Comments on Une tentative pour résumer la situation chaotique du Brexit

Ruxor (2019-01-09T16:19:42Z)

@Vicnent: Ce n'est toujours pas le vote sur l'accord lui-même, c'est un vote sur ce qui se passe si le vote sur l'accord est négatif (obligeant le gouvernement à trouver autre chose plutôt que laisser le pays foncer vers le no-deal). Mais c'est très important, en effet.

Vicnent (2019-01-09T15:55:56Z)

avec le report, on est donc fixé finalement aujourd'hui ( 9/01/2019 )
Et le vote est bien négatif.

<URL: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/01/09/97001-20190109FILWWW00232-theresa-may-perd-un-vote-cle-sur-le-brexit-au-parlement.php >

frankie (2018-12-18T17:41:24Z)

JML : pas très bien compris tes quatre dernières lignes.
Le début est un peu forcé…
Le modèle anglais dont je ne suis pas expert, loin s'en faut, se comprend un peu à mon sens si l'on remonte suffisamment dans le temps. Deux ou trois siècles avant le règne de la reine Victoria. Lorsque le pouvoir politique s'est structuré. Depuis, il me semble stable, consensuel, et formidablement adaptable.
Ce ne sont pas les classes dirigeantes qui ont demandé la sortie de l'Europe, mais elles sont suffisamment armées pour surmonter l'obstacle. Actuellement, c'est une période de transition. Il est inutile de vouloir calculer l'avenir près d'un changement de phase de seconde espèce. Mr Roche ni moi-même qui ai parcouru ses écrits ne lisons dans le marc de café.

JML (2018-12-17T21:24:05Z)

@frankie « Pas de quoi être pessimiste pour les Anglais ! »
Les arguments sont « de toutes façons, quoi qu'il arrive, il sont stables dans leur modèle avec des galériens d'un côté et une élite de l'autre, ils peuvent tolérer beaucoup de galériens » et « ils sont rusés et retombent toujours sur leurs pieds ».
Le premier s'oppose à une vision catastrophiste (ils ne vont pas sombrer dans le chaos) ; le second est-il autre chose que du wishful thinking? Il me semble que l'avenir est incertain, qu'il pourrait y avoir un ajustement vers le bas (plus de galériens) sur du long terme.
Peut-être leur société tolère-t-elle plus facilement que d'autres que des émeutes sociales soient matées, mais en ce qui concerne la discrétion à l'heure des vidéos sur les réseaux sociaux, je me demande comment les autorités pourraient s'y prendre ?

Je ne sais pas ce que ça va donner, mais je sais que personne n'avait anticipé le printemps arabe. Quand quelqu'un, bien mieux documenté que moi, se met à tenir un joli discours affirmatif sur l'avenir, je crois que son intelligence l'a rendu bête, incapable de comprendre que son érudition est loin d'être suffisante pour éclairer son ignorance, quoi que tout à fait capable de séduire une foule d'admirateurs susceptibles d'actions ou lobbying ne reposant sur rien, rien d'autre qu'un ajout au chaos ambiant, non susceptible de diriger un quelconque navire vers une certaine destination. Hum, j'ignore si ma description du danger de l'intelligence qui peut rendre bête va parler aux quelques lecteurs de ces lignes :)

frankie (2018-12-13T17:41:34Z)

Feuilleté un livre de Marc Roche sur le Brexit (un peu trop dilué à mon avis, mais toujours très renseigné). Je ne résume pas mais je reprends quelques idées (ce qui ne dispense pas de lire le livre…).
Pas de quoi être pessimiste pour les Anglais !
Deux citations de Blankfein pour confirmer la chose.
Pays des inégalités (sociales, géographiques, financières, culturelles,…) considérés comme naturelles et nécessaires (une forme de darwinisme à la mode de Grande-Bretagne). Se compare au Brésil ou aux USA. Donc adaptable à tous points de vue.
Deuxième raison du succès du modèle britannique : le commerce et la financiarisation. Marchés américain, chinois ou du Commonwealth parfaitement disponibles. Il reste à s'ouvrir des passerelles bancaires et financières avec la CE. Des produits ou actions spécifiques voient ou vont voir un développement rapide ("back to back action" si ma mémoire est bonne, etc). Le côté "paradis fiscal" de la GB ne peut être que "boosté" (s'était largement adapté jusqu'ici pour précéder toute tentative de le juguler).
La complication juridique extrême qui entoure tout ça permet à la GB de faire avancer ses pions en passant inaperçue. J'irai même jusqu'à dire qu'elle y prend plaisir !
Un petit point historique (pas dans le livre !) : les Anglais ont eu du mal à encaisser l'embargo de Napoléon. Il leur a fallu un an. Only one year ! L'année d'après, ils avaient trouvé toutes sortes d'échappatoires et leur commerce extérieur était revenu à la hausse. Les émeutes sociales ont été matées avec une rigueur (avec discrétion) toute "british".

jonas (2018-12-13T15:00:51Z)

So… are there any visible signs yet of Theresa May going through her promise by convincing Ireland to exit the EU?

Ruxor (2018-12-12T12:32:26Z)

@jonas: The UK is descending deeper and deeper into madness every time I look at the news. One thing is still certain, however, namely that nothing is certain (and everything is possible, from no-deal Brexit to no Brexit at all).

jonas (2018-12-12T12:20:14Z)

The vote in the British Parliament about the deal got postponed, so the 2018-12-11 vote date in the article is no longer current.

Typhon (2018-12-10T19:09:11Z)

Toujours fasciné par ces gens qui s'étant tirés une balle dans le pied tergiversent entre savoir s'ils veulent des soins ou s'ils préfèrent mourir de la gangrène.

JML (2018-12-10T15:57:29Z)

+1 pour Vicnent 1/, cela contraint l'état sortant à négocier sérieusement si le no-deal ne l'arrange pas, c'est à l'avantage de l'Europe restante.
Le scénario d'un état sortant repoussant sa sortie sans terme anticipable serait un facteur de confusion pour l'Europe restante.
Il y a peut-être aussi le scénario d'un grand nombre d'états qui voudraient sortir simultanément. Les états restants sont protégés d'un blocage concerté.
En tout cas ce sont les remarques dont tu “dois” montrer la naïveté avant de proposer que la moquette de Bruxelles émane des COV psychédéliques ;)

Pour l'instant les Britanniques ont montré que le Brexit, c'est le bazar.
Ton blog est un bon endroit pour suivre le feuilleton, merci !

Vicnent (2018-12-10T00:02:00Z)

1/ je cite "[#] Je ne sais pas qui a fumé cette idée que l'accord se conclut à la majorité qualifiée mais que pour étendre les négociations il faut l'unanimité : ça semble complètement absurde et illogique et je ne vois aucune justification politique, juridique, ou en théorie des jeux, à une telle procédure. Mais passons."

je pense que l'idée est la suivante : trouver un deal est compliqué et cela nécessite beaucoup de travail et de diplomatie : si on en trouve un correct alors la majorité qualifiée suffit (ie : le travail vs une forte probabilité). Le revers de la médaille est que si les gens n'ont pas travaillé dans le sens d'un deal, alors il sera plus dur d'obtenir une rallonge.

2/ Dans l'histoire de l'Homme qui a vu l'Homme qui a vu l'ours, j'ai un ami anglais de Londres qui a beaucoup de relations en politique et qui m'a dit que Teresa May travaillait surtout de façon à ce qu'à la fin, il n'y ait pas de Brexit (et pas forcément via un nouveau référendum). Premier acte normalement (et logiquement), le vote du parlement devrait être négatif. On sera fixé après demain.

ooten (2018-12-09T18:00:43Z)

Tant qu’il n’y a pas trop de violence visible ça va, non ? Mais effectivement c’est un très bon résumé. Il me semble que Theresa May est cramée son accord avec l’UE va très probablement être rejeté, elle devra alors démissionner et alors soit des élections générales seront convoquées soit les tories arriveront à désigner un PM mais je ne connais pas le rapport de force entre les hard brexiter et les autres et les leader qui sont en lice. D’un autre côté s’il y a un nouveau référendum il n’est même pas sûr que le remain l’emporte car les sondages donnent des résultats trop serrés.

Ruxor (2018-12-09T00:08:53Z)

@jonas: The news that there was a Condorcet dilemma was, indeed, a mistake. But you still get different results if you merely take into account first choices or a full ranking of options — and the political question of what you "should" do is not at all obvious.

jonas (2018-12-08T23:21:30Z)

> Je comptais évoquer ça dans une autre entrée, mais il semble que, dans un choix tripartite entre <i>remain</i> (annuler le Brexit), l'accord de Theresa May, ou bien <i>no-deal,</i> le résultat dépend fortement de la manière dont on organise les questions.

Are you sure about that? I heared that that was just a legend spawned by a news article that carelessly typoed a number.

neotene (2018-12-08T13:00:17Z)

Épatant de constater à quel point un spécialiste de disciplines aussi éloignées de la politique peut rendre claires des questions aussi filandreuses ! Probablement parce que vous faites mieux ressortir les problèmes de logique liés à « l'empilement » de la double insularité et de cinq nations hétérogènes.
C'est en tout cas un plaisir de recevoir tant de clarté, là où les journalistes ne donnent que des informations éparses…

Le crachoir anglais (2018-12-08T11:52:55Z)

La question de fond demeure : les Britanniques après mille ans d'indépendance et avoir tenu haut et fort le crachoir au reste de l'Europe vont-ils renoncer à leur souveraineté ?

Frank Wolff (2018-12-08T09:15:23Z)

[#3] Je comptais évoquer ça dans une autre entrée

> vivement ! L’obstruction du Gouvernement à se faire allouer le pouvoir unilatéral d’annuler le Brexit par la CJUE revient renoncer à disposer d’une carte « reset » dans la négociation. Ce serait un renforcement de sa position net, gratuit et considérable. J’avoue ne pas en comprendre la motivation, sinon par des considérations démagogiques, qui témoigneraient plutôt d’une opinion ressentie comme étant convertie au maintien obstiné du Brexit.

Bon, en supposant que le deuxième référendum ait lieu il va falloir lui trouver un nom : Brexin or Brexout ?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 066002


Recent comments