Comments on Un chouïa de linguistique

_ (2008-07-28T17:31:47Z)

Juste un exemple où le Français peut faire une différence à l'oral qu'il ne fait pas à l'écrit. Dans sa /Grammaire critique du français/, Wilmet prétend (et je pense que je le crois) que l'expression « un marchand de draps anglais » peut se prononcer de deux façons. Plus précisément, la liaison «draps_anglais » ne se ferait que si ce sont les draps (et pas le marchant) qui viennent de la perfide Albion.

Il cite également « vous êtes Italiens » qui ne se prononcerait pas de la même façon suivant que le vous soit un singulier de politesse ou un pluriel.

JML (2008-06-16T17:24:56Z)

Pour la langue de l'esprit pervers, j'avais pense a une langue a deux prononciations possibles :
- soit normale, avec mettons 100 phonemes + demultiplication par les tons (grades je connais pas) (une fois qu'on l'a apprise presque toutes les langues sont faciles a apprendre)
- soit epelee, avec 15 phonemes, a la portee de tout le monde et du telephone, et ca ressemble alors a du maori. Ca permet de parler la langue avant de savoir la prononcer
Trouver alors une forme graphique de chaque lettre qui soit en coherence avec la prononciation - l'idee etant d'avoir une certaine regularite entre les 3 formes (phoneme, syllabe, ecrite) pour faciliter l'apprentissage.
Question : est-ce qu'au bout du compte on accelere notablement le debit oral, ou est-ce que 99% des gens sont dyslexiques ?

Alsatian (2008-06-08T09:18:45Z)

Comme exemple de coup de glotte, tu aurais tout aussi bien pu citer la version post-1945 : « ʔEinigkeit ʔund Recht ʔund Freiheit ».

Sakakini (2008-06-08T08:39:10Z)

@RiceRcaR : Non, on n'écrit pas خرجتي , on écrit خرجتِ . La première version est une typique faute d'orthographe en arabe, du genre que je corrige à longueur de copies…

@ Madore
- thé et café : le duel n'est plus productif dans les dialectes arabes contemporains dans les catégories adjectivales et verbales, ainsi que pour les pronoms, affixes comme isolés. Il l'est encore pour les noms communs au Moyen-Orient, plus rarement au Maghreb. Par contre, il n'est pas utilisé pour une matière (thé ou café) : ainsi on peut utiliser le duel pour "deux verres/tasses" de thé/café, mais café ou thé lui même ne sera jamais mis au duel. Donc finjanayn (dialectes orientaux finjanéén) qahwa, et non qahwatayn.
- les arabisants et hébraïsants utilisent des traitements de texte qui gèrent la bi-directionnalité. Sur windows, c'est le cas de MSWord, sur mac c'est Nisus et Mellel.

Decebal (2008-06-06T19:41:52Z)

--> BEN

De la rosée et du vin rosé, dans le premier é est un chouïa plus long que dans le second…

marc (2008-06-06T18:44:13Z)

@bern: alun/Alain, défunt/des fins, incomplet/un complet…

Ben (2008-06-05T11:20:16Z)

J'avais lu quelque part que la confusion des sons "in" et "un" en français contemporain tenait au fait que la distinction n'est pratiquement jamais discriminante. Autrement dit, un auditeur peut reconnaitre un mot comportant un de ces phonèmes quelle que soit façon dont il est prononcé.
Il subsiste toutefois quelques couples de faux-homonymes in/un : hein / un - brin / brun - empreint / emprunt
(si quelqu'un en a d'autres, je suis preneur…)

Laurent (2008-06-03T13:46:43Z)

Alors c'est toi qui lit Seeds Aside depuis google.jo?

Marvin (2008-06-03T13:17:00Z)

Ouiiii, un podcast !! Super bonne idée Vicnent.

Alors, cap ?

ooten (2008-06-03T12:30:33Z)

J'y comprends que dalle, c'est du chinois pour moi tout ça.

tartaglia (2008-06-03T08:10:57Z)

Ruxor: pour ta culture, on parle de "repli" aryépiglottique plutôt que de pli (aryepiglottic fold)tout comme pour ses voisins glossoépiglottique et pharyngoépiglottique, avec lesquels ils constitue la zone des trois replis ou margelle laryngée (j'aime bien cette image: la parole est un puits sans fond)

marc (2008-06-02T19:48:46Z)

Très intéressant. Ca me rappelle que j'ai suivi des cours d'arabe naguère ou jadis. Ca m'arrive encore d'écrire des choses en arabe avec l'ordinateur: c'est vrai qu'Unicode est génial… mais je suis toujours frustré par la taille des lettres avec une police Times: c'est à peine lisible, surtout les diacritiques. J'essaie quand même: إن شاء آلله .

Nucleos (2008-06-02T11:07:56Z)

Explosion de rire sur «Par contre, pour ce qui est de faire le kéké avec Unicode, l'arabe est parfait.»

Merci M'sieur Ruxor.

Vicnent (2008-06-02T09:38:19Z)

tu devrais, pour ce genre de billet, faire un self podcast. De la voix, au moins.

(En se rappellant toujours que les conseilleurs ne sont pas les payeurs…)

RiceRcaR (2008-06-01T22:38:55Z)

*l'arabe fait cette distinction à l'oral uniquement, écrivant خرجت pour prononcer [xaraʒta] ou [xaraʒti] selon qu'on s'adresse à un homme ou une femme.*

Non, on distingue bien à l'écrit le masculin du féminin.
Pour une femme qui est de sortie, on dit ﺨﺭﺠﺘﻲ [xaraʒti] avec un "ya'" à la fin.

Cyril (2008-06-01T20:21:36Z)

Pour l'anecdote, une langue avec peu de phonèmes : le maori. 10 consonnes, 5 voyelles (5 longues et 5 courtes en fait). Mais je ne crois pas qu'il y ait une méthode Assimil de Maori…

Ruxor (2008-06-01T19:56:42Z)

Geo → On est censé distinguer les sons “in” et “un” (comme dans “un brin brun”), qui sont les versions nasalisées respectivement du [ɛ] de “pair” et du [œ] de “peur”. Il est vrai que cette distinction tend à se perdre, et que beaucoup de prononciations françaises ne la font pas (notamment celle de Paris).

Linca (2008-06-01T19:53:58Z)

L'opposition brun/brin est en train de disparaître, mais si on compte une quatrième voyelle nasale, c'est celle là. Pour bien l'entendre, ecouter la radio ou les films des années 30, où la distinction était bien nette.

Fork (2008-06-01T19:37:46Z)

J'aime beaucoup le vocabulaire phonétique, comme par exemple quand tu dis : « il faut enchaîner une occlusive uvulaire sourde [q] et une occlusive dentale pharyngalisée et géminée ».

Sinon, à propos de la prononciation facile du japonais, je connais quelqu'un qui en fait en ce moment et qui affirmait que c'était une des langues les plus faciles à prononcer au monde. Je verrai si je suis bon si j'en fait l'année prochaine…

Geo (2008-06-01T19:01:19Z)

Quatre voyelles nasales en français… on, an, un, quelle est la quatrieme ?

Conscrit neuneu (2008-06-01T18:48:36Z)

Bon, courage pour la suite en tout cas. J"espère que te sauras aller jusq"au bout.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0ae8b2


Recent comments