Comments on XY — de l'identité masculine

nycboy (2006-04-19T12:01:42Z)

D'accord avec l'essentiel de ta note même si je n'ai pas lu ses essais…
Pour moi, l'homophobie dérive de la mysoginie, parce que comme tu le dis l'homophobe considère l'homo comme "plus féminin" (moins masculin), et qu'il considère (consciemment ou pas) la féminité inférieure à la masculinité.

MonsieurDame (2006-04-16T14:09:57Z)

Selon les biologistes dans l'espèce humaine la femme est le sexe attracteur XX … donc il faut faire des efforts pour s'en distinguer, bon ! faut voir …

Disons que même les biologistes n'échappent pas au réductionnisme des préjugés … il doit bien y avoir x ou y ou même z façons de considérer les différences des sexes dans l'espèce humaine !

Et puis cela suppose l'idéal d'un "pattern" universel de toutes les espèces vivantes, rien de tel n'existe.

Au final : avantage ou inconvénient d'être un homme ?

Audrey H. (2006-04-16T10:54:36Z)

*J'ai déjà expliqué à de nombreuses reprises que j'avais souffert, en tant qu'homosexuel, dans ma construction de mon identité masculine (et gay) de cette idée — absurde[#] — fréquemment renvoyée par la société en général et parfois les homosexuels eux-mêmes[#2], que l'homme homosexuel est moins masculin que l'hétérosexuel. À ce sujet, justement, É. Badinter met pas mal de points sur les ‘i’, notamment dans la partie intitulée L'homosexuel est-il un homme mutilé ?, examinant tour à tour des clichés opposés pour les réfuter.
*

---> Pour ceux dont je fais partie qui n'ont pas lu le livre et n'ont pas le temps de le lire, tu nous écris qu'E.Badinter met les points sur le "i", mais de quelle manière? Alors, "mutilé" ou pas? Ton commentaire est assez cryptique et j'aurais aimé en savoir plus.

Fred le marin (2006-04-16T10:06:22Z)

Toutes ces notions relatives à l'identité masculine ne sont pas claires dans mon esprit.
La Vie se résume-t-elle aux deux verbes auxiliaires "être" et "avoir" ?
- être viril et en bonne santé.
- avoir une famille, des amis et une bonne situation.
Quelques choses m'échappent à coup sûr, d'où cette ancienne torpeur…
E.Badinter, dans "l'Un est l'Autre", parle de l'homme sans la femme et de la ressemblance des deux sexes.
Une autre femme expose aussi le "Theorema Egregium" de Gauss.
Malgré son absence, je suis Elle : inespéré !

Nick (2006-04-16T09:16:47Z)

Totalement d'accord avec ton "bullshit". On ne demande jamais a une femme d'accepter sa part de masculinite. Alors qu'on nous casse les couilles a longueur de journees avec cette mysterieuse part de feminite.

Sinon, on peut aussi lire Brassens au sujet de la difference des sexes. C'est simple: il y a les emmerdantes, les emmerdeuses et les emmerderesses. Le reste, c'est les hommes.

<http://en.lyrics-copy.com/georges-brassens/misogynie-a-part.htm>


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: cf7c6c


Recent comments