Comments on Je continue à apprendre à conduire (et me découvre des super-pouvoirs)

Dyonisos (2017-09-19T06:47:50Z)

Je comprends l'argument du moniteur.Cependant ce n'est pas vraiment ce que j'ai expérimenté. Je roule sensiblement plus lentement que la moyenne et j ai très très souvent suscite l agacement; jamais l'accident et pour les dépassements dangereux bof…méme quand ils sont interdits si la visibilite est bonne le type qui me dépasse ne court pas un grand risque.

Régis (2017-09-18T18:15:00Z)

Il ne faut pas rouler trop lentement, en donnant l'impression de tout décomposer. C'est ce que j'ai fait lors de mon premier passage de la conduite: j'ai été ajourné et l'inspecteur m'a fait remarquer en grognant que j'étais mal à l'aise et pas sûr de moi.

Ilia (2017-09-18T17:56:54Z)

@Dionysos:

> Perso, j'ai bien plus apprécié la conduite lorsque j'ai compris que je n'avais pas à céder d'un iota aux tarés qui collent au cul et qui confondent vitesse maxi et ce qui semble constituer pour eux une vitesse mini à respecter (par exemple si c'est limité à 90, ok le mec qui est à 60 abuse, mais à 80 on a aucune obligation d'accélérer) et puis j'ai commencé parfois à freiner lors des appels de phares de ce genre de type, voire à mettre les warnings si vraiment ils ne comprenaient pas.

C'est précisément ce que mes moniteurs m'ont toujours dit. Il me semble même que ce genre de questions se trouve dans l'examen du code : "Un abruti me colle aux fesses en klaxonnant toutes les 3 secondes. J'accélère : réponse A ; je garde la même vitesse : réponse B ; je ralentis et je me rabats à droite : réponse C ; je lui fais un bras d'honneur : réponse D."

Ruxor (2017-09-18T14:08:42Z)

@sbi: Typiquement des situations où je n'ai pas assez ralenti (pour tourner, pour franchir un ralentisseur). Occasionnellement aussi pour des problèmes de placement.

@xavier: Oui, oui, j'y pense !, je le mentionne en passant dans mon entrée, et comme le montre un commentaire de ma maman, certains me poussent dans ce sens. Mais l'argument contraire, c'est que si on apprend à conduire une automatique, on ne sait jamais bien conduire une manuelle (et aussi que tout le temps de formation déjà passé aurait été en vain — certes c'est un peu un sunken cost fallacy) ; je ne sais pas vraiment quoi décider.

@Dyonisos: L'argument de mon moniteur, c'est non seulement qu'en roulant anormalement lentement on énerve les gens pressés et ce n'est pas tellement que c'est un problème en soi mais qu'ils risquent de faire des choses dangereuses pour dépasser là où ce n'est pas possible/permis (dangereux pour eux on s'en fout peut-être, mais dangereux pour moi aussi), mais aussi que des conducteurs pas spécialement énervés peuvent mal interpréter cette lenteur, par exemple croire que je cède une priorité, et ça je comprends effectivement que ce soit dangereux.

Geo (2017-09-18T08:59:10Z)

J'aime beaucoup les automatiques moi aussi. Chaque fois que j'ai loué une voiture en dehors de l'Europe, c'était une automatique, et je me suis rendu compte que c'était bien plus pratique, notamment en ville.

Dyonisos (2017-09-17T21:16:06Z)

Je n'étais pas bon pour les cours de conduite et je ne l'ai eu que la deuxième fois avec environ je crois quelque chose entre 25 et 30h de cours de conduite.
Il y a deux choses à distinguer : avoir le permis/conduire effectivement. Pour le permis, mettre l'accent sur la maîtrise des créneaux, faire de la gestuelle sur le regard hyper prononcé du point mort lorsqu'on change de file etc.
En réalité, c'est après qu'on apprend à conduire à son aise. Perso, j'ai bien plus apprécié la conduite lorsque j'ai compris que je n'avais pas à céder d'un iota aux tarés qui collent au cul et qui confondent vitesse maxi et ce qui semble constituer pour eux une vitesse mini à respecter (par exemple si c'est limité à 90, ok le mec qui est à 60 abuse, mais à 80 on a aucune obligation d'accélérer) et puis j'ai commencé parfois à freiner lors des appels de phares de ce genre de type, voire à mettre les warnings si vraiment ils ne comprenaient pas. A mon avis, une fois en solo, les risques de rouler "trop" lentement sont très faibles, beaucoup moindres que de rouler trop vite. Les gens derrière peuvent s'agacer, mais ils ne vont pas te rentrer dedans, tu peux en croire ma foi d'expérience :-)

xavier (2017-09-17T08:49:58Z)

As-tu pensé à un permis "automatique". Ca te ferait une grosse tache de moins à sur-analyser en détails et donc à merder en pratique (car c'est ça le pb….). De plus, en ville, les automaatiques sont asssez pratiques. Elles ont mauvaise presse en france probablement car elles étaient merdiques il y a encore peu.Aujourd'hui, une automatique c'est bien. On peut toujours la conduire en semi-auto si on veut (je n'ai pas d'action et j'ai encore une manuelle)

ama (2017-09-17T08:18:39Z)

Je dis bravo, et bon courage pour la suite.

Si le point 1 semble acquis, le 2 en cours d'acquisition, c'est que ça avance au mieux.
Mon petit conseil: se dire que le point 4 ne sera là que pour consolider le 3. Et je reviens sur une suggestion déjà faite par Nick, les beta-bloquants peuvent vraiment servir à garder le contrôle de son corps en situation de stress (conduite sur le périph par exemple, circulation chargée). S'en servir pour aborder ce troisième niveau peut être une idée à creuser.

Et pour garder courage, se rappeler qu'avoir le permis est une grande liberté et surtout, une sécurité ! Ca va aller, tiens simplement bon !

sbi (2017-09-16T10:50:19Z)

À quelle occasion ton moniteur t'a-t-il comparé défavorablement à un enfant de
8 ans?

Superconducteur de char à pieds alias le Bipède (2017-09-15T11:31:11Z)

D'abord est-ce que Superman a besoin de conduire un véhicule à moteur ? Le bigleux Clark Kent oui …

ArcyKen (2017-09-14T22:17:42Z)

J'ai toujours pensé que le secret de la bonne conduite (c'est à dire être maître de son véhicule), c'est savoir conduire lentement.

Je veux bien dire lentement à l'extrême, donc hyper lentement tout en maîtrisant à un poil prêt sa vitesse, sans à coup et super soft

S'entraîner d'abord sur un parking à plat.

Puis des créneaux en montée et en descente, toujours à vitesse hyper lente.

Une fois qu'on maîtrise ça, le reste c'est juste un peu de pratique.

Mais bien entendu, ce n'est que mon opinion.

mummy (2017-09-14T16:33:37Z)

Je persiste à dire qu'une voiture avec boite automatique libère complètement du stress du changement de vitesse avec la hantise de caler, d'être toujours dans le bon régime, etc…Du coup, on conduit d'une façon plus sereine, on anticipe mieux les incidents qui peuvent se produire car on est plus attentif à ce qui se passe autour, devant ou derrière. Change de véhicule et de moniteur !!!

Ruxor (2017-09-14T15:37:48Z)

@DH: Il semble effectivement qu'en cas de collision par l'arrière ce soit toujours celui qui rentre dans le cul de l'autre qui soit en tort (même si celui devant a pilé comme un dingue). Mais bon, même si on est dans son droit, avoir un accident est au mieux super chiant, au pire dangereux voire mortel, donc se préoccuper uniquement de ce qui est devant n'est pas forcément une super idée. Mon moniteur me fait regarder dans le rétroviseur intérieur à chaque fois que je dois freiner (avec pour mission, si j'ai quelqu'un qui me colle au cul, de freiner sur une plus longue distance pour lui donner plus de temps de réagir ; mais ça fait une chose de plus à quoi penser, et ce n'est pas évident).

@Camille: Bonne question, et ce n'est pas super clair. L'inobservation, je ne sais pas bien : il faut dire qu'en vélo, comme on va plus lentement, on a plus le temps de voir les choses arriver (ou pour décoder une intersection compliquée) ; l'indécision, oui, clairement, mais c'est rarement un problème en vélo, de toute façon du point de vue d'une voiture, un vélo qui va vite ou un vélo qui va lentement sont quasiment aussi limitants l'un que l'autre ; la panique, non, effectivement, je ne fais pas ça en vélo (bon, peut-être que si je devais tomber… mais ça ne m'est pas arrivé depuis longtemps). Il faut quand même dire que je circule peu en vélo (ça fait peut-être partie du problème).

Camille (2017-09-14T15:07:12Z)

Circules-tu à vélo dans Paris ? Si oui es-tu gêné également par tes super-pouvoirs à vélo ? J'imagine que si on grille facilement des feux on s'en rend compte assez vite…

ooten (2017-09-14T12:30:19Z)

Dans mon expérience de conducteur et de passager, il m'apparaît que la règle de la priorité à droite est à garder à l'esprit tout le temps (y compris sur des parkings) et d'y faire hyper gaffe, combien de fois j'ai vu des conducteurs de ne pas la respecter car pensant se trouver sur une voie prioritaire ou l'oublier tout simplement et moi aussi j'ai déjà grillé des priorités.

Régis (2017-09-14T11:21:00Z)

Allons bon, les livrets pédagogiques ont envahi le domaine de l'apprentissage de la conduite. L'art de couper les cheveux en quatre. Il ne manque plus que les gommettes et les smileys… Laisse ton moniteur le remplir et ne t'en soucie pas. Les étapes ne sont pas nécessairement enchaînées dans l'ordre du livret. Essaie de te sentir à l'aise avec le véhicule, après tout est affaire de bon sens et les automatismes finissent toujours par être acquis.

DH (2017-09-14T08:59:53Z)

Quelque chose qui peut aider pour les "contrôles" (comme disent les moniteurs), c'est de balayer les différents plans, en commençant par le plus lointain (plus on voit les choses de loin, plus c'est facile ; et les urgences au premier plan sautent au yeux plus naturellement) : il y a toujours quelque chose à voir à toutes les distances.
L'autre conseil en milieu urbain (beaucoup plus difficile qu'en milieu semi-rural), c'est de donner la priorité absolue au 2π sr qui sont devant toi ─ l'autre demi-espace est le problème de la personne qui te suite, vos assureurs respectifs seront d'accord sur ce point.

Nick (2017-09-14T08:57:24Z)

Si ça peut te rassurer, à la fin de mes 20 heures j'ai raté le permis en province (et franchement, je n'étais pas prêt). Puis j'ai pris des leçons à Paris. C'était l'horreur! Puis j'ai re-raté le permis voiture deux fois (en province pendant mes vacances) avant de l'avoir après avoir ingéré des beta-bloquants (4 passages au total). 50+ heures de conduite au total.

Tu as assimilé la partie mécanique, c'est très bien. Même un conducteur ancien peut caler ou mal passer des vitesses.

Je ne sais pas si tu veux des conseils, je t'en donne quand même :) : Si la circulation parisienne te pose problème, regarde si tu peux prendre des leçons occasionnelles chez une auto-école d'Orsay pour avoir une circulation plus débutant-friendly (et changer de moniteur de temps en temps).

N (2017-09-13T22:53:06Z)

Les professeurs, hélas, jouent souvent un personnage qui ressemble au pédagogue ou au gourou.

Les pédagogues suivent l'élève, le poussent à dépasser les limites techniques progressivement en fournissant les explications appropriées, ils se basent sur la curiosité naturelle et ibt foi dans l'intelligence et la motivation de l'élève.

Les gourous veulent que l'élève y arrive, mais ont une technique bien particulière : ils sont persuadés que les élèves ratent, non pas parce qu'ils ne peuvent pas encore, mais parce qu'ils ne veulent pas du tout essayer de changer leurs habitudes, d'apprendre du neuf. Leur solution est donc de briser l'estime de soi des élèves, et une fois plus bas que terre, quand l'élève tend la main, le gourou peut donner quelques conseils pour avoir quand même l'air pédagogue.

🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀 🟀

Ne te laisse pas convaincre que tu es plus lent, ou plus lent que la moyenne, c'est ridicule. Ton moniteur a peut-être eu récemment des tas de jeunes qui avaient l'habitude du volant, mais il suffit de regarder les gens marcher dans la rue pour en déduire qu'en moyenne, les gens n'observent rien, sont indécis, et paniquent quand quelqu'un les observe. Ne te laisse pas non plus convaincre par ta suranalyse que tu as effectivement un problème.

Comme dit Alain dans la recherche du bonheur, on devrait plus souvent prendre les événements tristes de la vie comme un gros rhume : attendre, boire de l'eau, se coucher, et laisser passer.

Geo (2017-09-13T22:31:25Z)

> Il me sert des remarques du genre un gamin de huit ans sur son vélo arrive à faire ça : si tu ne t'en sors pas, je ne peux vraiment rien pour toi — et même si je comprends l'idée d'engueuler lors des erreurs pour qu'elles « rentrent » bien, je ne suis pas complètement convaincu de la pertinence pédagogique de ce genre de formulation.

J'ai eu le droit à des remarques du même ordre lors de mon passage du permis (que j'ai réussi malgré tout). Peut-être qu'il veut t'habituer à ce genre de pressions ! Ou peut-être que c'est le mauvais karma pour avoir martyrisé tes propres élèves ?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: b84621


Recent comments