Comments on Un peu de masturbation (intellectuelle)

jonas (2016-05-13T10:55:25Z)

Re “les problèmes ouverts dont l'énoncé est aussi simple que possible”, there's now a thread on MathOverflow for this: <URL: http://mathoverflow.net/q/100265/ >. (This blog posts precedes the start of MathOverflow by years.)

Ruxor (2016-05-13T08:21:49Z)

@Hélène: Oui, c'est bien ça.

Hélène (2016-05-13T07:56:53Z)

"aussi souvent que vous voulez" signifie-t-il aussi qu'on peut passer de ccc à abc ou à cab (au choix) ? (suivant qu'on considère que 'cc' se trouve en début ou en fin du mot 'ccc').

SB (2013-07-11T18:52:52Z)

"Si un mort ressuscite, peut-il réclamer son héritage ? et d'ailleurs, quel est son statut légal"

Application, par analogie, des articles 92 et 130 du Code civil ?

"Si on a une mémoire absolument parfaite (comme celle décrite par Borges dans sa nouvelle Funes el memorioso), est-on soumis à la loi Informatique et Libertés"

Je ne comprends pas l'intérêt de la restriction au cas de la « mémoire absolument parfaite».

"Si je me téléporte à travers la porte d'entrée de quelqu'un qui est fermée à clé, suis-je entré par effraction ?"

AMHA analogie avec le cas d'une personne qui se faufilerait par une chatière, par exemple.

Vicnent (2009-12-22T18:18:56Z)

A force de lire Maitre Eolas (note à l'éventuel lecteur : ce commentaire arrive 4 années après la rédaction du billet), il y a des réponses qui arrivent toutes seules :

Oui, tout cela est autorisé : a) le droit est d'interprétation stricte b) tout ce qui n'est pas non pas interdit mais puni est donc autorisé

Là où parfois j'ai l'impression qu'on vit en dictature (oui, je parle de ma France), c'est lorsque, bien que non prévue par la loi, est réprimée. Par exemple, un abus de loi non prévu. Concrètement, le fait de se pacser toutes les années paires et se dépacser toutes les années impaires : c'est tellement avantageux fiscalement que l'Etat (enfin, surtout le service des impôts), bien que ne l'interdisant pas et ne le prévoyant pas, reviendra vous voir pour vous dire "oui mais là, fiscalement, vous abusez !" et hop… Et ça, je trouve ça insupportable.

tartaglia (2009-12-22T02:17:39Z)

deux auto-appendicectomies ont été pratiquées et publiées (Kane dans les années 20 et Korosov, dans une expédition arctique en 1961).Ils n'ont pas été poursuivis.Je pense qu'ils onr dû avoir chaud, pas seulement pour l'incision 'une césarienne se fait sous AL) mais pour poser les écarteurs et à la ligature du méso, à la section de l'artère et à l'enfouissement de la base (non obligatoire). Probablement, comme ils n'ont pas pu se curariser pour relâcher les muscles, ils n'ont guère été en situation de concourir pour Miss France, mais la belle affaire!Enfin ce genre de stituation est rarissime et les voyageurs autour du monde se ardent bien, quand ils ont encore leur appendice, de se le faire retrer à titre prophylactique. Le risque est de 8% sur tte la vie et une étude randomisée récente indique que le ttt médical est aussi efficace!

Apokrif (2009-10-04T21:59:08Z)

"Si un mouton écrit une lettre au Procureur de la République pour porter plainte contre son berger, le Procureur doit-il donner suite ?"

Il peut, mais il n'est pas obligé (principe de l'opportunité des poursuites).

On pourrait se poser la question de la tentative, par le mouton, de se constituer partie civile, mais cette constitution serait probablement irrecevable, voir ici pour l'irrecevabilité de la requête adressée par une chienne à un tribunal administratif: http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article208

Ruxor (2005-10-28T22:37:42Z)

Je parlais d'autoconfiguration logicielle. Mais bon, tout ceci est hors sujet par rapport à mon entrée, donc on va s'en tenir là.

Gloumouth1 (2005-10-28T22:05:22Z)

la plupart des idées présentes dans le textes étaient des provocations, ou alors des évocations de notre rapport ambivalent au « matérialisme dur »
en fait, je pensais plutôt que quelqu'un tilterait sur la complétude de ma fameuse "constitution intégraliste" et les paradoxes que cela ne manquerait pas de générer
mais concernant la capacité d'un machine à se modifier, cela n'a à mon sens qu'un rapport éloigné avec le fait d'avoir ou non des capteurs ou des actuateurs (cf. algorithmique génétique par exemple, ou circuits FPGA)
de plus, les pouvoirs d’auto reconfiguration du cerveau humain existent certes, mais sont clairement limités (je paramètre assez rarement les raccordements de mon nerf optique) et si l’évolution a abouti à ça, il y a de fortes chances pour qu’un pouvoir d’introspection ou de d’auto-modification plus important que le nôtre soit au mieux inefficace, au pire nocif, et peut-être tout simplement impossible avec le « légo atomique » avec lequel et par lequel tout se joue dans ce bas monde

Ruxor (2005-10-28T00:09:37Z)

Gloumouth1 → Ton texte est intéressant. Mais j'y répondrais que c'est une erreur fatale (quoique très commune : je suppose qu'on peut dire qu'Asimov est celui qui l'a répandue — encore qu'Asimov est plus subtil — dans ses Trois Lois de la robotique) de penser créer une I.A. et la « limiter » en lui *imposant* des règles d'éthiques (ou n'importe quelle autre limitation, comme celle de ne pas être reliée à des capteurs / moteurs / etc.). Le problème est qu'on ne sera jamais assez intelligents (si l'I.A. est d'une quelconque utilité) pour prévoir tous les cas possibles de façon à la contraindre vraiment : il ne faut pas qu'elle ressente le besoin de suivre les règles comme une *obligation* mais comme une *volonté* sua generis. Et à ce moment-là, la suggestion que certains ont faite est qu'on peut (et qu'on *doit*, même) lui donner le pouvoir de se modifier et de se reprogrammer elle-même complètement (sans chercher à lui imposer quelque règle fixe ou immuable que ce soit, mais au contraire en lui donnant un pouvoir absolu et complet d'automutation) : si on fait de l'I.A. une alliée et non une adversaire, elle se modifiera elle-même comme on voudrait qu'elle le fasse, mais de façon bien plus parfaite qu'on pourrait espérer le faire nous-même (et en évitant tous les pièges classiques), et elle s'améliorera elle-même (tant sur le plan de l'intelligence que sur le plan de l'éthique). C'est une forme de bootstrap intéressante.

Gloumouth1 (2005-10-27T17:39:25Z)

cette histoire de droit théorique m'avait inspiré un pitit texte que j'ai pondu chez wikipen
où il est notamment question d'une "constitution intégraliste"…
http://fr.wikipen.org/index.php/Le_propre_de_l%27homme

Ali Baba (2005-10-25T22:45:09Z)

En fait, j'y ai de nouveau réfléchi, et finalement je me rends compte que ce n'est pas si extravagant qu'une cour de justice ait à se prononcer sur une situation non prévue par la loi… ça porte même un nom : le vide juridique. Et lorsque le cas se présente, il est facile à combler par une loi ou par la jurisprudence…

Ali Baba (2005-10-25T17:50:32Z)

Toutes ces questions ont en commun l'absence d'objet d'application. En conséquence, je dirais que toutes les réponses sont admissibles, de la même manière que le chat de Schrödinger est à la fois mort et vivant tant qu'on ne l'a pas regardé.

Abie (2005-10-18T23:37:55Z)

Damn!
Je suis geek…

BrunoNation(autodidacte) (2005-10-18T07:32:12Z)

-> Bidibulle

Je crois qu'à partir du moment où l'invention est publique - et les pensées de Ruxor ont indéniablement ce caractère :-) - , elle n'est pas brevetable (étant entendu qu'une simulation ne peut donner des droits sur l'objet simulé, il s'agit bien de droit sur la production cad les pensées dont il s'agit là).

De plus, l'antériorité démontrée même non brevetée donne certains droits et en particulier d'usage gratuit.

Donc je dirai non. Même si l'idée est amusante.

bidibulle (2005-10-17T20:45:51Z)

Autre idee: s'il s'avere que tes pensees s'executent plus vite sur le precedent support, peux-tu te faire un proces a tes parents pour negligeance grave?

bidibulle (2005-10-17T20:38:57Z)

Tiens une idee bizarre qui m'est venu en marchant.

Si les pensees ont bien un support neuronal, donc materiel, pourrais je mettre un brevet sur un reseau neuronal capable de reproduire tes pensees et dans ce cas la, est il legitime de te demander des droits pour utilisation sans licence d'un bien m'appartenant.

BrunoNation(autodidacte) (2005-10-15T12:48:22Z)

--> Dilbert, il faut se réveiller (même si votre site n'est pas complètement inintéressant par ailleurs) !

1-
D'abord la question n'est pas de savoir si c'était légitime ou pas mais s'il s'agissait d'un effraction ou non. Ce qui est facile hélas dans la vie, c'est de répondre à côté de la plaque.

2-
Il n'est pas évident qu'il existe un droit naturel. Encore moins que ce droit n'ait pas à être explicité. Mais de toute façon, pour qu'une légitimité, naturelle ou non, existe, il faut que le jugement ne soit pas purement AD HOC (vaguement intuitif) mais qu'il suive une règle de droit. Cette règle doit être explicite (ou explicitement déductible du corpus de règles ou inductible des faits et jugements antérieurs).

3- L'axiomatique normative est un domaine passionnant de la pensée libérale malheureusement inconnue en France (Kolm, Pazner, Varian, Dworkin, Schmeidler etc.) et très ludique. Mais pour l'instant, il n'y a aucun résultat positif et encore moins une axiomatique simple de droit naturel, évidente d'où l'on pourrait tirer des jugements légitimes et justes ! (bien au contraire, on se tord les cheveux plus qu'en logique modale ou en sémantique naturelle … )

--> C'est vrai que la Justice est souvent un prédicat mal défini mal appliqué (cf. Ecole Autrichienne) et que la passion égalitaire est souvent le masque de l'envie. Ce n'est pas une raison pour dire n'importe quoi.Bref, i'don't buy your stuff and, if i were you, i'd better seriously refine my statements and logic.

PS : il y a des pistes sérieuses sur la justice transactionnelle et le marché comme source de justice en ce moment dans la pensée libérale. Je penses que tu connais ca 100 fois mieux que moi !

Dilbert (2005-10-15T12:27:38Z)

Autre exemple (en tant que geek moi-même, ça m'amuse beaucoup):

"Si un mouton écrit une lettre au Procureur de la République pour porter plainte contre son berger, le Procureur doit-il donner suite ?"

En droit naturel, si la lettre est authentique, cette plainte est recevable, le mouton faisant ainsi preuve de rationalité est un justiciable "comme les autres" (ou presque!!).

« Les animaux auront des droits quand ils viendront les demander » (Murray Rothbard)

Dilbert (2005-10-15T08:50:06Z)

Je prends une question au hasard pour montrer comment il est facile d'y répondre dans le cadre du droit naturel et de son axiomatique normative :

"Si je me téléporte à travers la porte d'entrée de quelqu'un qui est fermée à clé, suis-je entré par effraction ?"

Il n'y a pas d'effraction ("Bris de clôture, fracture de serrure effectué(e) pour pénétrer dans une propriété "), mais peu importe, une telle action est illégitime si elle est réalisée sans l'accord du propriétaire.

Dilbert (2005-10-15T08:44:38Z)

Vos questions juridiques sont amusantes, et il est très facile d'y répondre dans le cadre du droit naturel (voir http://www.liberaux.org/wiki/index.php?title=Droit_naturel ).
Rappelons que le droit naturel ne s'intéresse pas au "légal" (qui ressortit à l'arbitraire étatique), mais au **légitime**.
Donc toutes ces questions ont une réponse positive dans la mesure où les actions considérées n'empîètent sur les droits légitimes d'aucune autre personne.

narcozy (2005-10-14T15:30:28Z)

Monsieur Madore,
Je constate une "exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public" selon l'article 232-32 dans votre article "Un peu de masturbation (intellectuelle)" sur votre blog. Je vous condamne à porter un bracelet avec GPS qui indiquera votre poosition à vos lecteurs.

BrunoNation(autodidacte) (2005-10-14T15:02:46Z)

les 20-30 ont 10-15 avec la loi des 24 et l'article du nouveau code pénal est le 222-32. Tout le monde aura compris.

BrunoNation(autodidacte) (2005-10-14T14:32:38Z)

Pour le dernier problème de type Ex falso sequitur quodlibet + rapport droit et réalité, je ne le trouve pas très productif non plus parce que les questions intéressantes en droit d'après moi (qui suis un béotien) sont ni des questions de définition juridique, ni même de qualification juridique des faits ni d'introduction d'une incohérence dans le stock MAIS de conflits logiques entre normes incompatibles (liverté vs sécurité ou égalité, droit à et droit de …) de même niveau (haut niveau - étant donné la hiérarchie des normes- ).

Pour info, il y a une délicieuse nouvelle de Marcel Aymé qui s'appelle RECHUTE dans laquelle le parlement vote la ''loi des 24 mois'' cad la définition d'une année comme ayant 24 mois avec un effet rétroactif. Cette loi a des conséquences réelles sur le métabolisme des citoyens (comme Marcel Aymé est délicieusement ironique et aigre sur la société … je l'adore !). Les plus touchés sont les 20-30 qui se retrouvent dans la catégorie 10-20 écoeurés (sexualité, marriage, indépendance … ) et les adultes 50-60 qui formaient des espérances sur la fortune de leurs parents (sans compter l'attitude des bonne maman veuves plus très dignes du coup … ). Les ''enfants'' s'unissent dans la lute contre le parlement !

BrunoNation(autodidacte) (2005-10-14T13:59:42Z)

Article 222-32

L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.

Cet article remplace l'article 330 qui définissait le fameux "attentat à la pudeur" qui a l'avantage de ne pas faire référence au sexe et donc à valoir pour les eunuques.

La nouvelle notion , l'exhibition sexuelle, en droit français n'est pas définie. Par conséquent, il s'agit d'une décision prétorienne et le problème logique et normatif ne se pose pas. CAD la question n'est plus intéressante (d'ailleurs exhibition sexuelle ne peut pas être réduit à exhibition du sexe, une personne se faisant fouetter en public avec un cache sexe avec des râles de plaisir a une activité considérée comme sexuelle sans aucun doute).

La jurisprudence fait une différence entre la nudité simple et la nudité ostentatoire qui dépend des intentions de l'auteur et du lieu. Un eunuque se promenant nu - je suppose dans la ville - serait considéré a priori comme ayant une nudité ostentatoire donc justiciable du 232-32.

J'ai fait exprès de prendre le problème dont la résolution est la plus improductive cad qui n'apporte absolument rien à personne … :-)

Ruxor (2005-10-14T11:51:17Z)

On ne sait pas si π est un « nombre univers » : c'est seulement une conjecture motivée par le fait que « presque tous » les réels (« presque tous » au sens de la mesure de Lebesgue) sont des « nombres univers » (en toutes les bases). Mais ce que je suggérais était que le texte du petit Robert se retrouve dans les décimales de π à un emplacement très facile à écrire (10^1729), pas à un emplacement aussi long à écrire que la totalité du petit Robert, ce qui serait typiquement le cas. Donc c'est une question de complexité de Kolmogoroff : dans mon hypothèse, on pourrait produire le petit Robert à partir d'un programme très simple (même s'il est très inefficace), ce qui rend douteuse la propriété intellectuelle possible dessus.

Koko90 (2005-10-14T11:42:11Z)

[quote]Si je trouve que les décimales de pi à partir de la 101729-ième représentent exactement le contenu de l'édition 1991 du petit Robert, le petit Robert tombe-t-il ipso facto dans le Domaine Public ? et/ou est-il interdit de publier des cartes postales contenant les (je ne sais combien) décimales de pi à partir de la 101729-ième ?[/quote]

Bon, Pi n'est peut-être pas un nombre univers (c'est une conjecture non ?), mais il existe de tels nombres dont la divulgation ne viole pas la propriété intellectuelle, et pourtant l'existence de tels nombres ne fait pas tomber toutes les lois la propriété intellectuelle (dommage, ce serait une belle application des maths en droit).

phi (2005-10-14T08:09:34Z)

En vélo, je n'ai jamais réussi (dans une zone 30 en descente, c'est facile) à avoir un PV ou même une observation pour excès de vitesse. Le cas plus intéressant serait celui d'un véhicule sans moteur qui serait poussé par un véhicule avec moteur mais sans conducteur… Mais ce qui compte, c'est peut-être plutôt avec ou sans véhicule. Je ne sais pas si un grand landau motorisé compterait comme véhicule.

Pour le don d'organe, une motivation rationnelle de la loi pourrait être d'empêcher le commerce, vénal ou contraint. Mais je crains que ce soit en fait plutôt de la connerie moraliste.

Dans la Bible, Pi=3… Étant donné la position de certains états arriérés sur l'Évolution, on peut craindre pire!

The Real Coward (2005-10-14T06:37:39Z)

Pour la question concernant pi, des choses proches ont deja ete faites, notamment produire de grands nombres premiers (de l'ordre de 2000 chiffres decimaux) contenant le code de DeCSS. De grands nombres premiers executables (voir la page de Phil Carmody) ont aussi ete certifies… mais peut-etre (sans doute) etais-tu deja au courant ?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 5c7f98


Recent comments