Comments on Jean-Philippe

Autre touriste (2006-11-12T08:15:26Z)

Je suis la seule à être surprise par le tableau S2 (tableau présentant le total, la moyenne et la médiane par sujet du nombre d'écoutes et de téléchargements) du supplément à l'étude de Salganik ?
Sur 48 morceaux, la médiane du nombre d'écoutes (quelles que soient les conditions de l'expérience) est de 1. C'est assez surprenant qu'au moins la moitié des gens qui sont là pour écouter de la musique n'en écoute qu'un morceau, ou pas du tout. J'ai essayé de construire au pifomètre intergalactique une approximation de la moyenne dans l'autre moitié (en supposant, par exemple, que la moitié des sujets avait écouté un morceau - donc que personne n'avait écouté zéro morceau, puis en supposant que la moitié-1 personnes n'avaient écouté aucun morceau). J'arrive à des moyennes comprises entre 6 et 8 écoutes par sujet, ce qui reste très peu.

Il me semble que (je sais que c'est une affirmation plus ou moins gratuite) si on augmente le nombre de morceaux disponibles, le nombre de morceaux écoutés par sujet augmentera, mais dans des proportions bien moindres.

Or, dans le Monde Réel, nous sommes confrontés à une immense variété de genres, de compositeurs, d'interprètes et de morceaux. IMHO, le très petit nombre de ceux que nous écoutons est encore un facteur qui renforce la disparité entre ce qui réussit et le reste.

(J'ai un peu l'impression d'enfoncer des portes ouvertes, là.)

Autre touriste (2006-11-04T20:55:38Z)

@Hervé Seitz > Je doute que les rayons cosmiques lisent les commentaires à des entrées aussi vieilles, mais si l'un d'entre eux pouvait passer par une faille spatio-temporelle conduisant vers <URL: mailto:milomaro@club-internet.fr />, ce serait particulièrement sympathique. Merci d'avance audit rayon.

Hervé Seitz (2006-04-27T22:31:26Z)

Ruxor :
"l'idée que la célébrité, la réussite dans la vie, ces choses-là, sont avant tout une question de hasard (en général c'est une idée qui choque presque, tant les gens aiment croire à la justice de la vie, ou à l'idée qu'en étant bon on peut réussir — alors qu'en vérité il faut être pas-trop-mauvais et chanceux), quelque soit le domaine, d'ailleurs, mais surtout dans le show-biz"

C'est marrant, je lisais récemment un article de sociologie dont le résumé m'avait interpellé, et qui traitait précisément de cette question. L'article est signé de Salganik et al., il a été publié en février dernier dans Science (volume 311(5762), p.854-856). Voici le résumé :
Hit songs, books, and movies are many times more successful than average, suggesting that "the best" alternatives are qualitatively different from "the rest"; yet experts routinely fail to predict which products will succeed. We investigated this paradox experimentally, by creating an artificial "music market" in which 14,341 participants downloaded previously unknown songs either with or without knowledge of previous participants' choices. Increasing the strength of social influence increased both inequality and unpredictability of success. Success was also only partly determined by quality: The best songs rarely did poorly, and the worst rarely did well, but any other result was possible.

(si quelqu'un est intéressé et n'est pas abonné à Science, il peut adresser une prière aux rayons cosmiques pour qu'ils fassent apparaître le PDF dans sa boîte mail ; les rayons cosmiques lisent ce blog, c'est donc un bon endroit pour formuler sa prière …)

phi (2006-04-13T11:20:08Z)

Là tu es injuste: je crois que les "Guignols de l'info" exagèrent à peine la débilité des personnages (c'est généralement difficile) mais qu'ils les rendent bien plus sympathiques, gentils, inoffensifs, voire plus braves et honnêtes qu'ils ne sont. Pour la célébrité des médiocres, cf. aussi les Spice Girls ou Ségolène Royal… À moins d'être vraiment incontournable, et encore, on est rarement célèbre à juste titre de son vivant: ça fait bien trop de tort aux méediocres, bien plus nombreux et puissants. Vous vous rendez compte, Ruxor est célèbre pour son blog et non pas pour ses recherches en math!

Johnnyyyyyyyyyy ! (2006-04-13T09:52:32Z)

Le physique de Johnny l'a bien aidé, Dick Rivers, Frank Alamo, Eddy Mitchell, Richard Anthony (tous sont des pseudos) qui ont beaucoup plus de voix que lui ont fait une carrière moins brillante.

Ecole des Fans (2006-04-13T09:41:04Z)

Oui Jean-Philippe Smet n'a pas eu de chance il ressemblait comme deux gouttes d'eau à une vedette de rock et il n'a pas fait carrière du tout !
On n'y peut rien … il aurait dû changer de nom peut-être.

cavalier sans tête (2006-04-13T08:27:25Z)

>"être pas-trop-mauvais et chanceux"
Peut-on dire qu'être pas-trop-mauvais, c'est déjà avoir de la chance?

Baptiste (2006-04-13T07:02:22Z)

Hasard ?
La Famille de Johnny :
son cousin par alliance, Lee Halliday (Lee Keetcham), artiste de cabaret
sa mère : mannequin
La sœur de son père Hélène Mar, danseuse et familière du milieu artistique parisien
Dès 9 ans il occupe la scène entre deux changements de costume de sa cousine Desta (fille de Hélène)

Le hasard a été bien aidé par le réseau social dans lequel il (Johnny ou le hasard) était inséré. Et encore, ces éléments sont les plus visibles sur Wikipedia. Le monde artiste et le mode de vie artiste, qui valorisent à l'extrème l'individualité, se satisfont bien du hasard… beaucoup plus que de l'inégalité de la répartition des capitaux sociaux.
Pensons un peu au hasard dans la vie des Sardou, des Drucker, des Depardieu, des Chedid (grand-mère, fils, petit fils…), des Hallydays, et il disparait en grande partie.
Il faudrait alors pouvoir mieux comprendre les "échecs" ou les sorties du monde artiste… Johnny ne serait jamais devenu garagiste, mais patron de cabaret, au pire !

Stephane (2006-04-13T06:27:10Z)

Un monde paralléle où David M. ne serait pas célèbre : pas de blog, de mathématiques, d'Ens-Ulm.
Mais … prof de gym pour les 4ème et 3ème : avec un sadisme particulier pour empêcher le foot en seconde partie d'heures mais entrainement basket.
Réveillez-moi !!

Anonyme (2006-04-13T05:49:19Z)

Je ne vais jamais au cinéma.5trop long à expliquer) C'est la première critique de film que je lis et je l'ai appréciée.
Cependant je continuerai à ne pas aller au cinéma.

Geo (2006-04-13T05:21:16Z)

Je pense que Johnny ne mérite pas du tout cette mauvaise réputation. Par contre, c'est vrai que certains de ses fans en tiennent une couche.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 7def51


Recent comments