Comments on Pourquoi l'Univers est-il si atypique ?

SB (2013-01-17T14:21:28Z)

"il y aura bien une civilisation qui apparaîtra et qui sera suffisamment avancée et intelligente et bienveillante pour ressusciter les morts, et qui le fera"

Une question importante à se poser (surtout si on envisage de se faire congeler, après sa mort, pour un prix élevé, dans l'espoir d'être ressuscité dans l'avenir), c'est quand même: les civilisations du futur auront-elles envie de ressusciter des zillions de gens qu'elles ne connaissent ni d'Eve ni d'Adam (et dont l'organisme est détraqué, la preuve de ça c'est qu'ils sont morts).

Ruxor (2011-06-06T19:21:23Z)

Thibaut → Attaquer sur l'infini est une erreur d'angle d'attaque parce que les conclusions seraient les mêmes si on suppose seulement l'univers devant exister Ackermann(10000,10000) années. Ceci étant, tu suggères, toi, quelque chose de beaucoup beaucoup plus fort, à savoir qu'il ne devrait exister que quelques milliards d'années. Cela résout peut-être une facette du problème, mais (1) cela nécessite d'introduire une vraie hypothèse physique (et qui plus est, apparemment contredite par l'observation et la thèse standard en cosmologie) pour résoudre un problème métaphysique, ce qui me déplaît immensément, et (2) cela ne résout pas la variante du paradoxe où on considère un Univers très voisin dans l'espace des phases et qu'on le retrace vers le passé.

Thibaut (2011-06-06T17:56:50Z)

Pourquoi est-ce se tromper d'angle d'attaque que réfuter l'infini de l'univers? La concept d'infini est quasiment une machine à fabriquer des paradoxes (comprendre : des résultats que l'intuition la plus élémentaire pousserait à jeter à la corbeille s'il n'en existait pas de démonstration implacable), parmi lesquels on peut certainement compter Borel-Cantelli. Si on borne l'espérance de vie de l'univers à une poignée de milliars d'années, le nombre d'instants où un cerveau conscient et voyant une illusion d'univers pourrait très bien passer d'une infinité à un. C'est tout le problème du passage de l'infini au fini, que ça soit 1 ou 12343456, en regard de l'infini, c'est toujours petit.
Sauf qu'en physique, là où l'infini n'existe pas, un univers atypique parmi 12343456, c'est improbable, mais 1 parmi 2, ça l'est moins.

Certes la conception métaphysique est intéressante, mais elle ne dépasse pas vraiment le stade du "et si…?". A priori il n'y a aucun moyen de trancher une hypothèse par rapport à l'autre, donc autant en choisir une. Dans un cas, on a un certain temps à vivre et on écoute les physiciens nous expliquer comment selon eux marche le monde. Dans l'autre, on disparaît sans même s'en rendre compte au bout d'un temps donné, et c'est comme si on n'avait jamais existé. Vu comme ça, je trouve qu'il est clair que la première hypothèse est plus "simple" à accepter. Pire, j'aurais même envie de dire que la seconde hypothèse est inacceptable, au sens propre du terme.
D'autant que ma propre conviction métaphysique (au-delà de toutes les théories véhiculées par la physique) me souffle que l'infini n'existe nulle part, et que par conséquent les probabilités qu'on calcule sont soit grandes, soit petites, mais certainement pas nulles comme l'impliquerait l'hypothèse d'un univers vivant infiniment longtemps. :)

SB (2011-05-30T15:09:49Z)

"à force, il y aura bien une civilisation qui apparaîtra et qui sera suffisamment avancée et intelligente et bienveillante pour ressusciter les morts, et qui le fera"

Ce que je me suis toujours demandé, c'est pourquoi les civilisations futures auraient, non la possiblité, mais l'envie ou le besoins de ressusciter les zilliard de gens qui ont vécu avant elle.

Arthur Rainbow (2011-05-20T18:25:22Z)

@Bob

Même si ça ne ressemble pas tout à fait, il y a quelques autres blogs qui parlent de science et/ou de vulgarisation.

Même si ça ne ressemble pas vraiment, je me dois de conseiller http://webinet.blogspot.com/ le webinet des curiosités. Sa capacité à expliquer des trucs vraiment varié m'impressionne et c'est presque toujours très clair.

Par contre, il ne parle pas de ses rhumes et de sa vie.

Bob (2011-05-19T21:24:04Z)

Magnifique article, c'est ce genre de réflexion qu'on ne trouve nulle part ailleurs et qui me fait aimer ce blog !
Je crois que je ne me risquerai pas à donner un avis sur la question, mais te lire tout simplement est passionnant en soi.

mandatory (2011-05-19T19:13:08Z)

Si l'univers est entièrement déterministe, les fluctuations quantiques du vide peuvent-elles vraiment être complètement aléatoires ?

nameornick (2011-05-18T19:25:02Z)

En tout cas si on s'amuse à varier des paramètres, on note que les conditions pour que des étoiles existent sont assez robustes, voir <URL: http://arxiv.org/abs/0807.3697 > Donc sur ce point là notre Univers n'est pas spécialement atypique.

Par ailleurs concernant les fluctuations quantiques: infini en temps peut-être, mais étant donné que l'Univers est vraisemblablement parti pour une expansion sans fin, il deviendra très froid et dilué, voir la Dark Era ici <URL: http://en.wikipedia.org/wiki/Future_of_an_expanding_universe#Timeline > Et à cette époque là, plus possible d'avoir un Boltzmann Brain ou tout autre objet un tant soit peu complexe de petit volume…

Tororo (2011-05-18T16:37:26Z)

Mais nous n'avons pas d'instrument de mesure qui nous permette d'assurer que dans notre univers, l'entropie au moment du big bang était effectivement la plus basse possible dans tous les univers possibles. Peut-être qu'en ce moment même dans l'univers U, les jumeaux Madore, ayant modélisé avec un réalisme bluffant un univers U' qui à cet instant précis, ressemble à s'y méprendre au leur (à un léger détail près, comme dans ton exemple) se disent "oh la là, comme il est grumeleux, le passé de cet univers!
Dans notre univers à nous, l'entropie en U(0) était minimale, tandis que dans celui-là, plus on va vers le passé plus c'est n'importe quoi! Regarde-moi ces dinosaures, on dirait des Pokémons, mais qui auraient existé en vrai! On a la preuve expérimentale que notre univers est atypique. Mais je me demande toujours pourquoi? - Moi aussi."

Gabriel (2011-05-18T13:20:25Z)

Dans le genre, je me demande si tu connais Greg Egan, et en particulier son roman "Quarantine" : http://en.wikipedia.org/wiki/Quarantine_(Greg_Egan_novel)

Fork (2011-05-18T08:12:05Z)

C'est rigolo comme idée. Ça m'a fait pensé au classique "Et si personne n'existait à part moi dans l'univers ; tout le monde étant un pur produit de mon imagination ?".


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: e5bb88


Recent comments