Comments on Quel contrôle doit-on avoir de son nom sur Internet ?

régis (2012-11-05T09:51:31Z)

@Ruxor: concrètement, qu'est-ce qu'on te demande d'effacer? Les documents témoignant d'une vie estudiantine gaudriolante?

Ruxor (2012-11-04T17:36:24Z)

@Pingouin Furtif: Oui mais tu parles là du cas d'un fichier (c'est-à-dire recensant un grand nombre de noms et susceptible de traitement automatisé), ce qui est encore différent de la simple mention d'un individu au sein d'un texte (qui alors ne regarde pas la CNIL). Les questions du type « informatique et liberté, traitement automatisé des données » sont des questions à peu près complètement orthogonales aux questions du type « publication, droit de la presse (fût-elle informatisée) ».

Pingouin Furtif (2012-11-04T17:27:52Z)

Tu n'as eu affaire qu'à des gens gentils et civilisés. Je m'occupe d'un site bénévole qui utilise la base de données d'une fédération sportive et qui affiche les résultats des tournois et donc les noms des joueurs. J'ai reçu des dizaines et des dizaines de mails très agressifs. On m'a menacé plusieurs fois d'un procès.

Je me suis renseigné auprés de la CNIL qui m'a affirmé que les gens avait le droit de demander la suppression de toute information personnelle (nom, prénom, numéro de licence).

Au final la fédération a demandé à ce que les pages contenant des noms d'adhérent ne soient plus référencés sur les moteurs de recherche.

Autre touriste (2012-11-04T12:54:12Z)

Je trouve le billet confus aussi. Je comprends qu'on veuille éviter les connexions entre le nom et les informations personnelles ("Martin Dupont poste sous tel pseudonyme à tel endroit", "J'ai croisé Martin Dupont à la Gay Pride"), mais je ne vois pas en quoi la mention d'un nom en elle-même concerne le porteur de ce nom, ou d'ailleurs ses homonymes.

Arthur (2012-11-04T00:23:55Z)

Je trouve ça plutôt confus comme billet, c'est rare.
D'autant que le sujet m'intéresse en plus.

J'ai su en candidatant à un jeu télé que c'était irreversible dans le sens où le nom ne pourrait pas disparaitre du web.
En particulier, je me demande ce qui se passerait si j'essayais de supprimer mon nom des 4 pages wikipédia ou j'apparais, quelqu'un reverterait-il la suppression ?

Sur youtube, j'ai pu faire supprimer des vidéos dont je souhaiterai qu'il n'y ait plus de trace - "rien ne disparaît jamais sur internet" mais on peut rendre ça plus difficile à trouver. Je ne sais pas si c'est contraire au droit à l'information dont tu parle dans ton billet, j'ai du mal à y croire, mais je conçois qu'on peut le penser. (Je protège ma conscience de libriste en me disant que ce n'est pas par souci de gagner des sous, ce n'est pas comme si la vidéo avait vocation à finir en vente. Mais même si c'est pratique, ça m'ennuye que ça soit si simple de faire supprimer une vidéo.)

frankie (2012-11-03T22:29:32Z)

On notera une grande inégalité dans l'occurrence des noms sur internet.
Faites-vous rebaptiser sous un nom couru, du style John Martin, ou Chan Yu, que sais-je, et la probabilité que ce soit précisément vous qui soyez référencé devient infime.
Pour mieux passer inaperçu, vaut-il mieux se noyer dans la masse ou faire bande à part ?
Il est vrai que nos administrations des concours ne permet guère l'anonymat, comme le rappelle Fred le Marin. Pourtant, le droit à l'image interdit par exemple qu'un enfant soit pris en photo, individuellement ou au sein d'un groupe, dans le cadre d'une école, sans l'assentiment de ses parents. Le droit à l'image et le droit au patronyme ne se recoupent pas. Serions-nous donc passés de l'ère du texte (dite "gutenbergienne") à l'ère de l'image (dite "marconienne" ?).
La réponse, un peu évidente en première approximation, est donnée par notre maître à penser des médias, Marshall Mac Luhan :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marshall_McLuhan

Imohtep (2012-11-03T20:32:43Z)

Tu es bien trop gentil Ruxor !

Fred le marin (2012-11-03T19:10:40Z)

"The Straight and True"

Professeur, y'a pas à dire, tu as fait avancer le "Schmilblick" ce soir.
En effet, a-t-on encore le contrôle de son nom sur Internet lorsque l'on figure parmi les "frais admis" à l'Ecole Polytechnique ?
Non, évidemment : tout le monde peut le voir, désormais !
Et ce, quand bien même l'on se (re)trouverait dans "la liste supplémentaire" d'une certaine année du siècle passé…
Tiens, tiens : mais c'est son pote tout juste devant lui…
Enfin son pote, c'est vite dit : au concours de l'X, l'amitié a-t-elle encore sa place ? C'est comme en amour, pardi !
Hum… je préssens vaguement d'affreux coups de p… (dans le noir)
Mais excusez moi, je médis et deviens vulgaire.
Tout de même, il y a plusieurs victimes réelles de ce système "Prépas" (infâme et pro-capitaliste) tellement bien huilé.
Bah, si c'est comme à l'armée : le quota est fixé 5 % de pertes tolérées.
Déprimes, abandons, suicides ? C'est "le jeu" des CPGE républicaines : et puis vous étiez au courant, bon sang de merde alors.
Arrrrghhh ! (je m'écroule au sol [cf entrée précédente])
P.S.: j'ai vu mon Vrai Nom sur une liste (un peu) moins prestigieuse : mais en fait je suis logé "pas trop loin derrière…"

"Tous y viendront !" ([en parlant de la mort dans ] "Les Contemplations", Victor HUGO)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: a6b560


Recent comments