Comments on Où sont les homos aux cheveux longs ?

Myrddin (2010-07-27T18:23:41Z)

Moi, par exemple, je suis ouvertement homo, et j'ai ouvertement les cheveux longs. Ah non, plus depuis un mois. Mais le look qui va avec (genre baggy avec des vans ou équivalent) est toujours là (je n'allais pas refaire ma garde-robe pour une sombre histoire de cheveux tout de même !).

Arthur Rainbow (2010-07-27T17:11:54Z)

Oups, je voulais dire asexuel, et pas asexué.
Oui, Queer, c'était étrange, de même que "geek" est "fou" (si j'en crois wikipédia), j'ai l'impression que dans les deux cas le sens à changé.

Le lien le plus pertinent pour mon point sur les lettres en plus sera http://www.lehigh.edu/~inrainbo/ qui a bien "queer, questioning and ally"
Sinon il y a aussi I parfois, pour intersexué, mais je ne l'ai vu qu'une fois (d'autant qu'à priori le problèmes des intersexué est visiblement considéré comme orthogonal des autres; typiquement car le bébé sera parfois intersexué et qu'il faut donc sensibiliser les pédiatre et les accoucheurs, alors qu'à cet age là il y a moins de question lié à l'homosexualité)

Gelsomina (2010-07-27T12:08:33Z)

Arthur : non A = assexuel donc qui n'a aucune pulsion sexuelle de quelque ordre que ce soit. Mais queer, je pensais que ça correspondait à la réalité homosexuelle masculine donc plutôt synonyme de gay qu'on entend plus pour désigner des mecs (d'ailleurs la marche des fiertés fait la différences entre gay et lesbienne). Comme dans queer as folk. Quand ils parlent des filles, ils disent dykes. On m'a dit qu'initialement, queer, ça veut tout simplement dire bizarre, mystérieux,donc par extension "qui tord les genres" Puisque tu es anglophone, what about the truth ???? Merci !!!

Arthur Rainbow (2010-07-26T21:51:58Z)

@Gelsomina, ici (Massachusetts) la 6ème famille c'est Q: pour questionning (certains disent queer)
le A, c'est pour asexué ? Car ici c'est allies.

Gelsomina (2010-07-26T19:43:57Z)

Fred : Hi hi alors je propose un changement de LGBT en LGBAT. Faudrait intégrer une autre famille pour une sixième lettre. On sait bien que l'indigo dans l'arc en ciel c'est de la foutaise artificiellement plaquée pour arriver au chiffre sacré !

Méchante question subsidiaire : Hitler, même s'il n'avait pas les cheveux longs, on le situe où ?? On entend tout et n'importe quoi. Quelqu'un peut-il m'aider à m'instruire ? Merci tout beaucoup

Fred le marin (2010-07-25T17:58:08Z)

Gelsomina> Oui, enfin il reste néanmoins un grand précurseur de ceci (de par son étude sur la nature de la lumière blanche) :
<URL:http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_arc-en-ciel/>
Je plaisante, oeuf corse !

Gelsomina (2010-07-25T16:33:29Z)

Fred, je pensais que Newton était considéré comme assex ??? Le cas est cité dans une thèse de médecine que j'ai eue entre les mains mais bon…

tartaglia (2010-07-25T11:08:09Z)

Attention quand même: avoir les cheveux dans les yeux, avec la loi contre la burqa, c'est prendre un risque de se ramasser une amende.

Fred le marin (2010-07-23T18:51:02Z)

Newton sur un portrait a les cheveux longs.
Ai-je bon ?

Tto (2010-07-23T17:01:27Z)

Ah vaste sujet que le cliché qui résulte, comme le disait Poussin, de l'irrépressible volonté (à tendance rassurante) de classer et identifier afin de ne point envisager d'être confronté à quelqu'un/quelque chose de trop exotique au point qu'il faille en redouter les contours et les implications. Classer, c'est simplifier et pourtant cela complique tout ! Ca complique pour celui est l'objet du classement qui se trouve enfermé dans une prison inadaptée et arasante. Ca complique pour la société qui joue de tout son poids pour balayer les tentatives de digression du schéma sumplificateur …

Oui, on peut être homo et ne pas vivre 24h/24 dans la rue Sainte Croix de la Bretonnerie en écoutant du Mylène Farmer, en buvant un verre au Cox tout en ne lisant que Têtu pour s'informer.

Le propre des étiquettes est finalement de réduire à une forme simplificatrice tellement inadaptée qu'elle ne permettra à personne de s'y retrouver sauf celui/celle qui aura décidé de s'y conformer au risque de nier ses différences. C'est un choix consistant à niveler au niveau de la carricature.

Cela étant (et même si cela n'a rien à voir), je lis avec bonheur les mots que tu poses sur tes pratiques masturbatoires adolescentes qui ne consistaient pas à se projeter dans un acte sexuel quelconque (sans que cela ne soit péjoratif hein ?) mais bien plus à ressembler à ce qui éveillait du désir chez toi. Je n'aurais pas mieux dit et je me souviens avoir fait exactement la même chose … C'est rigolo …

Fork (2010-07-23T13:58:55Z)

@Coulmont : Tiens, j'avais effectivement remarqué la "jeunesse chevelue" dont il est fait mention dans le blog quand je me baladais au centre. Mais à la Doua, nulle apparence de jeunes chevelus ou rasés. Sans doute trop à l'abri de la mode lyonnaise par la diversité des origines géographiques de ses occupants.

Poussin (2010-07-23T12:59:11Z)

les clichés ont la vie dure…mais les gays développent eux aussi des clichés sur les straight.
Les clichés ne sont qu'une représentation pathétique du besoin humain de vouloir tout classer, répertorier, catégoriser chaque individu en fonction d'une foutue norme…

Fork (2010-07-23T12:52:04Z)

"je n'ai jamais rencontré (ni en réalité, ni même en fiction, d'ailleurs) un seul mec ouvertement/ostensiblement homo, à part moi, qui ait les cheveux longs"

Mais si, mais si. Ici : <URL: http://www.madore.org/~david/lit/elfe.html/ > !

Sinon : skater -oui punk -mouaif goth* -pourquoi pas ? jeune-vieux-campeur -yup.

Gelsomina (2010-07-23T10:43:53Z)

Au fond il n'y a guère qu'une communauté dans la mouvance LGBT qui échappe à peu près aux clichés, c'est la communauté bi. Je ne parle pas des métaphores lamentablement indigentes de type "bique et bouc" ou "voile et vapeur". A y regarder de près, l'homme de la rue s'exprime assez peu sur la réalité bi. Et d'ailleurs, c'est quoi, être bi ? Celles et ceux qui le sont se définissent chacun à travers son prisme et les psy ont établi un véritable inventaire à la Prévert sur les diverses hypothèses liées aux manifestations bisexuelles. C'est amusant, mais aussi déconcertant. Et ça me pose question…Mais vraiment.

Arthur Rainbow (2010-07-23T09:45:16Z)

J'ignore à quel point c'est courant, mais pour compléter vos propos, il y a un autre comportement qui me semble naturel (mais je suppose que ça me semble naturel uniquement parce que c'était le mien): faire l'effort de se trouver à l'opposé des cliché.
Par exemple, faire attention à ne pas bien s'habiller (bon, pour un geek, c'est naturel)

En relisant, je me rend compte surtout que votre "vouloir combattre" semble peu clair: veut-on combattre chez soit ce trait présupposé, ou chez les autres leur clichés ?

Il y a un problème que vous effleurez sans allez suffisament loin à mon avis: le machisme… certains disent que les hommes et les femmes sont tous pareils (ce qui implique chez certains qu'on devrait tous être bi, et que la société nous pousse à choisir une classe (mais c'est toujours des bis qui disent ça)), ce qui est l'opposé total du problème des trans, qui sont persuadé que non, être un homme ou une femme ce n'est pas la même chose.

Quand à "difficile de s'assumer ouvertement comme homo quand on ne s'y conforme pas du tout" j'avoue être surpris. Ca me parait assez vrai des quelques associations homosexuelles où j'ai été, mais en général, de tous les homos que j'ai fréquenter au moins quelques heures, il y en avait très peu qui se "conformait" au cliché. (Bien sur, parlant de mon expérience, il y a un biais d'observation évident, mais je tiens juste à répondre au votre, je suis incapable de donner une règle générale).

Autre touriste (2010-07-23T07:05:10Z)

Contretest sur la seconde loi de Newton dont je ne dirai pas (sauf par prétérition) qu'elle est la troisième.

Metalleux (2010-07-23T06:17:03Z)

Gaahl, du groupe de black metal norvegien Gorgoroth, est ouvertement gay et a ouvertement les cheveux longs.

Coulmont (2010-07-23T04:11:15Z)

Un billet recent d'un collegue politiste s'interesse aussi aux cheveux des jeunes hommes. Pas des homos, mais sait-on jamais ?
http://bouillaud.wordpress.com/2010/07/08/j-y-autier-y-grafmeyer-i-mallon-m-vogel-sociologie-de-lyon/


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0cbc69


Recent comments