Comments on Pour la défense du film Stonewall

Dyonisos (2016-06-01T14:33:26Z)

Moi c'est très simple : quiconque a réalisé des daubes abyssales du type independance day ou godzilla ne mérite pas qu'on aille voir ses films ensuite. Difficile de faire pire en crétinerie hollywoodienne que ce independance day…

Ruxor (2016-05-30T10:38:15Z)

Justement, ce que je dis c'est que ce film ne « trahit » pas, pas plus qu'un film sur un événement historique quelconque (quand bien même cet événement a une importance énorme pour un groupe de gens, que ce soit la vie du Christ, l'arrivée de Colomb en Amérique, la bataille des Thermopyles, la Shoah ou que sais-je encore) ne « trahit » ce qu'il représente en n'étant pas une représentation fidèle de la réalité mais une vision personnelle du réalisateur (tant que le film ne se prétend pas documentaire, et encore, même l'historien doit choisir tel ou tel aspect à mettre en avant).

On ferait mieux de se demander ce que le réalisateur a voulu dire, quel est son message, et si on est d'accord avec, que ce qu'on aurait voulu qu'il dît, et s'il l'a dit : si on sait à l'avance ce qu'on veut voir dans un film, on ferait mieux de prendre soi-même la caméra (ou au moins, le kickstarter). Je veux dire, c'est légitime de déplorer l'absence d'un film qui mette en valeur tel ou tel aspect d'un événement historique (l'arrivée de Colomb en Amérique du point de vue des autochtones, Stonewall du point de vue des trans), mais cette absence ne disqualifie pas les films qui prennent un autre point de vue, tant que ce point de vue lui-même n'est pas choquant (et ici, j'affirme qu'il ne l'est pas).

Après, critiquer l'ensemble de l'industrie du cinéma, et notamment celle basée à Hollywood, parce qu'elle passe systématiquement sous silence l'existence de certaines catégories de gens, ça c'est évidemment très juste et très pertinent, mais ce qui est à la fois injuste et con, c'est de choisir un film précis qui, en lui-même, n'a rien de spécialement blâmable, et plutôt moins qu'un autre. (Si on va prendre quelqu'un pour punir le groupe, la moindre des choses est de prendre le *plus* coupable, pas de prendre le *moins* coupable du lot.)

Mouton (2016-05-30T09:58:44Z)

« mais je crois qu'ils passent à côté de l'intérêt du film »

Je trouve ça un peu fort de supposer qu'une personne qui formule une critique juste concernant l'invisibilisation de certaines catégories de personnes ne peut pas *en même temps* avoir compris l'intérêt du film. Ça peut juste être une manière différente de prioriser les choses. Un film sur stonewall (qui est un symbole fort dans des communautés trans, je ne t'apprends rien) qui devient un truc grand public en trahissant ce qui justement est important pour ces communautés, c'est choquant.

Subbak (2016-05-27T10:28:12Z)

Ton commentaire à la fin me fait penser à un truc vaguement lié (même si ça va un peu à l'encontre de ce dont tu parles). C'est une critique récurrente (justifiée à mon avis) qu'il n'existe que très peu de fictions où un personnage important (ou, rêvons, le personnage principale) est LGBT sans que ça soit le sujet principal de la fiction. Il ne peut pas être "juste" gay.

Je ne sais pas si la popularité de "Welcome to Night Vale" suffit à le classer mainstream, mais il est notable que le narrateur et personnage principal est homosexuel, sans que ça soit le moins du monde le sujet du podcast. Tu as qulques épisodes consécrés à sa relation avec Carlos, mais sinon globalement c'est de l'arrière plan. Évidemment, ça n'en est pas encore au niveau du public des films hollywoodiens.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: caccea


Recent comments