Comments on J'essaie de comprendre comment la Terre tourne

pseuda (2014-09-24T13:36:02Z)

Merci. Avez-vous finalement écrit l'application Android ?

Ruxor (2012-04-28T09:29:51Z)

@Grasyop: Ce que tu qualifie de « précession de révolution » est normalement appelé « avance du périhélie ». Celle-ci se fait, pour la Terre, à environ 11610″ par millénaire julien (soit un tour en 112 millénaires) par rapport aux étoiles fixes (ou 61900″ par millénaire julien par rapport aux équinoxes puisque le mouvement se fait en sens contraire). La quasi-totalité de cette avance du périhélie de la Terre est due aux perturbations des autres planètes (Jupiter, Saturne…), environ 0.3% d'entre elle est due à la relativité générale (alors que pour Mercure la part relativiste est moins négligeable), et du coup cet effet ne se voyait pas sur les théories classiques. La période de mouvement relatif entre périhélie et équinoxes (61900″/tjy soit un tour en ~20900 ans) est censée être responsable de cycles climatiques (actuellement, dans l'hémisphère nord, l'hiver est plus court que l'été parce que le périhélie a lieu proche du solstice d'hiver, dans 10000 ans ce sera le contraire).

Grasyop (2012-04-28T06:30:35Z)

Merci pour ces billets toujours très synthétiques et pédagogiques !

Par ailleurs, je viens de comprendre qu'il y avait deux sortes de précession, celle de la rotation et celle de la révolution autour du soleil (cette dernière ne me semblant pas être une vraie précession mathématique d'objet rigide).
Du coup, je me demande : la Terre n'a-t-elle pas, comme Mercure, une précession de révolution ? Où faut-il situer ça parmi les différents phénomènes évoqués ici ?

SB (2012-04-20T19:29:10Z)

"j'avoue que ça a une classe infinie, quand on vous demande "et vous, vous faites quoi, dans la vie ?" de pouvoir répondre "oh, je travaille au service de rotation de la Terre"."

Ce qui est gênant, c'est que si a un jour la Terre s'arrête de tourner, c'est eux qui se feront engueuler alors qu'ils n'y seront absolument pour rien.

a3nm (2012-04-19T15:34:24Z)

Wikipedia semble indiquer que l'IERS s'appelle maintenant l'"International Earth Rotation and Reference Systems Service". C'est malheureusement beaucoup moins classe. :-/

DM (2012-04-18T16:45:11Z)

Tu peux tenter de regarder comment fait ETERNA, un logiciel de calcul des marées terrestres:
http://www.eas.slu.edu/GGP/ETERNA34/

Sinon, pour l'orientation d'un corps dans l'espace avec 3 angles, il me semble que, dans les engins spatiaux (où je soupçonne qu'on fait un peu d'intégration numérique d'équations différentielles ordinaires) on utilise plutôt des quaternions unitaires : ce serait plus simple et plus stable numériquement, si j'ai bien compris.

Vicnent (2012-04-17T21:17:44Z)

@Yann

- la forme de la terre et l'épaisseur par rapport au centre de gravité à la position précise où tu te trouves, en surface.
- la localisation précise des objets mobiles sur terre : on a quand même un cube de 55m de coté de pétrole qui part en fumée chaque seconde, et ce faisant, 1 boeing ou 1 airbus qui décolle.
- ta taille, pour la position de tes yeux par rapport à cette surface.
- ta taille, pour estimer la longueur du nerf optique et la vitesse de la formation du temps dans la conscience.
- la hauteur de la semelle de tes chaussures.
- l'épaisseur de tes chaussettes.
- la forme, taille, épaisseur et couleur des lunettes avec éventuelles les paramètres si correction, polarisées, …

M'est d'avis que Planck, avec ça, il n'a qu'à bien se tenir. Surtout vers 42.

M'est d'avis aussi qu'il serait plus simple de localiser Chuck Norris. Parce que si ce dernier ne porte pas de montre, c'est justement parce qu'il décide de l'heure qu'il est. :-)

xavier (2012-04-17T11:31:59Z)

Le "problème" étant que je vois bien des quaternions là dedans…mais des octonions…fallait pas nous en "promettre" ;)

anonymous bastard (2012-04-17T08:38:04Z)

Yann, aux latitudes modérées, la réfraction atmosphérique retarde le coucher d'environ 2-3 min (30 minutes d'arc) avec une dépendance importante selon les conditions. C'est clair que quand on voit un soleil carré ou composé de rectangles superposés, on peut se demander si le calcul théorique sera précis… Un point assez intéressant est que l'on peut se tromper d'un bon paquet sur le coucher des objets objets célestes dans les régions arctiques, vu qu'ils se couchent en incidence rasante !

ooten (2012-04-16T20:37:10Z)

Ton entrée est très intéressante et très dense, il y a plein de trucs que je ne connaissais pas et encore je n'ai pas tout lu et compris.

Ruxor (2012-04-16T11:27:03Z)

@Yann: Oui, c'est aussi le genre de choses que j'aimerais savoir. Note cependant que la question n'est pas très bien posée : par exemple, s'il est facile de dire quel est l'ordre de grandeur des corrections dues à la nutation (17″ en longitude et 9″ en obliquité) ou au parallaxe entre tes deux yeux (de l'ordre de 0.0000001″ sur la position du Soleil), pour la précession des équinoxes c'est beaucoup plus dur parce qu'il faut comparer deux époques pour que ça ait un sens. Et il y a beaucoup de phénomènes astronomiques, comme ça, qui ne sont pas directement comparables parce que ça dépend de la période sur laquelle on les envisage.

Yann (2012-04-16T09:13:53Z)

J'ai bien aimé… En fait j'aimerais bien avoir une idée de l'ordre de grandeur des différentes contributions. Si on admet que la question est "étant donné ma position actuelle (GPS), si je ne bouge pas, à quelle heure vais-je voir le soleil passer au zénith, se coucher, se lever?", dans quel ordre les corrections suivantes se placent-elles :

– équation du temps (la plus grosse je suppose)
– précession des équinoxes, nutation
– variations séculaires de l'écliptique
– influence de différentes définitions de l'"heure" dans la question
– influence gravitationnelle de la lune (hors marées) sur la terre
– influence gravitationnelle des autres planètes
– influence gravitationnelle du reste de l'univers
— corrections relativistes restreinte, ?générale (je suppose que l'expansion de l'univers est négligeable?)
– marées
– tectonique des plaques sur une journée (dans la formulation de la question, on avait supposé "je ne bouge pas") ou un an, mouvements de la croûte et du manteau par rapport au mouvement moyen de la terre
– météo, puisque les mouvements atmosphériques sont compensés par les mouvements du reste (négligeable?)
– diffraction des rayons solaires par l'atmosphère, clairement ça influe la position apparente du soleil, ça doit jouer pour l'heure de coucher
— la parallaxe entre mes deux yeux…

En particulier j'aimerais bien savoir où s'intercalent des effets comme la diffraction atmosphérique et la tectonique, ainsi que les corrections de conventions métrologiques, dans la hiérarchie des corrections astronomiques/cosmologiques.

Bobdémaths (2012-04-16T07:48:07Z)

David a dit :

"Bon, encore une entrée qui s'est retrouvée à devenir beaucoup plus longue que je l'imaginais, dont j'ai maintenant franchement marre puisque ça fait quelque chose comme dix jours que je l'écris, et du coup j'ai la flemme de relire, bref, qui doit être bourrée de fautes en tous genres. De toute façon, les gens vont râler que gnagnagna je n'écris pas ce que j'ai promis sur les octonions gnagnagna."

-> J'adore ce genre d'articles, j'y apprends toujours plein de choses intéressantes, et je n'y ai pas trouvé tant de fautes que ça ! Quant aux octonions, je reste patient…

Name or nick (mandatory) (2012-04-15T23:43:01Z)

Ahahahah, ça c'est un bon poisson d'avril.

Mais un peu gros : personne ne peut croire que tu vas perdre un temps quasi-infini à poursuivre un but aussi chimérique.

Oh, wait…


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: e61859


Recent comments