.2556 >. Mais ça c'était au début : maintenant la réponse est plutôt, simplement, « parce que j'ai découvert que j'aimais ça ».

Ceci étant, mon moniteur du permis B a réussi à me dégoûter de la voiture en m'engueulant de façon répétée, maintenant conduire une voiture est une corvée pour moi, peut-être que les moniteurs moto vont réussir à me dégoûter aussi de la moto après m'avoir donné envie d'en faire !

@Geo: Ça ressemble plus à une question de tempérament que d'approche pédagogique (par ailleurs, G. est plutôt jeune, donc ce n'est pas un problème de génération).

Sommairement, j'ai l'impression qu'il considère que la conduite d'une moto est quelque chose de technique et dangereux (ce qui est certainement vrai), que les élèves doivent faire preuve d'énormément d'humilité (ce qui est sans doute vrai aussi), alors que lui est quelqu'un de Très Fort (il a une grosse moto, il fait du circuit, il est capable de faire le parcours lent du permis en un temps incroyable, etc. ; bon, je suis prêt à croire tout ça), et qu'il y a une seule approche pour réussir, c'est de faire exactement ce qu'il dit, sans aucune variation permise ; et tout ça, pédagogiquement, ça ne conduit pas à savoir s'adapter intelligemment à son élève.

Geo (2019-07-24T08:34:34Z)

Je crois que c'est un vestige de la pédagogie que d'humilier et engueuler les élèves. Il a du apprendre de cette manière et considère que c'est légitime de procéder comme ça. J'imagine que ça change, mais de "mon temps", c'était quand même assez courant, et j'ai l'impression que ça reste encore toléré en France. Mais je suis d'accord que tu pourrais légitimement te plaindre à son employeur, et expliquer que tu n'as pas à accepter un tel comportement.

Ça me rappelle une discussion entre parents au club de natation. Un entraineur était réputé pour engueuler, voire insulter les élèves. Il y avait deux camps chez les parents. Ceux qui trouvaient pas ça normal, et ceux qui pensaient que c'était au contraire le meilleur prof, qu'avec lui les filles se tenaient à carreau et qu'il avait réussi à obtenir le meilleur d'elle.

GHP (2019-07-23T10:16:19Z)

La moto c’est facile à conduire (et possiblement enivrant) quand tout va bien, c’est difficile à maîtriser en cas de difficulté, bref dangereux, pourquoi vouloir absolument faire de la moto ?

Natacha (2019-07-23T07:58:49Z)

J'ai déjà vécu des situations que j'ai classées dans le même dossier mental que ce que tu décris, aussi professionnellement qu'à la préparation pour le permis B, et à chaque fois que j'ai pu trouver une explication elle tenait sur le même schéma.

Ce schéma est une personne en position de jugement (chef ou enseignant), qui a une impression négative irrationnelle et instinctive (que l'on pourrait qualifier de "Système 1" pour les gens qui voient ce concept), mais qui sentent bien qu'ils ne peuvent juste pas basher comme ça, et qui vont ensuite avec plus ou moins de réussite à la pêche aux arguments.

Comme la conclusion est fixée, ce n'est qu'un simulacre d'argumentation pour donner l'apparence d'être dans les formes requises par la situation sociale. D'expérience, mettre en évidence la faiblesse ou l'incohérence des arguments n'arrange rien, j'en ai déjà témoigné sur mon weblog <URL: https://instinctive.eu/weblog/07B-comment-me-faire-fuir >.

Connaissant ce schéma et vu ce que tu décris, je ne serais pas surprise que la fatigue, le manque de feu de stop, peut-être ton dossier, soient à l'origine de la coloration négative, et qu'ensuite la pêche aux arguments ait transformé une fois où tu n'aurais pas assez ralenti, ou seulement pas assez ralenti à son goût, ou même le simple fait de ne pas avoir allumé le feu de stop, en généralité inacceptable. Et la dissonance cognitive, amplifiée par la position hiérarchique, l'aurait empêché d'amender son jugement après la découverte du souci technique sur le feu de stop.

Même avec cette interprétation, je ne saurais pas trop te conseiller sur l'attitude à adopter. Tout ce que j'ai à apporter, c'est le témoignage de moult fois où la combinaison de la pêche aux arguments et la dissonance cognitive ont produit des situations semblables, et le léger fond de vérité qui pourrait être sauvable ne mérite pas toujours l'effort pour le trouver.

jonas (2019-07-22T23:13:27Z)

According to my current dentist, my tooth are in a much worse condition than my previous dentist told me. The current dentist accordingly asked me to do more to maintain the health of my teeth at home (specifically she asked that I shall use dental floss every day), she did several fillings that my previous dentist apparently didn't find necessary, and she extracted two of my wisdom teeth. There was about half a month gap between the two dentists examining me – I changed in 2017 when my previous dentist retired. I don't think that my teeth could have changed quickly enough to explain the difference between their assessment.

Both dentists behaved very professionally in communicating with me. I thus never left either of them with a bad feeling like you talked about here.

ooten (2019-07-22T18:25:30Z)

Le moniteur qui gueule comme ça, il a un problème au cerveau, c’est exactement comme ça qu’il faut agir pour dégoûter les élèves. Soit ce moniteur change de métier soit ils vont continuer à perdre des clients 🤔

PlopProut (2019-07-22T15:15:00Z)

Je ne peux que compatir, ayant moi-même eu à subir un moniteur qui m'engueulait comme du poisson pourri pendant mes heures de conduite auto : j'étais tellement terrorisé de ses réactions que j'accumulais les bourdes plus ou moins graves, que ratais des démarrages, etc.
Malheureusement, là où j'étais, quand on commençait avec un moniteur, sauf si on changeait de créneau horaire, on avait toutes les "chances" de faire toutes les heures avec le même moniteur ; exceptionnellement, pourtant, j'avais eu affaire à l'autre qui était présent sur le créneau en question, et tout se passait extrêmement bien.
Heureusement que c'était de la conduite accompagnée et que le nombre d'heures avec moniteur est moindre, parce que c'était vraiment devenu lourd à supporter…

mummy (2019-07-22T13:11:08Z)

Drôle d'auto-école, ce moniteur a un comportement inadmissible envers des adultes. Il n'a pas affaire à des ados, et quand bien même !
Je n'hésiterais pas à le signaler à la direction car je considère son attitude comme une faute professionnelle !!! Refuse désormais de l'avoir comme moniteur, ou change d'auto-école, ou abandonne la moto (la voiture, c'est plus sûr…)

Vicnent (2019-07-22T12:36:32Z)

comme dit sur twitter, je pense que le non allumage du feu + stress + fatigue + samedi + … = le vrai probleme.

Tu t'accroches, et dans quelques mois, tout cela sera un lointain souvenir.

Désolé de me répéter par ailleurs : la conduite à moto exige d'être cool pour avoir l'esprit libre. Tu en as une approche beaucoup trop émotionnelle (je pense que c'est bien néanmoins d'en avoir parlé pour te libérer et avoir quelques avis positifs en retour (pb du feu IMHO) mais pas si long. D'ici le permis, la moto ne doit avoir que deux états : soit tu es dessus et tu souris, soit tu n'es pas dessus et à ce moment là tu dois pouvoir fermer les yeux et sourire. Stop aux passages sur Google MAPS, aux rants de 45 pages A3 en 4 mm de typo etc…)

Régis (2019-07-22T10:56:37Z)

Il y a des moniteurs qui ont une vision globale de ta conduite et ceux qui sont dans le menu détail, quitte à s'y perdre et à t'y perdre par la même occasion. J'avais remarqué cela lorsque je passais le permis auto. Les deux conceptions se complètent, parce que le jour du permis, si tu t'appliques trop et que tu décompose ce que tu fais tu es recalé parce que tu manques d'aisance et de naturel, mais également, si tu es négligent sur des points précis qui relèvent de la sécurité tu te fais allumer.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: c132be


Recent comments