Comments on Quand et comment la formule E=mc² est-elle devenue si célèbre ?

Vicnent (2014-04-06T23:55:20Z)

Dyonisos (2014-02-19T15:05:05Z)

Je ne savais pas que le succès de la formule était si lié à des couvertures de magazines. Je serai curieux de savoir si la manière dont une théorie est ainsi ramassée dans une formule courant les langues de tout quidam alors qu'aucune idée correspondante ne s'allume dans les esprits qui les prononcent a toujours historiquement eu lieu ou si c'est vraiment solidaire de l'essor des medias de masse. Plus précisément, je me demande (et je n'ai aucune idée de la réponse) si pour le grand public non scientifique mais qui se tenait un peu au courant de la culture de leur temps (la clé est par quel moyen s'informaient-ils de la science en vigueur s'ils n'étaient pas membres de la communauté scientifique) si la mécanique newtonienne au XVIII était évoquée par le grand public avec f=ma d'une façon analogue à E=mc^2 pour la relativité au vingtième. A priori je parierais que non mais c'est au doigt mouillé.

jonas (2014-02-19T10:36:59Z)

Funny, I thought the anecdote about only three people understanding was talking about quantum mechanics, not about relativity.

ooten (2014-02-18T19:38:21Z)

Je trouve les deux théories de la relativité d'Einstein magnifiques, les plus belles, du moins de ce que je peux en comprendre; on peut sentir et comprendre véritablement les principes posés via des expériences de pensée. Alors que la Mécanique Quantique me laisse perplexe et dubitatif. Peut être que les deux premières sont achevées et ne pourront jamais être dépassées aux échelles où elles s'appliquent le mieux alors que la dernière n'est qu'une ébauche.

Régis (2014-02-18T17:33:39Z)

Je crois qu'il faut replacer le succès cette formule dans un contexte foisonnant de découverte de l'infiniment petit et de communication habile dans le monde scientifique et dans l'opinion de façon plus générale. Les savants atomistes ont très bien su communiquer. Le climat des idées, dominé par le positivisme, n'y est pas pour rien. Les arts, du reste, connaissaient à la même époque une métamorphose rapide (musique, peinture, architecture…)
En outre, les scientifiques se tournèrent très vite vers le public pour obtenir des fonds que les institutions tardaient à fournir. Ils durent faire partager leurs découvertes, s'engager dans des actions de vulgarisation, et le public s'appropria une partie de leurs connaissances nouvelles.
La découverte de l'impact des rayonnements ionisants sur les tumeurs cancéreuses est assez significatif de cette transmission virale rapide de l'information: Roentgen effectua la première radiographie le 22 décembre 1895, communiqua en janvier 1896, la première publication sur l'effet cytolytique des rayons X fut effectuée à Lyon par Lortet en avril, et en juin Victor Despeignes, dans son cabinet des Echelles en Savoie effectua le premier traitement pour un cancer. Quand le contexte est porteur, la science n'a pas besoin de l'internet pour aller plus vite qu'un pet sur une toile cirée…

ThisIsSparta (2014-02-18T15:22:29Z)

https://books.google.com/ngrams/graph?content=E%3Dmc2&year_start=1800&year_end=2010&corpus=15&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2CE%20%3D%20mc2%3B%2Cc0
Même si la graphie "E=mc2" est approximative, je trouve que le Ngram Viewer s'en tire bien.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0b2cb8


Recent comments