Comments on La « peur surnaturelle »

Ruxor (2018-12-07T12:03:25Z)

@Laurent: Ah oui, j'avais complètement oublié cette histoire de vampire ainsi que ces plans tarabiscotés pour explorer la cour de récré la nuit. Il y avait aussi une pierre verte censée apporter un grand malheur à celui qui la détenait (manque de chance, c'était toi) et une « lampe de Chine » que nous ne devions surtout surtout surtout pas oublier.

Laurent (2018-12-06T13:35:10Z)

Ah ah… Le Trou De La Peur Surnaturelle! J'avais oublié, finalement. L'angoisse de savoir l'heure de la récré qui approchait, et le devoir d'affronter cette réalité terrible qui laissait tout le monde complètement indifférent malgré le risque d'extinction inéluctable de la civilisation… Tout le monde? Sauf deux courageux garçons qui n'avaient absolument aucune obligation d'aller regarder une fois de plus dans cette encoche murale qui révélait de vieilles caves troglodytes infernales murées et oubliées depuis des siècles. Et de projeter d'y faire un tour nocturne, à l'insu de leurs parents*, parce que comme dans tout bon film d'horreur qui se respecte, les protagonistes se doivent absolument de faire la seule chose qu'il ne faut pas, réveiller les démons qui dorment sous terre…

En revanche, le maître séant semble avoir oublié que la transition vers d'autres mystères impliquait une dose savante de vampirisme, et qu'à titre symbolique, nous soupçonnions un troisième larron plus âgé de nous cacher son appartenance à la communauté spectrale… :)

Je laisserai également le lectorat assidû des lieux projeter par eux même les explications freudiennes que nous nous sommes efforcés de calquer froidement sur la nature des mystères mystérieux mhystérisants de notre enfance comme exercice de philosophie à l'heure où le bac approchait, sans mystère lui… :)

*L'obstacle insurmontable nous semblait de franchir le portail de l'école à l'époque, et nous avions été jusqu'à identifier où étaient stockées les clés, ainsi que quelques tentatives lamentables pour les subtiliser le temps d'aller faire un double dans une grande enseigne de la région parisienne…

Touriste (2018-12-05T20:51:15Z)

Intéressant. La lecture du post m'a rappelé avoir ressenti dans mon enfance exactement la sensation décrite à la vue d'un certain objet…

Pendant une bonne dizaine de secondes, j'avais le souvenir précis de la sensation mais pas de l'objet, c'était assez curieux.

Puis ça m'est revenu : il s'agit du pont de La Marquèze, sur l'Adour près de Dax, où je passais en voiture avec mes parents peut-être une fois par an environ. Quand je savais que nous allions prendre cette route, j'attendais le moment difficile avec un peu d'anxiété mêlée d'impatience de ressentir cette peur très particulière.

Cigaes (2018-12-05T19:00:13Z)

Je ne sais pas si ton histoire de trou maléfique me fait plus penser à It de Stephen King ou à l'excellente chanson The Bottomless Hole <URL: https://www.youtube.com/watch?v=OperfSW9S9I > (ceux qui ont vu la saison 1 de True Detective reconnaîtront probablement le groupe).


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 2c098b


Recent comments