Comments on Pourrions-nous parler à des extra-terrestres ?

tartaglia (2010-06-14T22:30:01Z)

Le fond de la question est: quand bien même nous aurions qq chose à nous dire, qui nous fût mutuellement intelligible, encore eût-il fallu que nous en eussions conscience!
Je rétrograde volontairement dans l'abstraction.
Ruxor, mettons David, toi et moi ne nous connaissons que très peu et pourtant nous acceptons, malgré nos différences, de communiquer, y compris pour nous dire que nous ne partageons pas les mêmes idées.
Ne sommes-nous pas, l'un envers l'autre, des extraterrestres? Quelle est notre orbite (pour yune fois, pas de contrepet….)

Jacques Sélaire (2010-06-08T13:18:13Z)

L'ennui avec ce genre de débat est que n'importe quel argument est biaisé par de l'anthropisme, qui finit par tout balayer… Essayez donc de jouer de la cornemuse avec une contrebasse (ou une raquette de tennis, ou l'autoroute du Soleil) c'est assez dur quand même. Or, c'est dommage car c'est VRAIMENT un débat qui vaut le coup. C'est frustrant, mais au final il ne reste que des croyances. La mienne est qu'il y a d'autres planètes habitées par des civilisations parallèles à la nôtre: des gens avec des acides aminés, de l'ADN, 2 jambes et 2 bras, 5 sens, des cerveaux, des maisons, des villes, des voitures, des ordinateurs, EDF, le trou de la sécu et des Brigitte Bardot. Ce qui tue la conversation, c'est la distance.
Merci au lecteur signalant l'article de Beatriz Gato-Rivera.
Et tant que j'y suis, même si ça n'a rien à voir, j'en profite pour signaler que j'aime beaucoup les blogs où le nombre de fautes d'orthographe est limité au strict minimum.

Seedsaside (2010-06-08T12:56:15Z)

1. Pourtant, il nous arrive de communiquer entre nous.

2. D'accord, mon petit 1. se veut humoristique, mais il donne aussi un élément de réponse, si on imagine qu'il est possible entre deux humains d'échanger dans des domaines très éloignés.

3. Ah oui… Et les oiseaux existent encore, donc les dinosaures ne se sont pas éteints. C'est juste que leurs descendants ne leur ressemble pas beaucoup plus que nous ne ressemblont à nos lointains ancêtres…

4. Attention à ne pas vexer la frange extrèmiste de l'école gouldienne, pour qui les jugements de valeurs interspécifiques se présentent toujours comme d'une insupportable naïveté (toutes les espèces modernes sont… modernes justement, et méritent égale considération). Je ne prétends pas que c'est ce que tu as voulu dire (de toute façon, je n'appartiens pas à cette école de pensée), mais on est à la limite de l'intrusion d'une <em>scala naturae</em> qui leur ferait horreur.

5. (cf. 5.)

JML (2010-06-07T20:55:51Z)

Je n'ai rien compris pour une raison différente des autres fois où je n'ai rien compris : c'est pas que je n'ai pas le background technique, mais plutôt que je ne vois pas où tu veux en venir avec tout ça.
C'est peut-être pour ça qu'un grand nombre de points individuels me semblent douteux :
- vouloir «raisonnablement imaginer» c'est comme accélérer avec le frein à main…
- pourquoi le quantitatif n'amènerait pas du qualitatif ? Si je pouvais lire (et retenir et reformuler avec mes mots) toutes les publis dans tous les domaines dans l'heure qui vient…
- les hommes définissent l'intelligence de manière à se trouver intelligent, alors que n'importe quel homme intelligent voit bien que les hommes sont stupides, vu la manière dont ils se gèrent. Au-delà de la boutade : nous avons une intelligence intellectuelle qui n'est pas automatiquement intégrée au reste du système, ce qui se traduit par toutes sortes de comportements auto-contradictoires (gueuler à quelqu'un qu'on va pas s'engueuler pour ça, trouver minable de boire et le faire quand même, …), ou plus généralement, par la faible intelligence émotionnelle dont fait preuve notre espèce (capacité à nommer, comprendre une émotion que l'on ressent ou que ressentent les autres, prévoir le déroulement de la chose, savoir comment intervenir de manière à ce que ça se passe mieux). Notre capacité à maîtriser les comportements émergents (d'une foule d'individus) ne me semble pas supérieure à celle du lemming. On peut imaginer que des conditions d'évolution différentes mèneraient à une espèce intelligente à la fois intellectuellement et émotionnellement ; par exemple, parce que les ressources de la planète ne permettent pas de développer facilement une technologie de pointe (peu de charbon / pétrole…) et qu'il faut construire une société organisée à très large échelle *avant* d'avoir le moindre train ou avion mitrailleur.
- quand on se pose des questions que l'on trouve profondes, c'est généralement un signe que quelque chose ne va pas dans sa vie et que l'on fuit la réalité, plutôt qu'un signe que l'on se pose une question profonde. Typiquement on se pose des questions sur le sens de la vie au lieu de se préparer un bon repas… plutôt stupide, non ?
- l'intelligence comme tout ou rien, ça paraît tellement stupide que ça s'auto-réfute… À partir de quel âge ça devient intelligent, un être humain ? Quel est le critère de transition ? Les processus par lesquels la vie arrive à s'adapter à toutes sortes de conditions (donc capacité à trouver une stratégie en réponse à un problème concret), c'est intelligent (même si c'est lent) ou non ? Si je réagis correctement dans une situation parce que j'ai écouté mon instinct, j'ai agi avec intelligence ou non ?
Je me demande si tu ne sacralises pas l'intelligence, comme s'il serait honteux qu'un robot te batte en maths simplement grâce à des algos stupides tournant sur 2^40 processeurs à 100 THz.
Caricature de ton message : « je n'arrive pas à imaginer une intelligence supérieure à la mienne ». Pourtant ça a bien dû t'arriver de comprendre quelque chose sur toi et de cesser de d'attaquer un certain type de moulin à vent par la suite : et si tu pouvais comprendre bien plus vite quand une bataille est vaine ? Parce qu'à chaque fois, au fond, on le savait hein… Et si tu parvenais à intégrer à ta conscience une grande partie de tes processus inconscients ?
Je crois que devant une intelligence bien supérieure à la sienne, on a l'impression qu'il voit clair dans tous nos trucs.

PS merci zEgg pour le lien qui m'a bien fait rire

Koko90 (2010-06-07T09:29:55Z)

Vu les efforts que font les hommes pour étudier le comportement des chimpanzés, des chiens et des insectes. Vu qu'on s'amuse à utiliser toutes sortes d'appareils pour tenter de comprendre comment les cafards communiquent et se reconnaissent entre eux. Vu qu'on est heureux d'avoir appris quelques signes à un chimpanzé ou d'avoir réussi à prouver que les dauphins reconnaissent leur image dans un miroir, alors j'imagine que des êtres plus intelligents que nous, a fortiori, s'amuseraient comme des petits fous à essayer de communiquer avec nous.

N'importe quel créature dotée d'un minimum de rigueur scientifique arriverait rapidement à la conclusion que les hommes sont suffisamment complexes pour mériter qu'on y consacre quelques études. De même que les hommes consacrent beaucoup de temps à étudier les fourmis, les batraciens et tout les phénomènes qui leur semble complexe.

valerio (2010-06-06T12:33:33Z)

Sur certains tests psychotechniques simples, les chimpanzés et les dauphins sont plus rapides que les humains. l'intelligence (du moins celle qui prétend nous distinguer de l'animal), c surtout saisir les choses complexes. Même là, il n'est pas évident que les dauphins fassent pire que nous sur des choses non culturelles. l'intelligence est corrélée à la taille du cerveau et je vois mal pourquoi il faudrait faire UNE exception ad hoc avec le dauphin par rapport à l'humain. Je doute que, bien que vivant dans l'eau, les dauphins soient hydrocéphales! par contre, l'absence de mains, etc. change pas mal de choses.

Ya aussi une excellente raison pour le plafonnement de l'intelligence naturelle: dès qu'apparaît une intelligence niveau Sapiens, l'animal voit le danger d'une espèce à l'intelligence plus élevée et l'avantage du nombre permet d'exterminer le concurrent (ya du péché originel, là-dedans). Quoique, pour l'espèce humaine, la taille du crâne du nouveau-né est un facteur limitant.

Quant à l'intelligence artificielle, notre aristocratie est plutôt intéressée par la cosmétique, le viagra et la longue vie… À la rigueur, la mémoire… Et comme disait Serge Dassault, "l'intelligence n'est pas héréditaire mais l'argent qui permet d'en acheter les services, lui, l'est"…

Malgré tout, une espèce où la fécondité serait plus faible et la longévité supérieure devrait favoriser davnatage le développement de l'intelligence.

zEgg (2010-06-06T00:51:43Z)

Ça me rappelle ce petit dialogue rigolo qui était sorti dans les années 90 et qu'on voit resurgir un peu partout sur le net ces temps-ci :
<URL: http://baetzler.de/humor/meat_beings.html>

Christophe (2010-06-05T21:27:12Z)

L'intelligence a effectivement quelque chose de binaire : on l'a, ou on ne l'a pas. Bien sûr, on peut chercher à nuancer pour savoir s'il existe des états intermédiaires, ou si l'intelligence représente un saut de l'évolution. Mais elle reste quand même très binaire.

Pour tenter de répondre à tes doutes sur ce qui peut exister au-delà de l'intelligence, je te dirais qu'elle n'est rien sans la conscience qui la porte.

Si certains animaux peuvent compter, ils n'ont probablement pas conscience du nombre, et ils n'ont pas conscience de compter. L'homme, au contraire, développe des images mentales.
Plus nous étudions, plus les sciences progressent, plus nous arrivons à avoir conscience d'entités de plus en plus complexes. (Les mathématiques sont exemplaires à ce point de vue.)

Je suis donc d'accord avec toi pour dire qu'il y a bien peu de chances pour que dans l'univers existent des êtres transcendantalement plus intelligents. Mais il est possible qu'il existe des êtres qui aient un degré de conscience plus abouti que nous. Tout comme nous-mêmes avons conscience de plus de choses que les tous premiers hommes (et ce n'est pas uniquement une affaire de connaissances). Et en ce cas, je ne suis pas sûr qu'ils aient vraiment envie de nous approcher, à part s'approcher comme on s'approcherait de bêtes étranges - pour les étudier.

Tout ceci mis à part, c'est toujours un plaisir de te lire.

Nicolas Couchoud (2010-06-05T17:33:57Z)

À ce sujet, une réflexion intéressante se trouve dans l'article <URL: http://fr.arxiv.org/pdf/physics/0308078 > (Brane Worlds, the Subanthropic Principle and the Undetectability Conjecture) : comme le titre l'indique, l'idée est que la Terre pourrait être une sorte de réserve naturelle incluse dans une civilisation de taille galactique, et que les civilisations multi-planétaires ont tendance à se rendre invisibles de l'extérieur pour des raisons de sécurité.

Fred le marin (2010-06-05T11:40:30Z)

Hubert Reeves a dit à ce sujet qu'il y a un CAP à franchir :
celui de la survie avec la Bombe thermonucléaire.

Comment les autres civilisations extra-terrestres ont-elles géré ce virage délicat ?
Cette connaissance, à l'heure actuelle, serait très précieuse pour l'Humanité.
Et il y a tant à faire par ailleurs, évidemment !

Aussi privilégions le dialogue constructif.
Car la technologie de pointe, sans l'intelligence commune et censée, c'est le drame assuré…

egan (2010-06-05T09:30:21Z)

C'est assez bizarre que tu n'envisages pas le cas d'une civilation extraterrestre qui aurait boosté son intelligence à l'aide de la technologie.
J'ai tendance à être plus ou moins d'accord avec toi sur le fait que l'évolution atteint une sorte de plateau avec l'intelligence (on l'à ou on ne l'à pas). Mais cela n'implique en rien que cette limite naturelle ne puisse être dépassée par des progrès technologique.
Donc en gros je ne crains pas (trop) la comparaison avec l'intelligence des sages et contemplatives baleines flottant au sein des nuages d'hydrogène des géantes gazeuses.
En revanche je suis sans aucun doute un misérable ver de terre par rapport aux intelligences ultraphotoniques a émission de neutrinos pulsés du nuage de Magellan :-)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: ea3dee


Recent comments