Comments on Hunger Games (2) — et un brunch

Imohtep (2013-12-31T11:54:39Z)

J'ai l'impression que la plupart des films d'Hayao Miyazaki passent le test de Bechdel avec succès ! Ce qui est sans aucun doute une sacrée performance !

Ruxor (2013-12-24T14:47:52Z)

@Groug: Oui, ça m'arrive. Et oui, ils sont aussi très drôles.

Groug (2013-12-24T14:23:30Z)

Tu lis le Gorafi ? J'ai l'impression que ça se rapproche beaucoup de The Onion, donc que ça devrait te plaire. En même temps, je ne connais pas bien ni l'un ni l'autre.

Conscrit neuneu (2013-12-23T20:15:47Z)

Mmmm doughnut

régis (2013-12-23T16:40:19Z)

Comment cote-t-on, avec le test de Bechdel, une pièce comme l'Arlésienne, où le personnage féminin central n'apparaît pas, et surtout le Palestrina de Pfitzner, opéra dans lequel les personnages sont tous masculins à l'exception du fantôme de la femme du héros, et où des sopranos et mezzo-sopranos travestis devisent au sujet de la musique?
:P

Ruxor (2013-12-23T13:43:42Z)

@lJ: Justement, le film dont je parle passe le test de Bechdel de façon non anecdotique, ce n'est juste pas au hasard d'une réplique qui serait prononcée par un personnage féminin à un autre. Ici, c'est une héroïne qui tient le rôle central (et le premier au générique), c'est elle qui a la situation bien en main, par exemple elle sauve à plusieurs reprises le principal personnage masculin (celui joué par Josh Hutcherson), elle parle à trois ou quatre personnages secondaires féminins dans des conversations qui ont de l'importance réelle dans l'intrigue, etc. (Il se peut même que le film passe le test de Bechdel même si on retire l'héroïne centrale, parce qu'il y a deux personnages féminins nommés à part elle qui échangent des propos — et se disputent — à un moment ; ceci dit, comme l'une d'elles est en état de choc et incohérente, et que du coup elle ne fait que répéter un mot, ce n'est pas super clair si ça doit compter aussi.) Bref, je ne dis pas que ce film n'est pas du tout sexiste, mais en tout cas il est très largement meilleur, dans ce domaine, que l'immense majorité de ce qui sort d'Hollywood.

(Mais sinon, je suis d'accord que le test de Bechdel a peu d'intérêt sur un film individuel. Ce qui est déplorable, c'est que si on considère l'ensemble des films qui sortent, il n'y en ait qu'une minorité qui le passent, alors que si on échange masculin et féminin cette proportion est extrêmement proche de 100%.)

arte (2013-12-23T11:14:06Z)

"un film hollywoodien pour adolescent(e)s — ou adolescent(e)s attardé(e)s"
Les livres dont sont tirés les films sont bien plus loin d'être pour adolescents attardés que d'autres.

lJ (2013-12-23T01:02:10Z)

Un lien intéressant à propos de : « Le film passe largement le test de Bechdel, exigence extrêmement minimale mais malheureusement rarement satisfaite. » ; <URL: http://thehathorlegacy.com/the-bechdel-test-its-not-about-passing/ >.

Bon film sinon.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: c34ef7


Recent comments