Comments on Quelques lectures récentes

Subbak (2018-06-11T20:47:38Z)

Je t'en ai peut-être déjà parlé, mais je recommande vraiment très très fortement la tétralogie Terra Ignota, de Ada Palmer (pour l'instant seuls 3 tomes sont sortis, le dernier doit sortir en 2019).

C'est de la science-fiction écrite par une historienne, ça se passe au 25ème siècle dans un futur plutôt utopique : les nations géographiques ont été abolies, chacun choisit à sa majorité une "ruche" dont il veut faire partie s'il le souhaite (il peut en changer à tout moment) et qui représente essentiellement un choix sur la manière dont il voudrait être gouverné et les 7 ruches (ainsi que les quelques sans-ruches) maintiennent une paix perpétuelle depuis plus de 150 ans. Cependant, suite au traumatisme d'une guerre mondiale entre des pays alignés sur le christianisme et d'autres alignés sur l'islam, toute discussion publique de religion est interdite (et considérée comme un crime extrêmement grave). Au début du premier tome, on rencontre Bridger : un enfant qui a sans aucun doute possible des pouvoirs divins.

Je n'en dis pas plus sur l'intrigue par contre j'ajouterais que le narrateur (qui dans la diégétique du roman est l'auteur de deux livres, correspondant respectivement aux tomes 1 et 2 et aux tomes 3 et 4, le premier s'adressant à ses contemporains et le second aux générations futures) est obsédé par le siècle des Lumières et donc écrit comme un roman philosophique. Notamment il s'interrompt soudain au milieu du récit pour faire part de son opinion, ou il change d'avis, se met à dialoguer avec le lecteur, etc… Une des idées de l'autrice d'après les interviews était qu'elle voulait prendre le contrepied du trope classique de SF où tout le monde est obsédé par la période à laquelle l'auteur a vécu. Là le 21ème siècle n'est même pas mentionné je crois.

Nick Mandatory (2018-06-11T19:01:44Z)

J'aime beaucoup ta critique de Foenkinos, à mettre en parallèle avec une des critiques préférées, d'un autre livre du même, par Chevillard : <URL: https://www.lemonde.fr/livres/article/2011/08/25/litterature-pavillonnaire_1563321_3260.html >.

Son incipit assassin me ravit encore : « De certains livres, nous pouvons dire encore avec faveur qu'ils sont de forme quadrangulaire parfaite, constitués d'un certain nombre de pages dûment numérotées selon la plus rigoureuse mathématique, après quoi notre enthousiasme retombe. »

Ruxor (2018-06-11T16:19:16Z)

@mummy: Oui, je ne t'aurais pas recommandé le livre de Nathalie sur les ondes gravitationnelles. En revanche, son autre livre de vulgarisation, "De Pythagore a Einstein, tout est nombre (La relativité générale, 25 siècles d histoire)", que je dois avoir quelque part à la maison, est censé être beaucoup plus abordable par tous les publics (et il est joliment illustré).

mummy (2018-06-11T15:48:27Z)

Comme prévu, Mme Michu a calé sur les ondes gravitationnelles, même si elle a feuilleté le livre avec intérêt…
Le film "Call me by your name" a eu une bonne critique, peut-être que l'histoire filmée dans le cadre idyllique de l'Italie lui donne plus de charme que racontée par écrit ?
Michaël Cunningham a écrit un chef-d’œuvre,"The Hours", qui est un livre magnifique, c'est toujours difficile après ça d'en produire un autre de la même qualité !
Je serai enfin curieuse de redécouvrir Théophile Gautier dans une autre veine que "Le Roman de la Momie"! Je suppose que son style est élégant, l'histoire bien écrite. A suivre !


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: ac5057


Recent comments