Comments on Pendant ce temps…

phi (2008-02-16T19:57:09Z)

Tiens, pour le vocabulaire concernant le souffle cardiaque, on pourrait aussi utiliser celui de la phonétique: fricatif, sifflant, chuintant, plosif, éjectif, vibrant, … voire, bivalval, valvo-cardial… veinalisé, pulmonarisé, aortalisé…

PASCAL (2008-02-16T07:54:36Z)

Ruxor : que faire de tes 5 microfiches ? j'ai un visionneur (3M je crois) à la cave. Tu pourrais par exemple photographier l'écran avec un 6x6, faire des tirages A4, les scanner, en faire la ROC pour le stocker sur un floppy 8 pouces, un format très fiable selon Jerry Pournelle.

Geo : En ce qui concerne les électrocardiogramme tout est dans le logiciel. Il s'agit d'analyser 24h d'enregistrement(Holter). Il est évidemment hors de question d'examiner à la main 10 000 battements. Seul un soft peut le faire, et ça se vend typiquement 7000 € au cardiologue. Je suppose qu'on doit théoriquement pouvoir faire la même chose à partir d'enregistrements audios de stéthoscopes, mais je ne sache pas que ça soit développé (mais je me trompe peut être, et il y a peut être des affections où des terrains où ça serait fort utile).

Sinon j'aime bien le vocabulaire concernant le souffle cardiaque, qui ressemble à celui d'un oenologue. Timbre, tonalité du souffle " râpeux, humé, aspiratif, musical, doux en jet de vapeur, précédé d'un clic…" :)

ushu (2008-02-15T09:38:27Z)

@mummy: j'ai également connu quelques problèmes anodins (petite arithmie) que j'ai pu résorber par le sport. Une petite demi-heure (voire une heure) de tapis en salle 3 fois par semaine et en 6 mois tout est rentré dans l'ordre. Je ne saurais donc que conseiller un footing matinal à David…

@David: si ton souffle est grave, ton médecin te l'aurait dit (il ne doit pas hésiter, sinon change de médecin). Après, à l'échographie tu sera fixé sur l'état de ta valve/tes cordages. Cependant, vu ton age, il est plus qu'improbable que tu aies quelque chose de grave…

tartaglia (2008-02-15T08:30:54Z)

Geo: on peut avec un ordinateur analyser les caractéristiques de ce souffle, sa localisation, son intensité,générer un profil sonore comparable à ce que ferait un phonomécanogramme, et surtout comparer ce souffle dans le temps pour préciser son évolutivité et envisager éventuellement un remplacement valvulaire chirurgical.

mummy (2008-02-14T20:36:26Z)

Je me souviens qu'étant enfant, on m'avait aussi diagnostiqué un souffle au coeur.J'ignorais totalement ce que c'était, mais c'était une excuse bien pratique pour me faire dispenser de courir plus d'un tour de piste (ce que je détestais) pendant les cours de sport au lycée …
Depuis, je n'ai eu que des électro-cardiogrammes absolument normaux !

Geo (2008-02-13T21:50:39Z)

Est-ce que l'on sait détecter un souffle au coeur à l'aide d'un ordinateur ?

phi (2008-02-12T12:15:21Z)

L'hypocondriaque évalue toujours ses troubles à au moins 500% de ce qu'ils sont réellement, même et surtout en tenant compte de cette loi.

tartaglia (2008-02-12T08:58:25Z)

il y a souffle et souffle… en auscultation "traditionnelle" on les cote de 1/6 à 6/6 ; 1/6 c'est un souffle perceptible par une oreille spécialisée,le plus souvent non significatif, et 6/6 c'est un souffle si bruyant qu'il s'entend de l'extérieur. Alfred de Musset, qui avait un anévrysme aortique consécutif à la syphilis (qui n'est pas si bonne fille qu'on le dit) avait un souffle 6/6 et on dit que George Sand avait du mal à s'endormir sur son torse tellement cela s'entendait.
Mais rassure-toi, ce n'est pas forcément la vérole!

DM (2008-02-12T08:27:34Z)

J'apprécie le côté scientifique (ou, disons, "geek" pour faire moins charitable) de cette auto-auscultation, mais une question me taraude : ça s'entend à quoi, concrètement, un « souffle au cœur » ? (Je me doute que ça ne va pas être facile à décrire… au besoin, poster un fichier ?)

(Dans le genre cœur qui fait du bruit : un camarade de promo avait dû être opéré des valves cardiaques et avait des valves artificielles qui faisaient clic-clic, d'après lui.)

Laurent (2008-02-09T21:06:47Z)

L'hypocondriaque, même rationnel, ne peut évaluer sa part d'hypocondrie. Aucun hypocondriaque n'est prêt à accepter que sa part d'hypocondrie est de 100%. C'est même à cela qu'on les reconnaît, les hypocondriaques. En revanche, le geek, même rationnel, n'aura aucune difficulté à évaluer sa part sa part de geekerie.

nameornick (2008-02-09T19:39:51Z)

En tout cas driver un stéthoscope sous Debian via un eePC , ça c'est vraiment geek :)

Vicnent (2008-02-09T18:36:26Z)

a) pour les entrées, je suis dans le même problème.
Pas autant que Versac, j'ai essayé dernièrement du billet à la mode Twitter. pas convaincu pour autant. Ca ne m'empêche pas pour autant de préparer des entrées "intemporelles" qui pourront être mises en lignes le jour où je déciderai qu'elles sont prêtes. J'en ai une cinquantaine ainsi qui attendent…

b) le self-stétoscopage, ça pue. A moins que tu sois formé, tu es incompétent pour "comprendre". et donc ?
Bref, ça me fait penser à l'étude "la religion tue" : des gens récemment opérés du coeur d'un coté, des gens qui priaient pour eux d'un autre coté. 4 possibilités : ont leur disait ou on leur disait pas, on priait ou ou ne priait pas. Finalement, les gens qui savaient qu'on priaient pour eux avec une mortalité post opératoire plus grande :-) (le fait était notamment dû au fait qu'il était plus "sous tension psychologique", prenant plus à coeur (si je puis dire…) leur grave état…)

ivo (2008-02-09T12:26:58Z)

j'aime bien ce genre d'expérience. Enregistrer les battements de toute une nuit, ou à divers moments de la journée, où dans diverses circonstances, c'est une belle expérience scientifique. Et sûrement un bon moyen d' évaluer la part d'hypocondrie. J'espère qu'on aura le droit à des enregistrements et il y a un médecin parmi tes lecteurs je crois. L'idéal, ce serait une sorte de bracelet, avec un petit emetteur à destination du pc. On pourrait même imaginer un logiciel qui soit capable de déceler les anomalies lui-même…

Fork (2008-02-09T09:07:27Z)

Concernant le souffle au coeur, je ne me souviens plus si tu en as déjà parlé, mais j'imagine que tu as pensé à consulter un cardiologue et à faire une échographie?
Ca avait été l'occasion pour moi d'apprendre que mon souffle était anorganique, et qu'il pourrait éventuellement (dans le sens français plutôt qu'anglais) disparaître. Si ton souffle est anorganique (ce que je te souhaite), il ne serait donc pas surprenant qu'il évolue, surtout si tu as une activité physique régulière qui sollicite ton coeur.

Pour l'eeePC, tu continues te t'acharner sur la Debian ou tu passeras sous eeeXubuntu :P ?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 055df5


Recent comments