Comments on De la liberté de s'habiller comme on veut

tartaglia (2009-04-18T19:04:47Z)

J'ai été malade pdt 3 jrs (pas de détails) mais me suis rendu hier am au bureau pour "expédier" les affaires courantes (ce qui, pour un mec qui a une gastoentérite carabinée, est tordant)effectivement, quand j'ai dû m'habiller pour sortir, la simple vue d'une chemise un peu raide a réactivé les signes de la maladie; heureusement, c'était vendredi, mais que j'étais bien en jean's, polo à manches courtes+polo à manches longues…

Vicnent (2009-04-16T09:10:12Z)

c'est marrant mais personne n'a parlé de "convention sociale" (qui sont une connerie, on est bien d'accord, et je ne développe pas plus que de dire que pour ma part, racaille en casquette + tacchini + nike + … = banquier + cravate + vouvoiement + …).

J'adore être en costume aux mariages (avec boutons de manchettes tout ça…) et tester différents types de noeuds de cravate.

Reste que 501 + tee shirt, ça reste mon idéal associant le cool / propre / confortable.

ivo (2009-04-15T17:00:46Z)

L'Homme est un être social, et le social se construit de symboles. Je pense que la cravate est d'abord un symbole phallique (proche de la forme d'un fusil aussi), puis une forme de distinction (d'autres milieux socio culturels ont d'autres symboles, par exemple avoir un couteau sur soi).
La longueur idéale, quand on porte la cravate, se joue sur très peu. Et c'est en faisant le noeud que l'on détermine la longueur. Bref, pour mettre la cravate il faut être adroit ou avoir de l'expérience. Avec le double noeud la difficulté est accrue.
Du coup, il y a fatalement ceux qui la portent trop long (jusqu'à la ceinture voir plus bas), trop court (au nombril qui est un symbole féminin), généralement avec un simple nœud quand on sort de l'école, un double nœud pour les "seniors". Il y a les cravates de mauvais goût (qui est une notion assez culturelle), les cravates de grande surface, et celles que seuls les cadres sup' peuvent se payer. On porte la cravate pour montrer son adhésion au groupe, et on met sa touche personnelle pour montrer sa différence. Oublier de mettre sa cravate est un signe et on vous le fera remarquer (peu-être symboliquement encore). Il y a les jeunes cadres qui font trainer leur cravate dans leur assiette à la cantine alors qu'ils vous font une grande démonstration sur le positionnement de l'entreprise, et par exemple les cadres de chambre de commerce qui épinglent leur cravate de luxe pour s'épargner de ce risque. Bref, la cravate est un symbole qui sert aussi à montrer son adresse, son expérience, sa maturité, etc.
Il reste que la cravate est de moins en moins portée (je ne vais pas développer mon idée la-dessus).

Je ne connais pas assez les mathématiciens pour donner un exemple, peut-être que l'un de vous a une idée. Par exemple, cela pourrait se trouver dans les publications, par forcément sur les individus.

Magnificent (2009-04-15T13:40:06Z)

Cher David,

J'ai énormément ri (et applaudi) en lisant vos considérations sur les codes vestimentaires. Quant à moi, en tant que représentante du sexe faible, je revendique le droit de porter les sapes qui me plaisent et de dire m… aux coincés de mon lieu de travail !

iPidiblue encravaté (2009-04-15T10:18:39Z)

En France la cravate était un habillement … militaire ! Il existait aux XVIIème et XVIIIème siècle un régiment ainsi nommé en 1667 "Régiment Royal-Cravate cavalerie" et un autre le "Royal-Cravate infanterie".
En fait c'est une déformation pour le "Royal-Croate" formé de soldats croates au service de la France. Pas vraiment un signe de soumission plutôt un signe de distinction et de reconnaissance.

Abie (2009-04-14T17:55:33Z)

Tiens, j'étais partie pour recommander l'utilikilt aussi.
Le jugement de la façon de se vêtir de ses congénère pose la question des conventions, et souvent du caractère sexuel de celles-ci.
La robe d'été t'attirera plus de remarques que l'attirail, même complet, du skinhead. Et la robe de mariée ?

Plus déprimant : je me surprends parfois moi-même à penser des choses peu charitables sur les attifements de certaines filles… alors que j'ai moi-même traîné pendant longtemps une réputation pas piquée des vers blancs, liée au fait que j'ai une régulation thermique défectueuse !

Anna (2009-04-14T17:11:06Z)

Il y a quelques années, cette image <URL: http://www.manur.org/weblog/img/adultechiant.png > fleurissait sur de nombreux blogs. J'aime beaucoup ! (un panneau « danger » sur lequel est dessinée une cravate, et écrit en dessous : « Adulte chiant »).

Médard (2009-04-14T16:36:29Z)

Nicolas (l'autre) → j'ai lu quelque part que la cravate servait au départ de … mouchoir !

Tien, j'imagine un distingué banquier de la City se mouchant dignement dans sa cravate ;-)

phi (2009-04-14T11:56:33Z)

Sinon, ils ne font pas de jupes avec poches, en France?

phi (2009-04-14T11:54:46Z)

Le costume-cravate porte 2 messages:
- "je suis qqn qu'il faut respecter et écouter (surtout si ce que je dis n'a au mieux aucun intérêt)"
- "mais je suis servile devant le pouvoir (la preuve, je porte à mon cou la laisse par laquelle vous pouvez me prendre)"
D'où un rôle fondamental dans notre société absurde.

Ruxor (2009-04-14T10:37:04Z)

Izys → Oui, j'avais tenté d'acheter un utilikilt® dans le temps, mais ils ne pouvaient pas expédier hors des États-Unis (alors que leur site Web disait très explicitement le contraire !). Ceci dit, le sporran a une fonction à part contenir des choses, c'est à montrer clairement que c'est un kilt (et pas une jupe) qu'on porte. :-)

Izys (2009-04-14T08:37:46Z)

À propos du kilt au petites poches : as-tu entendu parler des Utilikilts ?

Raleur (2009-04-14T07:03:05Z)

"un éminent professeur de l'ENS de Lyon qui, la dernière fois que je l'ai vu, portait une lavallière" : voilà qui ne laisse guère de doute sur l'identité de cet éminent professeur !

Nicolas (l'autre) (2009-04-14T02:58:53Z)

J'ai toujours cru que la cravate servait originellement a recouvrir les boutons de la chemise. Apres quelque recherche superficielle, il semblerait que j'aie tort.

Fork (2009-04-13T20:05:46Z)

Tu n'as pas encore essayé en bonze :) (même si c'est pas forcément très éloigné de la toge romaine)
Pour ma part, j'ai tendance à chercher des vêtements essentiellement fonctionnels (qui me plaisent, aussi). Ce qui me pousse à critiquer les chaussures à talon dans la lancée de la cravate. J'ai réellement du mal à comprendre leur intérêt. Ce n'est pas spécialement plus joli, et tellement moins pratique que d'autres chaussures.

Touriste (2009-04-13T13:43:20Z)

Encore plus crétin que la cravate, l'interdiction de la cravate (faire "Iran + cravate" sur Google).

Je ne sais pas trop comment la toge romaine et le kilt sont considérés là-bas, si tu as envie d'essayer, j'ai hâte de lire sur ce blog ce que ça aura donné.

tartaglia (2009-04-13T12:00:32Z)

Tout cela pour dire que dans l'habit, il n'y a rien de transcendental.
Globalement, la cravate s'oublie sauf dans les milieux d'affaires, la banque, l'assurance, et bien sûr la politique; le noeud papillon fantaisie pour la journée est devenu un objet qui te range parmi les damnés du passé.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: d33785


Recent comments