Comments on Péripéties médicales avec une Klebsiella

JML (2008-09-26T20:08:04Z)

J'aime bien le "votre non-maladie est inquietante, il faut la soigner tout de suite". On dirait que tu as perdu au concours du plus hypocondriaque :)

Ruxor (2008-09-20T13:56:05Z)

Oui, mon adresse à l'ENS (monprenom.monnom@ens.fr) est censée marcher encore. Sinon, monprenom.monnom@enst.fr devrait marcher aussi.

TARTAGLIA (2008-09-19T22:23:01Z)

OOTEN/ oui, et alors?
DAVID: le mail n'est pas passé. Ton adresse sur l'ens marche-t-elle toujours?

ooten (2008-09-16T07:06:10Z)

tartaglia → c'est pas un des fameux algébristes Italien de la renaissance qui essayèrent de résoudre les solutions des formes cubiques, quadratiques etc … ?

tartaglia (2008-09-15T20:32:17Z)

salut david.
Je me permets de t'adresser un mail sans passer par ton blog.
avec ma sincère amitié,
tartaglia (régis)*
à l'occasion je t'expliquerai le sens profond de mon nickname.

Ruxor (2008-09-13T13:01:19Z)

tartaglia → Oui, on m'a dit que les prélèvements urinaires étaient normaux. Par contre, je crois bien qu'ils ont fait gaffe à faire le prélèvement sanguin avant de me mettre sous perfusion.

tartaglia (2008-09-13T11:33:13Z)

C'est picaresque, l'hosto, hein?
Trois remarques:
- quand on a mal au bide avec de la fièvre et éventuellement une affection chirurgicale, on la refroidit, et on s'applique de la glace, pas de l'eau chaude…
- possibilité d'un faux positif: la contamination est tujours possible lorsqu'un flacon d'hémoculture traîne sur une paillasse avec d'autres prélèvements… mais enfin tes symptômes correspondent à une infection intestinale à klebsielle, donc cette hypothèse est peu probable;
- quant à ta glycémie, pas de souci, même si tu étais à jeun, dans les situations de stress (la fièvre en fait partie) la corticosurrénale et la médullosurrénale sécrètent du cortisol, de la noradrénaline et de l'adrénaline, hormones qui facilitent la libération de glucose à partir des réserves de glycogène hépatique. Qui plus est, si on t'a perfusé du sérum glucosé isotonique à 5p100, et que la prise de sang a été faite pendant la perfusion, le résultat a une valeur relative. Refais une glycémie dans 1 mois et s'il s'avère que tu es diabétique, je te paie des prunes.
Porte-toi bien
PS: les prélèvements urinaires étaient normaux?

Apokrif (2008-09-13T02:15:46Z)

Attention aux shoots au paracétamol, qui comme tout shoot entraînent une overdose: http://www.chru-lille.fr/cap/ca5-00aout3.htm

Laurent (2008-09-12T20:55:08Z)

Incroyable, on frole la 'flame' sur ce post quand d'autres auraient pu degener bien plus facilement… Pour peu, ca va faire un vrai buzz quand les urgentistes qui lurkent pour rester eveille(e)s pendant leur garde vont debarquer ici… Finalement ca va devenir dangereux pour les patients qui feront leur entree alors que l'urgentiste ne pensera qu'a terminer de taper son commentaire.

Faut pas le prendre mal, mais pour nous, pauvres patient(e)s trop souvent ignorant(e)s, il existe une zone d'ombre et nous ne pouvons pas toujours savoir precisement si notre cas releve de l'urgence ou non… Et je trouve plutot raisonnable d'esperer obtenir un avis d'expert(e). Le point crucial du probleme, c'est de savoir si l'on souhaite minimiser les faux positifs ou les faux negatifs. Personnellement, je trouve plus rationnel de renvoyer un(e) cas qui ne releve pas de l'urgence que d'enterrer un(e) type qui a eu peur d'encombrer le service… Surtout si c'est David.

Ensuite, je prefere de loin un(e) urgentiste qui n'a pas eu l'occasion de sommeiller pendant 18 heures que celui qui vient de s'assoupir une demi heure apres une veille de 17h30. Enfin, je ne suis peut etre pas comme tout l(e) monde, mais je suis plus efficace dans le premier cas qu(e) dans le second. Si les urgentistes sont comme moi, alors je pense qu'ils ne dorment pas pendant les gardes (et mes ami(e)s internes m'ont affirme que c'est bien le cas, c'est justement pour cela que c'est dur).

Du coup, la visite d'un(e) hypochondriaque a une heure vraiment creuse peut etre meme benefique et entretenir l'eveil necessaire, surtout si cela se prolonge en ragot autours d'un cafe… Tout le monde y gagne. Et dans le pire des cas, les petits bobos prennent leur mal en patience.

delek (2008-09-12T17:16:58Z)

Xavier: oui, effectivement, certains ne sont pas du tout dans le même monde; je confirme que, toutes spécialités confondues, nous prenons des gardes souvent de 24 h et que le "repos de sécurité" prévu depuis peu par la loi, n'est pas toujours respecté, car certains services ne tournent plus…
Au train où vont les choses, pas de soucis, le démantèlement programmé de l'hôpital-service publique-accessible à tous va régler tous ces "détails" …en coupe serrée.

Ruxor (2008-09-12T14:57:17Z)

Le régulateur m'a laissé entrer quand j'ai décrit ma situation, c'est un médecin qui m'a fait sortir et m'a redirigé auprès du service des maladies infectieuses.

xavier (2008-09-12T14:25:30Z)

Je ne sais… on ne doit toujours pas vivre dans le même monde…

Si les usines tournent 24/24, c'est pasrnécessité.
Si les urgences sont ouvertes 24/24, il en va de même. Elles le sont mais avec des services non vitaux un peu réduits la nuit. Aller aux urgences à 3h du mat pour leur demader de transférer un dossier, je trouve déjà cela aberrant…tout comme semble donc le trouver les régulateurs de ces urgences vu leur réponse (ouf).

On ne met pas les pattes aux urgences si ce n'est pas urgent, encore moins quand on n'a plus rien du tout. C'est une faute du médecin de Ruxor que de lui avoir dit d'y aller. Le problème est là. Du point point de vue des urgentistes, il n'avait rien à y faire,d'autant plus que ce service n'est pas ouvert à 3h du mat pour transférer un dossier. Bien sûr, si c'est un dossier vital, ils vont téléphoner, réveiller un ou plusieurs externes qui vont faxer ce dossier en vitesse après avoir mis leurs chefs en ligne pour que la transmission se passe bien. Là non.

Au passage, il est courant qu'un urgentiste prenne des gardes de 24h. Oui oui 24h, pas 8h. Ruxor a été filter par les régulateurs à l'entrée à ce que j'ai compris. C'est bien. Par contre, ces régulateurs ne peuvent pas filtrer ceux qui arrivent à 4h du mat en disant "j'ai un peu mal au ventre depuis 3semaines". La, un médecin est obligé de les examiner (et, selon l'humeur de leur passer un savon s'ils viennent vraiment pour rien).

jean philippe (2008-09-10T05:54:47Z)

Xavier, tu crois encore que les urgentistes luttent en permanence contre le sommeil car ils se sont levés comme "tout le monde" à 7h00 le matin?

il y a des gens qui travaillent de nuit, des gens qui ont un rythme basé autout de ces horaires, et donc dorment le jour. Autre exemple : les ouvriers aux 3x8, qui ont eux aussi besoin de leur pleine énergie lorsqu'il sont à leur poste.

Donc arrêtons d'accuser Ruxor d'empêcher un urgentiste de dormir! Arrêtons également de l'accuser de les empêcher de sauver une vie. Si un brancard arrive et nécessite une intervention à plusieurs, on comprend bien que le médecin suspendra la consultation pour aller soigner l'urgence. Donc pas de problème. Si d'autres médecins ont conseillé à Ruxor d'aller aux urgences à 3h du matin, qu'il y aille!

Selon moi, le seul risque dans ce qu'il a fait, c'est de subir un mauvais transfert de dossier. Le récit montre bien qu'il est avéré. A sa place, j'aurais a priori préféré retourner à Orsay pour revoir le même service.

xavier (2008-09-08T16:15:01Z)

"Je trouve que ce que dit David (alias Ruxor) est simple à comprendre (rationnel, honnête). La logique des reproches (rares dans le blog) qui lui sont faits est peut-être affective ?"

On ne doit pas vivre dans le même monde.
Je suis à N années lumières de travailler dans le médical.
"simple à comprendre" surement.
"honnête", manquerait plus que j'en doute. Bien sûr que oui.
"rationnel" si vous trouvez rationnel d'aller aux *urgences* pour un motif absolument pas urgent à 3h du mat à qqch de rationnel, c'est bien qu'un monde nous sépare. Ca ne me viendrais même pas à l'idée.
"La logique … affective" oxymore.

Les urgences sont faites pours les cas urgents.
Il se trouve que, sauf cas rares, les hommes sont faits pour travailler de jour. La société est plus calme la nuit que le jour et donc elle produit moi d'urgences la nuit.
Après, c'est selon: Soit on préfère être soigner pour un truc urgent par un type qui dormait un peu en attendant le "client", prévu qu'il sera de son arrivée à temps pour se réveiller; soit par un type qui n'a pas dormi du tout depuis 18 ou 20h.

Le type en question n'espère parfois pouvoir dormir et toujours soigner des cas urgents.

Je préfère le type plus frais. Mais c'est un avis personnel.
Il serait même totalement idiot que le type ne dorme pas un peu quand c'est calme. On ne parle pas ici d'un pompier qui surveille un potentiel départ de feu.

Bref, il est heureux, de mon point de vue , que les urgences renvoient chez eux tous les cas non urgents et je peux concevoir facillement qu'il faille un certain détachement voire une bonne dose d'humour anglais/absurde pour le faire avec tout le tact et la politesse qui s'impose quand qlqn vient pour un motif absolument pas urgent à 3h du matin.

Les urgences sont ouvertes 24h/24, ce n'est pas une raison pour en abuser *surtout la nuit*.

Pascal (2008-09-08T10:56:12Z)

"Le MRSA [Staphyllocoque Aureus nosocomial Résistant à la Méthycycline] que tu auras choppé en attendant des heures aux urgences résiste à la plupart des antibiotiques connus".

Not any more :
On vient de découvrir qu'il ne résistait pas au cannabis.
www.iht.com/articles/2008/09/07/healthscience/09obdrug.php

Ruxor condamné par la médecine à fumer des joints pour soigner ses poumons infectés, on aura tout vu.

ivo (2008-09-08T08:19:35Z)

Je trouve que ce que dit David (alias Ruxor) est simple à comprendre (rationnel, honnête). La logique des reproches (rares dans le blog) qui lui sont faits est peut-être affective ?
Exemple : si un urgentiste espère pouvoir dormir pendant son service (!), cela dénote de sa mauvaise condition de travail je pense. Il estime qu'il en fait trop pour la reconnaissance qu'il en retire, qu'on ne lui accorde pas assez de temps de sommeil, ou que ces horaires nuisent à sa vie de famille, qu'il a de lourdes responsabilités…
Peut-être que les critiques faites à David relèvent du malaise de la profession de médecin et du statut d'urgentiste ?

Ruxor (2008-09-07T21:15:06Z)

Non, si le médecin me dit de me pendre je ne le fais pas, parce que ce n'est pas son domaine de compétence. Par contre, s'il me dit de prendre tel ou tel médicament, après vérification très sommaire, je le fais, parce qu'il est médecin, pas moi, c'est son domaine de compétence. De même, s'il m'envoie aux urgences, je suppose qu'il a une raison de le faire… surtout s'il est lui-même médecin urgentiste. Surtout s'il prend la peine de m'appeler sur mon mobile pour me le dire expressément. Surtout s'il maintient après que je lui dis que je me sens guéri. Surtout s'il rejette ma suggestion d'aller à un autre service hospitalier. Je suis peut-être hypocondriaque, mais là beaucoup de gens auraient fait comme moi, je pense.

Et pour le 3h du matin, je maintiens : si on me dit que je ne fais perdre le temps à personne en arrivant à 18h, je ne vois pas pourquoi ça deviendrait magiquement faux à un moment où il n'y avait personne aux urgences. Un système de priorité qui marche quand il est débordé et qui ne marche plus quand il est sous-utilisé, c'est un gros problème d'organisation. Et je n'ai réveillé personne : les quatre personnes qui se sont adressées à moi étaient déjà debout quand je suis arrivé, je les ai vues circuler.

Conscirt neuneu (2008-09-07T18:18:34Z)

"Les gens de garde la nuit espère le plus souvent pouvoir dormir."

À la pitié, ce n'est clairement pas vrai. En plus j'imagine qu'un médecin ne se permettrait pas de dormir et être dans un état second au moment de l'arrivée du patient si urgent (qui doivent probablement arriver autrement qu'à pied et par une autre porte)

delek (2008-09-07T18:01:34Z)

Je ne sais pas si je fais partie des donneurs de leçons, mais ton "aller se faire voir" est inacceptable; si le médecin te dit de te pendre, tu le fais?
Et David, si je te reçois aux urgences, et si je pense que ton cas relève de l'hypocondrie, je fais quoi? je te dis d'aller te faire voir? au psychiatre?

xavier (2008-09-07T16:01:20Z)

Bon ben je ne vais pas de convaincre sur ce point :)

Quand tu te arrives aux urgences, tu vois un régulateur dont le rôle est soit de décider tout seul de ton niveau de priorité (si c'est évident), soit, plus rarement de demander directement un avis. Le régulateur n'a pas le droit de poser dediagnostique (il est infirmier), il se doit de décrire rapidement le motif et qlqs constatation triviales.

Après, selon ton niveau d'urgence, soit on te dit de partir tout suite (avec le sourire si tu es le numéro <100 qui se pointe pour "ça me gratte depuis Njours"), soit on te fait attendre 4 ou 5h selon l'affluence (en espérant une seule chose, que tu partes), soit on te passe en priorité.

Le truc, c'est que tu ne déranges personne pendant que tu attends 4 ou 5h. Absolument personne.

Je suppose, ou plutôt j'espère, que c'est le régulateur qui t'a renvoyé chez toi à 3h car déranger 2 services d'urenges à 3h du mat pour un truc absolument pas urgent, ça me dépassse.

Après, il est clair que c'est ton médecin tratant qui ne fait pas son boulot (en gros, refaire l'analyse dans unlabo de ville et décider en fonction).

Ruxor (2008-09-07T14:50:57Z)

Que je sois allé aux urgences à Orsay est peut-être discutable, mais pour ce qui est d'y aller à la Pitié, j'ai fait exactement ce que m'a commandé le médecin urgentiste d'Orsay par téléphone. Moi je ne demandais pas mieux que voir un médecin en ville ou en tout cas aller à un autre service hospitalier, c'est lui qui m'a clairement dit d'aller aux *urgences*. Donc les donneurs de leçons à ce sujet peuvent aller se faire voir.

Quant à l'heure à laquelle on se présente, c'est une évidence que plus il y a de queue plus on dérange (parce que s'il y a la queue c'est qu'il n'y a pas les moyens pour s'occuper du flux arrivant), donc je dérangeais autrement plus à 18h qu'à 3h du matin, prétendre le contraire est une absurdité.

xavier (2008-09-07T13:44:06Z)

"Je me suis donc dit que, pour épargner mon temps comme celui du personnel, je pourrais y revenir à une heure plus creuse : je m'y suis donc pointé à 3h du matin"

C'est une blague?? J'appelle ça se foutre du monde.
Aller au urgences à 3h du mat "pour épargner le temps du personnel", ça me dépasse.
Les gens de garde la nuit espère le plus souvent pouvoir dormir. Leur métier est de soigner les cas urgents 24h/24, pas de s'occuper de sombres histoires de dossiers.

La prochaine fois, pense au cas très urgent qui arrivera 30min après toi et dont la vie dépendra des choix rapides d'un médecin qui n'aura pas dormi de la nuit à cause de N personnes se pointant comme toi sans raison en nocturne.

Si on va au urgences, on attend selon la gravité de son cas. L'équipe soignante ne joue pas aux cartes…
Si on ne veut pas attendre en journée, on va voir son médecin traitant (qui téléphone à Orsay et débrouille le dossier. C'est son boulot).

Charles (2008-09-06T17:24:11Z)

Je vous souhaite un prompt rétablissement.

Merci beaucoup pour la qualité de votre blog (que je ne manques jamais de visiter de temps à autre).

jko (2008-09-06T17:21:58Z)

L'histoire ne dis pas s'il s'agit d'une Klebsiella pneumonea ou d'un autre type ..

phi (2008-09-06T13:04:05Z)

je devrais avoir honte d'avoir oublié la «"terreur nocturne" de 2006» mais je suis heureux que tu aies, une fois de plus, surmonté une aussi terrible épreuve.

Mais bon, hypocondrie, ou hystérie, voire syndrome de Münchhausen, tout ça reste dans le domaine névrotique, au pire, hein.

sinon, le Primpéran, avec ses propriétés d'antagoniste de la dopamine (périphérique?), a peut-être aussi une action antipsychotique?

delek (2008-09-06T11:29:28Z)

c'est original: en principe, on fait 3 hémoc, et en dehors d'un tableau clinique inquiétant, on ne traite pas sur une hémoc positive…bon je ne comprends pas pourquoi à Orsay, ils ne t'ont pas gardé quelques heures en "service porte", histoire de sécuriser un peu..
Désolée, effectivement, il m'est difficile toujours, de me faire à l'idée de recevoir aux urgences des personnes relevant de la médecine de ville.

Pascal (2008-09-05T21:29:54Z)

Ne t'inquiète pas, la Klebsidria était certes sans aucune gravité,
mais le MRSA que tu auras choppe en attendant des heures à l'hosto parmis les aérosols de crachas au service de parasitologie, le plus riche en spécimens exotiques, elle, résiste à la plupart des antibiotiques connus.
De nombreux actes restent donc à écrire ici.

ivo (2008-09-05T20:26:18Z)

salut,
j'espère que tu vas bien en tout cas.
Ce qui plaide pour une vraie infection : la fièvre, le résultat de l'analyse. Et puis je trouve l'ensemble peu intéressant sur le plan psychanalyse (contrairement à la "terreur nocturne" de 2006)
ce qui plaide pour une "hypocondrie" : la crise survient en famille, le fait que tu te sois remis rapidement apparemment, et des entrées dans ton blog qui ressemblent à celle-ci quand même.

Vicnent (2008-09-05T16:20:39Z)

je crois que tu es hypocondriaque. Donc, inutile de te dire que la Klebsiella est souvent présente dans les histoires de pneumonie…

Tu as bu de l'eau de rivière sans la chlorer en montagne ?

Bon rétablissement.

Fork (2008-09-05T14:03:29Z)

Eh ben, ça te fait une pré-rentrée sympathique tout ça !
J'espère pour toi que ce n'était pas un faux rétablissement et que tu ne seras pas bientôt en état de passer aux urgences sans attendre :-)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 7c4b42


Recent comments