Comments on Quelques remarques en vrac sur la moto

Vicnent (2019-03-28T10:15:31Z)

je vais reprendre dans l'ordre tes points d'interrogation. (Vincent, 1300 CB, 20 ans de conduite moto dont 20 à Paris / Ile de France et probablement autour de 150 000 km comprenant de l'autoroute avec des petites pointes à 56 MKSA (private joke entre motards…) et Les Alpes etc…, peu de picots sur les bords de pneu etc aussi :-)

1/ L'évitement : l'important est que ton cerveau sache que ça existe. Le jour où tu en as besoin, il le fera sans problème et ça marche très bien. Dans ma vie de motard, je suis de façon générale assez prudent et je prends des risques très mesurés, que ce soit au cours de mes pointes de vitesse, mon interfile ou certaines remontées de la N118 depuis Sèvres qui pourtant laissent encore de la marge par rapport à l'inclinaison de Marquez.

En terme d'expérience, il y a 2 évitements :
* celui qui est de l'ordre de l'écart de sécurité (une voiture change de file sans cligo, pas forcément très rapidement, mais suffisamment pour que sans action, il y ait contact.) : sans être courant, cela arrive et une conduite raisonnable permet d'anticiper et de gérer. Comme j'aime à le rappeler : à chaque fois que je monte sur ma moto, je me dis que ma carrosserie est mon corps. Par ailleurs, quand je roule, je suis concentrée sur ma route : vitesse, différentielle vitesse, position des voitures, états météo, route etc et par ailleurs, je ne téléphone pas (avec kit), je ne parle pas, je ne résouts pas de conjecture, je ne cherche pas de CD dans la boite à gants ou encore à monter le son. Je suis toujours habillé en motard et évidemment, je suis en bonne condition physique, la moto idem.
* ensuite, il y a le vrai fucking évitement qui permet de savoir si tes glandes surrénales fonctionnent bien ou pas. Si il y a de la place pour un évitement, ce sera une activité réflexe et ton cerveau prendra la main et ça va le faire. En 20 ans, ça ne m'est arrivé qu'une seule fois, vers Vincennes, ou, arrivant à 50 m d'un feu passant au vert et à environ 50 km/h, le cycliste du dimanche que j'allais dépasser par la gauche a fait un énorme écart à gauche pour se positionner sur la gauche et tourner à gauche. il a fait cela "devant" moi et sans évitement, il y avait clairement un sale et violent choc. 1 fois en 20 ans.

En cas de choc frontal, par l'arrière (tu fonces dans qq / qqch) ou par devant (une voiture en face), je crois que le bon réflexe n'est pas de freiner (blocage des roues etc et couchage dans l'obstacle) mais plutôt de se lever sur les cale-pieds pour décoller et éviter que le bassin, passant sur le réservoir, viennent emporter le guidon qui fracturera le bassin. Plus facile à dire qu'à faire…

2/ la conduite

2a/ avec passager.
un passager s'appelle aussi un SdS (Sac de Sable) :-)
C'est simple :
- avant, rappeler quelques règles classiques : une moto ne se conduit pas comme une voiture, ça accélère plus fort, ça penche dans les virages etc…
- pendant : rouler tout en sachant qu'on a la responsabilité de cette personne

Comment apprendre : prendre un passager de confiance et faire qq kilomètres très tranquilles pour prendre les sensations puis doucement, augmenter la cadence, tester les accélérations franches, les freinages durs, l'inclinaison plus forte. Tout cela graduellement de façon à ce que toi, pilote, tu puisses les intégrer pour ne jamais te retrouver dans une zone inconnue en terme de sensations.
Si tu es mal à l'aise avec un passager donné, tu le descends immédiatement. ça peut être quelqu'un qui va se redresser complétement dans un virage, et là…

2b/ en interfile
c'est pratique (sinon hein…). Au début, ça fait peur et c'est normal. Faut y aller tranquillement, en regardant à la fois loin et en anticipant ce qui est près. Ne pas hésiter à mettre les warnings / appels de phares / klaxonner si besoin. Ensuite, ça se gère.
Sur l'autoroute, c'est beaucoup plus simple.

2t/ en\\à moto
De façon générale, je ne te recommande pas de suivre explicitement le code de la route tout le temps : il faut intégrer la pratique et rouler intelligemment dans le flux de motos / voitures. Bref, il y a un code de la route et il y a des usages. Il faut trouver un mix des deux de façon à minimiser le risque de se retrouver dans une situations emmerdantes (que ce soit en terme de PV ou d'accident). Mais suivre le code de la route scrupuleusement serait clairement dangereux. Vraiment !

3/ changement de vitesse
Tu as globalement raison. Il faut juste trouver ton style. Moi j'ai tendance à freiner fort de l'avant car j'ai beaucoup de couple, mais il m'arrive aussi, à faible vitesse de jouer avec le frein moteur.

4/ achat moto
oui, pour une première moto (sauf à être accompagné par un expert), passe par un garage de façon à être parfaitement tranquillisé. je te conseille de mettre les protections de chute au moteur (tu feras tomber ta moto à l'arrêt, ça nous est tous arrivé, fatigue, attention etc…)
Je déconseille les bulles au début : en ayant ce déflecteur d'air de poitrine (ou de poitrine et tête), non seulement tu as moins de sensation mais tu as tendance à rouler plus vite : au lieu d'être à 50 tu peux vite être à 70 sur les maréchaux ou être en différentielle de vitesse trop important tout le temps.
Après, il faut savoir que le CB500 (je re recommande) est une moto parfaite et increvable pour démarrer. mais ça reste un bicylindre donc ça doit grimper dans les tours. Dès que tu as un peu de bouteilles, je te fais essayer le 1300 CB, 4 cylindres et un couple de tracteur, tu comprendras la différence : tu passes d'une mobylette à un truc qui pousse très fort mais très tranquillement (bien que moi je suis à stade où je trouve que c'est un veau mais le problème, c'est que désormais, si je veux changer de roadster, j'ai le choix entre les 1000 ou 1200 de BMW ou Honda qui font 165 ou 145 cv, et j'avoue que comme je dis souvent : avec autant de watts, je sais que je ne vais pas faire le con, mais je ne sais pas combien de temps :-)

5/ un truc sympa à faire, c'est le jour où tu as ta nouvelle moto, on va se faire un petit tour un samedi sur les petites routes de campagnes dans le quadrilatère triangularisé par Palaiseau / Dourdan / Etampes / Courances (avec bouffe à Etampes par exemple : petites routes, retour possible par autouroute etc…) : excellent pour te faire la main, prendre des sensations. Compter 100 / 150 bornes au total - Départ 10h, retour vers 16. Excellent souvenir à créer.

Bon courage pour la suite.

ps : et n'oublie pas de remercier les gentils automobilistes qui se poussent pour te laisser plus de place (on appelle ça des chicanes mobiles) : avec le pied ou le V de Barry Sheene, de même qu'il faut saluer les chevaliers et leurs montures quand tu les croises (sauf les mecs en Harley qui vont te snober parce que c'est gens, tu comprends, c'est une race à part :-)

Régis (2019-03-12T17:41:46Z)

Franchement pour acheter ta moto je te conseille de passer par un garage, surtout pour un premier achat. Il y a quand même de drôles de zigotos dans le milieu des motards et il faut pouvoir compter sur un professionnel connaissant un peu l’´histoire de l’engin pour assurer l’entrerien. Si tu t’apercois que la moto a souffert et qu’il vaut mieux t’en séparer avant qu’elle ne te coûte un bras en réparations diverses, celui qui te l’a vendue est quand même obligé de te la reprendre, charge à lui de passer le mistigri à quelqu’un d’autre.

JML (2019-03-11T17:29:10Z)

@fakbill Peut-être est-il classique de le déconseiller à cause du mauvais réflexe possible, trop tenter d'éviter → la voiture part en tonneau ?

Je suppose qu'il est classique de conseiller aux débutants de prendre les ronds-points en 2ème, mais il est plus économique de moins ralentir quand cela est possible.
Je n'ai pas d'à-coups quand je rétrograde pour utiliser le frein moteur même quand cela m'amène à être en surrégime très poussé (grosse descente de montagne quand il faut revenir à 40 depuis 90 par exemple). J'en aurais si je gérais mal le rembrayage… ?

kowalsky (2019-03-10T23:45:06Z)

@David,

concernant la manœuvre d'évitement, c'est assez simple, ton entraînement au permis te sert à ce que cela devienne un réflexe. Cela m'est arrivé il y a quelques années sur le périphérique alors que je roulais tranquillement dans ma file et qu'une voiture sur ma droite a changé de file juste devant moi sans avertissement. Cela s'est passé très vite, je n'ai pas eu le temps d'y penser : j'ai juste évité la voiture. Rétrospectivement, c'était une très belle manœuvre d'évitement, bien mieux qu'à l’entraînement ;) mais sur le coup, j'ai eu besoin d'une pause pour laisser le temps à mon palpitant de s'en remettre.

Pour l'interfile, une règle simple : si tu ne le sens pas, ne passe pas (et pas qu'entre le camion et le SUV) :) Tu auras tout le temps de le faire quelques instants après. C'est l'un des avantages de la moto. ;)
Pour débuter en interfile, le plus simple est de suivre une autre moto, en gardant ta distance de sécurité. Elle t'ouvrira le passage et tu pourras passer (en relative sécurité). Autre chose, si tu es déjà en interfile et qu'un abruti te colle (comme ça arrive trop souvent si tu veux respecter la limitation à ne pas dépasser les 50km/h) attends d'avoir de la place pour te rabattre en sécurité avant de le laisser passer. (Mais en règle générale, tu l'auras vu venir dans ton contrôle rétroviseur et aura pris les devants)

Pour la conduite avec passager, bien qu'ayant mon permis depuis de nombreuses années, je n'aime toujours pas cela : ça change vraiment ta façon de conduire. Donc je ralenti toujours par rapport à ma vitesse solo et je fait encore plus attention que d'habitude, ne serait-ce que parce que la vie d'une autre personne est sous ma responsabilité. Après si ton passager est aussi novice, ne pas hésiter à lui faire quelques rappels, comme concernant la posture à avoir en suivant l'inclinaison du pilote en virage ou en montant et descendant coté béquille.

Pour ta première moto, tu trouveras de bons conseils chez FlatFab (http://moto-securite.fr/moto-debuter/) si tu ne connais pas déjà son site qui est très riche en informations pratiques (comme pour ton souci de passage de vitesse).

En ce qui concerne ton nombre d'heures, j'y ai aussi passé pas mal de temps, et je ne me sentais pas du tout prêt quand mon moniteur m'a inscrit aux examens : au final, réussi du premier coup. Ne t'en inquiète donc pas trop.

@fakbill : freiner (en urgence) lorsque l'on n'est pas en ligne droite est souvent synonyme de chute en moto (ce n'est pas impossible, mais il faut savoir le faire http://moto-securite.fr/freiner/#Freiner_sur_langle). Quand le freinage d'urgence n'est pas possible, le principe de l'évitement est de justement s'écarter du danger afin de se laisser la place de pour pouvoir freiner en sécurité ensuite.
La stabilité d'une voiture en mouvement étant très différente de celle d'une moto.

fakbill (2019-03-10T21:06:28Z)

Pourquoi est ce mauvais de freiner *et* de tenter d'éviter ?
C'est impossible de faire ça en moto ? En voiture c'est souvent une bonne idée s'il y a de la place sur le côté. Cela dit, le réflexe du conducteur moyen en voiture sera d'écraser le frein.

Fred le marin (2019-03-10T20:04:28Z)

Tonnerre mécanique

En passant, je me souviens d'un spectacle impressionnant (vu à la TV) où plusieurs motos tournaient simultanément à l'intérieur d'une sphère métallique.
(cf. "Globe of Speed")
Et il y a quelques heures, j'ai même vu un prototype de moto… volante "à la Star Wars" (un peu coûteux, il est vrai).
The future is already here, but take it easy !


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: c2d716


Recent comments