Comments on Débordement de contexte mentaux

Lanza (2011-04-20T21:53:03Z)

Asperger, je ne sais pas, mais surdoué, c'est évident, et ça se ressemble pas mal par certains côtés. Notamment celui-là : le coût du context-switching est énorme. L'avantage de la chose, c'est la capacité de concentration sur un sujet, qui est tout aussi énorme. J'ai tendance à voir ces aspects comme deux facettes d'une même cause, même si d'un point de vue scientifique, on sait pas.

Les aspies ont tendance à se focaliser sur des centres d'intérêts récurrents, au lieu de s'éparpiller.

Same problem here. Si vous trouvez une solution, je prends.

Cargo du mystère (2011-04-07T23:28:43Z)

Quelle belle surprise! Merci pour ta transparence et ta générosité. Votre livre est passionnant, très original (ce qui dans un sujet aussi étudié est un réel exploit) et étonnamment riche à en juger par le plan.
Je suis impatient de l'acheter.

tartaglia (2011-04-07T16:17:23Z)

@SB: Asperger, schizophrénie, anhédonie et autres diafoirades: des blagues! au vrai, tous les hommes sont des paranoïaques et toutes les femmes des H[:-)

Ruxor (2011-04-07T13:14:28Z)

cargo du mystère → cf. <URL: http://git.madore.org/?p=galois.git;a=summary >.

SB (2011-04-07T12:29:53Z)

Mon message précédent, en réponse à Tartaglia, a malheureusement été massacré. Je voulais écrire que le syndrome d'Asperger n'avait pas de lien évident avec la schizophrénie, et que c'est plutôt cette dernière (ou la personnalité schizoïde) qui était liée à l'anhédonie.

cargo du mystère (2011-04-06T22:54:56Z)

Peux-tu déjà dévoiler le nom de ton collaborateur? En tout cas, je regarderai votre livre avec intérêtet vous souhaite déjà bonne chance .

PS Les Douady prennent le fait que L se diagonalise elle-même comme définition d'extension galoisienne finie! "De mortuis nil nisi bonum", mais quand-même…

SN (2011-04-06T17:58:53Z)

Tu te rapprocherais du syndrome d'Asperger, équivalent mineur de la schizophrénie, dans lequel l'anhédonie est pathognomonique

Ruxor (2011-04-06T15:03:56Z)

cargo du mystère → On essaie de faire le tour des différentes approches, et d'aborder aussi bien le côté Grothendieckien (pas tellement en parlant de schémas, mais au moins en explicitant pourquoi L⊗L est isomorphe à un produit direct de copies de L si L est une extension galoisienne du corps de base) que le côté vraiment algorithmique (j'ai plein d'exemples rigolos avec des polynômes tout à fait explicites).

cargo du mystère (2011-04-05T19:07:31Z)

Quel sera le point de vue de votre livre: des extensions de corps, des algèbres séparables sur un corps, des revêtements étales de schémas,…?

tartaglia (2011-04-02T07:22:04Z)

Cela dit, la schizophrénie n'est qu'une hypothèse. C'est peut-être de l'addiction et tu sors de la période rose. Une TCC peut marcher.

JyBy (2011-04-01T23:18:36Z)

Dans la meme serie que la reponse de Vincent, il y a "Get Things Done" http://en.wikipedia.org/wiki/Getting_Things_Done de David Allen (la meme argumentation, et un systeme plus complet/complique)

N (2011-04-01T21:36:02Z)

Pour répondre Vicnent : http://freestylemind.com/i-dont-use-todo-lists-anymore

Fork (2011-04-01T14:56:46Z)

J'applaudis la comparaison avec un système d'exploitation.

Vicnent (2011-04-01T13:36:16Z)

Je pense juste que tu as peut être un problème d'organisation (et le fait de pouvoir penser à plein de choses en même temps sature rapidement les processus de création, de production, et bouzille la productivité, même si ton cerveau va "un peu plus vite que la moyenne".).

Il faudrait essayer de prioritiser tes réflexions, et donc les organiser pour les espacer dans le temps (réfléchir à deux choses simultanément, ça ne marche pas…).

J'ai (j'avais…) un peu le même problème et du coup, (depuis 2005 environ), j'utilise un TODO manuel (un fichier texte avec les "grandes lignes" projet (vacances / maths / entrepreneuriat / photo / réflexion / concept à développer …), et chaque grande ligne de projet est un peu développée en dessous (sauf si le titre su suffit vraiment à lui même) ou donne carrément lieu à l'ouverture d'un autre fichier, dédié, qui est une sorte de receptacle à pensées sur le thème en question (ça peut être un cahier des charges fonctionnel qui fait 150 pages aussi, hein…).

Et je prends le temps de gérer une sous liste "urgente". En ce moment, c'est par exemple pour la liste urgente (ie : ne rien traiter sans au moins piocher un item dans cette liste):
- finir un dossier DJS client Boite Z
- me renseigner sur AES256 + protocole de Machin
- finir CA12 et déposer
- finir dossier EDI pour TVA et déposer
- Appeler untel pour projet
- payer CIPAV 15 avril abcde €
- Avancer sur cahier des charges du concept X
- Contacter untel pour projet K
- Creuser idée Y (mettre ici 5 ou 6 lignes pour expliquer le concept rapidement, car il est très nouveau.)
- faire facture
- Boite X
- Boite Y
- docs ALP
- écrire clé usb protocole

et pour m'aider, j'ai un petit moleskine toujours avec moi et un stylo Bic. Il me sert principalement quand je ne peux / veux pas sortir l'iphone ou le MBP, c'est à dire en réunion, dans le métro, …

Bref, je pense que tes capacités cognitives sont associées à une mauvaise organisation. Celle présentée juste ci dessus, si elle me "prend" du temps, et un vrai temps investi : d'une part, je n'ai plus ce sentiment de manque dû à un évident oubli suite à trop d'accumulation de réflexion sur n'importe quel sujet. D'autre part, ça me permet à tout moment de "contempler" tous les projet / todo et de poser un schéma mental d'organisation que j'essaie ensuite d'instancier dans la vie réelle. C'est donc du calme, de la sérénité et de la productivité de gagnés.

Je ne suis pas sûr d'avoir le bon diagniostic, ni de te proposer LA solution. Mais clairement, moi, ça m'a aider grandement. Tiens nous éventuellement au courant si tu essayais cette démarche. Ca peut paraitre un peu fastidieux au début (c'et une habitude et un réflexe à prendre), mais c'est tellement reposant par la suite de pouvoir ainsi déléguer de façon sûre TOUT ce que j'ai à faire…

Reste une frustration quand même : j'ai plus d'idée que de temps. Et donc, certaines rubriques s'allongent…

tartaglia (2011-04-01T05:44:36Z)

sinon, si le terme de schizophrénie te semble repoussant, utilise la CIM10, va trouver un psy, dis-lui: "eh ben voilà, docteur, je n'arrête pas de taper F1, F2… sur mon clavier QWERTY parce que l'AZERTY a une tête qui ne me revient pas, et je crois qu'en fait je suis F20"
S'il prend son téléphone et te propose un aller simple pour Charenton,tu seras renseigné sur un point et un seul: le psy en question n'a pas d'humour.

tartaglia (2011-04-01T05:33:29Z)

Oui, oui, alors comme ça, tu ne vas pas participer au séminaire du 1er avril? Ca, ce serait un symptôme significatif. Tu te rapprocherais du syndrome d'Asperger, équivalent mineur de la schizophrénie, dans lequel l'anhédonie est pathognomonique.
Mon pronostic est que tu seras guéri d'ici demain matin.

f3et (2011-04-01T05:27:56Z)

As-tu essayé "trouble de la personnalité multiple" (ou "Dissociative identity disorder") ?

Fred le marin (2011-03-31T18:18:44Z)

Effectivement, ce qui caractérise le "schizo" c'est :
1) des bouffées délirantes (qui peuvent être *hélas* "multi-core")
2) l'appauvrissement de la pensée et du langage
Donc peu de chance pour que je parle d'extensions quadratiques d'un corps.

Car on m'a certifié que j'étais conforme à 1) et, dans une moindre mesure, 2).
Les délires seraient une réponse biologique face à une angoisse consciente d'un danger "flou" (forme paranoïde).
L'appauvrissement peut se combler par le travail intellectuel (à dose modérée).

Le cas de Monsieur David Alexander MADORE est très différent, bien qu'il soit aussi considéré comme "fou lucide".
Mon avis est qu'il se laisse trop influencer par les Maîtres et cherche sempiternellement à briller face à eux (et avec le plus grand brio bien-sûr).
Il le fait sciemment, pour flatter son ego démesuré : pirate !
Et l'on passe ainsi tous pour des bleus (les Maîtres aussi parfois…)

Ruxor (2011-03-31T16:18:10Z)

Autre touriste → Si on peut me suggérer un mot scientifiquement précis pour désigner ce qu'on imagine couramment quand on pense à la schizophrénie et qui n'est pas, en fait, la schizophrénie, je prends.

Autre touriste (2011-03-31T14:32:15Z)

La schizophrénie *ne marche PAS comme ça*.

Ruxor (2011-03-31T14:10:23Z)

Valvino → Un cours d'« optimisation », ce qui, à ce stade-là, veut surtout dire « méthode du simplexe », et un cours de théorie des langages (en ce moment, grammaires sans contexte).

mokmok (2011-03-31T13:29:15Z)

Sheldon ?

Valvino (2011-03-31T13:05:54Z)

Quel sont les cours que tu donnes?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 9d78a9


Recent comments