Comments on Tant de choses à apprendre… et encore des hiéroglyphes

space boy (2006-02-06T03:40:56Z)

Personne n'a remarqué la ressemblance entre Ruxor et Daniel ?

Stranger (2006-02-05T12:45:53Z)

Dans Stargate, même si le film est nul, il y a vraiment le problème de la prononciation. Daniel (un modèle, Ruxor, il parle un nombre incalculable de langues) connait théoriquement tout mais doit apprendre, pour savoir prononcer, d'avoir à tâtons fricoté un peu avec la belle Shauri.

NonAristotelicieN (2006-02-04T13:26:42Z)

"La morale de l'histoire, c'est que non seulement tout savoir n'est pas possible, mais même savoir un peu de beaucoup est déjà un défi démesuré (pour moi, en tout cas). C'est effrayant."
Pourquoi le concevoir comme un défi? Pourquoi concevoir le fait de" savoir un peu de beaucoup" comme un défi démesuré?
Et pourquoi concevoir cela comme effrayant. Pour quelqu'un de naturellement curieux, c'est "la voie normale", ce qui est intéressant c'est ensuite de relier ces différents savoirs (je t'invite à lire edgard morin sur cette question). La question est aussi de savoir quel type de connaissance on sélectionne dans cette somme. Comment organise-t-on ces connaissances. les savoirs sont-ils comme autant de briques désordonnées, rendant difficile la formulation d'un discours cohérent? Ou s'établit-il une architecture, modeste, mais consciente d'elle même, car sur de ses fondations? Comment acquiert-t-on ces savoirs, Quelle est la méthode?
Bonjour chez vous.

Eric C. (2006-02-03T13:38:02Z)

Je te rassure (?), tu n'es pas le seul à fonctionner de la sorte … Facilité et confort de n'appréhender qu'un peu de plein de sujets différents, plutot que de se consacrer pleinement à un seul d'entre eux. C'est plus superficiel, mais plus enrichissant, quand meme, je trouve. On s'ouvre à davantage de choses, chaque discipline étant une piste qu'on effleure à peine, mais dont on peut malgré tout appréhender une partie des méandres et de leur complexité.
Et effectivement la somme de connaissances à amasser (le terme est laid, mais il est parlant) pour ne pas s'estimer completement inculte est monumentale. Je suis d'accord pour dire que c'est assez effrayant, et en meme temps enivrant. Le net est d'ailleurs le piège ultime, à ce sujet, encore plus qu'une bibliothèque …

Nick (2006-02-03T10:22:33Z)

Oups, je n'avais pas lu la note #1. N'empeche que ce film etait un desastre. Desastre… Des astres. C'est drole. ;-)

Nick (2006-02-03T10:09:55Z)

<<#2>>
D'ou le titre du film ci-dessous:
<http://www.imdb.com/title/tt0111282/>

Etudier les hieroglyphes peut mener a des desastres cinematographiques, fais gaffe!

Audrey H. (2006-02-03T08:04:48Z)

Bonjour David,
A propos des *effets du terrible Sapir-Whorf*, peut-on en savoir plus?
Merci. :)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 03f2f4


Recent comments