Comments on Quelle est l'histoire de la ponctuation ?

Didier (2013-07-05T20:21:14Z)

Bonjour à tous,

# est appelé par Wikipédia "croisillon", mais je soupçonne une invention d'un contributeur facétieux. Pourquoi pas ? C'est pratique pour le distinguer du dièse.

Il y avait autrefois deux sortes de livres, les livres pesantes (poids ou masse, les deux étant confondus) et les livres courantes (monnaie). Les symboles étaient "ll" et "lb" barrés et les ligatures ont abouti à #.

Sur le symbole :: évoqué par Gurvil, il a servi à noter la proportion géométrique : 1 : 2 :: 3 : 6 (1 est à 2 comme 3 est à 6). La proportion arithmétique se notait 1 . 2 : 3 . 4 (et se lisait de la même façon). C'est une écriture apparue au XVIIe siècle et disparue au début du XXe. On peut le regretter, car elle attirait l'attention sur les confusions qui entourent le symbole "=".

Abie (2009-08-24T18:47:07Z)

Pour _Pause and effect_, il est possible de trouver moins cher :
http://www.ashgate.com/default.aspx?page=637&lang=en&title_id=10544&edition_id=3772&x=y&promotion_id=56400385-1aaf-4aa5-aedd-102341085a51&calcTitle=1
Mais ça reste modérément donné…

DM (2009-08-20T00:55:20Z)

Vu le fonctionnement habituel des comités de normalisation, ça doit découler d'un compromis entre les suggestions de différentes entreprises qui essayaient de faire mettre dans la norme leurs choix propriétaires du moment, qui eux-mêmes pouvaient découler de facteurs commerciaux du moment (exemple : les principaux clients utilisent leurs ordinateurs pour gérer des inventaires, où apparaissent des #, tandis que le signe § sert en imprimerie qui n'est pas encore un marché important).

C'est un peu comme le droit : des accidents de l'histoire se retrouvent figés dans les textes ou les coutumes, et ensuite on finit par les considérer comme naturels. En fait, l'histoire des normes informatiques me semble ressembler à une version accélérée de l'histoire de la législation.

JML (2009-08-19T20:05:03Z)

J'ai toujours regretté l'absence d['usage d]e virgules ouvrantes et de virgules neutres – on n'a que les fermantes, certes les plus fréquentes des vraies virgules.
Comment ça un point d'ironie ? Si l'ironie dévoile son jeu il n'y en a point ; ou bien on tombe sur les typographies modernes appelées smileys ;)
Quant aux notes de bas de page elles n'ont d'utilité que si l'on sait avant de les lire si l'on veut les lire ou pas ; et l'usage pourtant évident d'une classification de ses notes de bas de page avec marqueurs typographiques idoines (détails d'une référence, référence commentée, blague, commentaire supplémentaire, …) n'étant pas dans les mœurs, on se retrouve à tout lire en zig-zags oculaires qui ralentissent pour rien, autrement dit ces notes sont presque toujours des abus qui se seraient mieux trouvées d'être simplement typographiées différemment, plus petites par exemple, ou éventuellement disposées juste en dessous, à la fin du paragraphe ; sauf à considérer que le lecteur majoritaire lit en diagonale et sautera donc toutes les notes.
Il est vrai qu'il est rare qu'on écrive vraiment pour être lu et compris :lol:

Médard (2009-08-14T08:42:47Z)

<mode="pinailleur">
@ c'est "arrobe", pas "arobase" ni "arrobase" d'ailleurs
Ceci dit, la confusion est générale, on dit bien "Taxi" et pas "Tachys" ;-)

Citation : « C'est le terme le plus ancien en français, présent chez Littré. L'autre repose sur une erreur de grammaire, de traduction, de lecture et de prononciation »

en bref, ancienne unité monétaire / de mesure espagnole, venant de l'arabe "ar-roba" = le quart…
< />

Parfois je dis "chez", mais ce n'est pas compris ;-)

Ni (2009-08-14T04:49:14Z)

Pour compléter ce que tu dis sur les utilisation en mathématiques, en crypto on utilise le $ pour indiquer qu'on utilise de l'aléa.

fgb (2009-08-11T16:17:18Z)

Mouai, je comprend bien la motivation derrière tout ce que vous dîtes (ou plutôt écrivez). Cependant je crois que nous avons beaucoup trop tendance à inventer des nouveaux signes ou des nouveaux usages pour des signes existant sans chercher à savoir si cela n'existe pas déjà ou si on n'a pas possibilité de faire autrement. Je prend par exemple le cas des accolades et je m'inscrit en opposition complète avec le premier commentaire ci-dessus. Oui effectivement mettre un paragraphe entier dans une paire de parenthèses simples n'est pas très élégant et surtout, on n'arrive plus à faire la différence entre le texte proprement dit et ce qui est en parenthèse. Mais c'est justement parce que c'est une parenthèse, c'est-à-dire une précision non essentielle au discours qui se doit par conséquent d'être courte. Ainsi, plutôt que d'inventer un nouvel usage des parenthèses (ou plutôt de l'étendre aux paragrpahes), faisant ainsi ressembler vos scripts à d'affreux programmes C, peut-être devriez-vous vous demander si c'est effectivement une parenthèse que vous écrivez. Et n'oubliez pas l'existence des notes de bas de pages. Leur fonction est précisément d'apporter des informations supplémentaires mais connexes au discours et qui sont trop longues pour entrer dans des parenthèses.

W (2009-08-10T17:40:26Z)

Pour mettre entre parenthèses un paragraphe entier, je préfère aux parenthèses doubles des parenthèses uniques accompagnées chacune d'un retour à la ligne.

(
Personnellement ça me semble très intuitif et lisible, car proche de l'usage d'accolades dans un autre contexte. Mais il faudrait demander à quelqu'un qui n'a jamais fait de programmation.
)

zEgg (2009-08-10T10:18:53Z)

Ben j'imagine qu'à l'origine, sur un clavier ou un écran tout pourri, la barre verticale (|) pouvait être confondue avec un I (i majuscule), alors on l'a trouée, laissant deux écoles : celle qui utilisait la barre trouée et celle qui ne l'utilisait pas. Ce n'est pas une idée complètement loufoque quand on voit où "|" est placée sur les qwertyoïdes.

Bon, pour les ponctuations exotiques, faut pas non plus réinventer les hiéroglyphes. Je n'ai rien contre les hiéroglyphes, c'est juste que je n'avais pas trop prévu d'apprendre à les lire, à court terme :).

Sinon, pour le plaisir : <URL: http://xkcd.com/541/>

Thomas (2009-08-10T04:42:30Z)

J'ai un ami féru de typographie qui appelle le signe # "croisillon". Peut-être en est-ce le nom officiel français ?

Gurvil (2009-08-09T18:48:30Z)

Je n'ai pas très bien compris le sens, ni l'intérêt de « :: », mais pourquoi pas ‽

Une chose que j'ai du mal à supporter, en revanche, ce sont les points de suspension que certaines personnes ont tendance à systématiquement ajouter à la fin de chacune de leurs phrases… Peut-être pour dire quelque chose comme : « je viens d'écrire une phrase mais, en réalité, je n'ai pas tout dit et c'est à vous de comprendre, enfin, si vous en êtes capable ». Pire encore : les « …… ».

Fork (2009-08-09T17:44:06Z)

Ma sœur a fait son mémoire de M1 sur l'utilisation des points de suspension dans une nouvelle -:*Des Diaboliques*, et s'est entre autres aperçue du manque de considération des éditeurs pour la ponctuation (points qui apparaissent et disparaissent, non-rendu du *nombre* de points (parfois bien plus nombreux que trois…))
Je lui parlerai de ça dès que je la reverrai, ça peut l'intéresser.

Je suis POUR une typographie exotique quand c'est possible. Mais à partir du moment où elle est devient fournie, ça risque d'être difficile de s'en sortir sans aide-mémoire (surtout pour rester consistant d'un texte à l'autre). Ça pourrait être rigolo d'écrire un petit texte de proposition d'usages exotiques.

Une chose qui je pense serait plutôt amusante,: c'est d'utiliser un système de coloration syntaxique qui mettrait en évidence les différentes propositions, les signes de ponctuations, etc.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 3b36e3


Recent comments