Comments on Du plaisir de faire marcher les ordinateurs

Anatole (2005-10-05T19:39:06Z)

En tout cas, quand j'ai trouvé ce test, j'ai cru voir défiler une bonne partie de la biographie de Ruxor devant moi. Je me suis même demandé si il n'avait pas servi de modèle.

BrunoNation(autodidacte) (2005-09-13T21:50:24Z)

au fait, comment fais tu pour comprendre des phrases que tu n'as jamais entendues si tu ne les interprètes pas logiquement et cela à partir des seuls éléments présents dans la phrase ? (il faut bien une activité similaire à celle d'un interpréteur logique ou capable de générer une interprétation logique même si c'est une machine virtuelle massivement parallèlle ou un ruban de Turing fonctionnant à l'infini !) :-)

--> bah simplement parce qu'il faut que le produit du premier chiffre du quotient et du diviseur donne un nombre à trois chiffres qui soustrait au quatres premiers chiffres du dividende donne un nombre à deux chiffres, que ce dernier ne soit pas divisible par le quotient, ce qui implique de descendre les milliers et les centaines etc. etc. et que du coup je ne vois qu'une solution (qui se trouvait être la solution proposée par le questionneur).

Je pense qu'un interpréteur logique ou fonctionnel devrait être capable de résoudre ce genre de pb, mais l'écriture du programme me semble beaucoup plus fastidieuse que d'inférer le résultat à partir des propriétés des nombres.

Ce qui est amusant dans ce petit pb (que l'on m'a posé à la plage ..) c'est de retrouver toute l'opération avec comme éléments un seul chiffre et les règles de la division élémentaire.

Il y a un côté écolier … mais bon si cela ne t'amuse pas .. !

Ruxor (2005-09-13T21:17:29Z)

Ne pas tenter d'ASCII-art dans les commentaires, mon programme les reformate comme il veut. Et je ne vois pas pourquoi on ne peut pas prendre n'importe quel produit d'un nombre à cinq chiffres dont celui des centaines soit 8 par n'importe quel nombre à trois chiffres. Par ailleurs, j'avoue que ce genre de problèmes (et tous les problèmes qui se ramènent à jouer à un interpréteur Prolog) ne m'intéresse franchement pas (je ne suis pas un interpréteur Prolog).

BrunoNation(autodidacte) (2005-09-13T20:46:05Z)

" [#] C'est comme les tests d'« intelligence » : on me demande quel truc complète logiquement la suite, et en général je peux trouver une très bonne raison pour chacun des choix proposés. Passons. "

Devinette pour Ruxor qui. Je n'ai trouvé qu'une solution au problème. S'il y en a d'autres cela m'intéresse. Je n'ai pas essayé l'outil SGBD de AT&T … Il s'agit d'une division à completer :

XX.XXX.XXX|XXX
XXX | ----
----- |XX8XX
XXXX
XXXX
----
XXXX
XXXX
-----
0

Bon, ce serait mieux avec un outil, mais je ne sais me servir d'aucun outil bureautique (même pas word … ). Donc c'est une division, d'un nombre à huit chiffres par un nombre à trois chiffres qui donne un résultat entier un nombre à 5 chiffres avec un 8 au niveau des centaines. Le jeu consiste à retrouver tous les chiffres.

Anonymous Coward (2005-08-30T14:09:15Z)

> C'est comme les tests d'« intelligence » : on me demande
> quel truc complète logiquement la suite, et en général je
> peux trouver une très bonne raison pour chacun des choix
> proposés

Oui mais en général on peut classer les bonnes raisons pour chacun des choix de la plus évidente (en ce sens qu'elle ne fait pas appel à des raisonnements complexes, subtils ou requérant une grande culture) aux plus compliquées. Et du coup, au moyen d'une évaluation globale des attentes de celui qui a produit le questionnaire (questions en ordre de difficulté croissante, arguments 'type' reconnaissables à certains endroits) on peut souvent deviner la réponse attendue.

Je vois plus les test d'intelligence comme un exercice d'analyse rétrograde de l'intelligence, culture et personnalité de l'auteur du test.

phi (2005-08-30T12:06:08Z)

"on me demande quel truc complète logiquement la suite, et en général je peux trouver une très bonne raison pour chacun des choix proposés."
Et si on demande de trouver l'intrus?
parmi *$éx x$$é $**4 xé$é x$**4 4éx

à part ça, j'avais fait le geek-test en anglais; score entre 1400 et 1500 selon réponses non significatives. Pour moi, le meilleur test, c'est le rapport
temps passé en programmation / temps économisé à l'exécution
curieusement, ça dépend assez peu du niveau du programmeur…

Ruxor (2005-08-30T01:08:29Z)

Je n'aime pas ce genre de tests parce que les questions sont toujours ambiguës[#] et mal formulées[#2] (et en plus, celui-là, il est mal traduit de l'anglais, au moins dans certains passages, on dirait). Donc si je refaisais le test je ne trouverais certainement pas la même réponse, mais là j'ai obtenu 1386.

D'autre part, je demande préventivement qu'on évite l'accumulation de commentaires « moi j'ai obtenu <n> points ». Donc toute personne qui veut donner son score doit aussi dire quelque chose d'intéressant en même temps. :-)

[#] C'est comme les tests d'« intelligence » : on me demande quel truc complète logiquement la suite, et en général je peux trouver une très bonne raison pour chacun des choix proposés. Passons.

[#2] Et ça illustre des préjugés qu'à l'auteur du test. Tiens, par exemple, à un moment, ils demandent quel métier on rêvait de faire plus tard, en proposant différents métiers de geek, mais il n'y a pas mathématicien dans le tas… Il a aussi l'air de considérer que Linux est l'OS de geek par excellence, mais les vrais geeks — je ne vise personne, Sam — ils fantasment sur ITS sur un PDP-10 ou Genera sur une Lisp Machine !

Anatole (2005-08-29T23:43:07Z)

Ruxor, et Phi, et d'autre sur ce site, est-ce que vous auriez le temps de faire ce petit geek-test si ce n'est pas déjà fait ? je n'ai fait que 1156, mais il y aura surement des scores monstrueux parmi les adeptes de ce blog…
http://patate.ressource-toi.org/~rst210/asp/geek/geek_test.asp

phi (2005-08-29T22:02:43Z)

À la FNAC les Halles à Paris, Les maths occupent maintenant 1 rayon tandis que l'informatique plus de 10…
Mais cet après-midi, j'ai découvert encore mieux:
Pour le rayon mathématiques, enfin ce qu'il en reste, il faut aller dans la zone "sciences sociales" (si, si!), qui abrite également l'ésotérisme, des religions classiques aux phénomènes paranormaux en passant par toutes les "sciences parallèles" imaginables. Ensuite, au fond à droite, toujours sous la bannière "sciences sociales", juste après les 2 rayons "travail social", on tombe sur le rayon "sciences généralités" et enfin sur le rayon "mathématiques"… Suivent un rayon "physique", puis "neurosciences" (ce doit être à la mode) et "biologie" (le clonage? l'éthique?).
cf. la photo en <URL: http://phg.ediphi.org/phi/now.htm>…

Anonymous Coward (2005-08-28T18:19:34Z)

> Et puis vous êtes utiles.

J'ai retrouvé une fille qui après l'X s'était spécialisée dans le calcul de structures pour le bâtiment. Elle m'a dit "Ah, oui l'informatique… Je suis passée pour une folle pendant un mois auprès de mes collègues car le logiciel de calcul de sols avait un bogue non-reproductible et chaque fois que j'essayais de leur montrer le problème, eh bien le bogue n'apparaissait plus."

Là j'ai eu la honte de ma vie. Les théorèmes en maths, au moins, ça marche.

Ruxor (2005-08-28T17:19:38Z)

C'est un tout petit peu moins grave parmi les mecs homos, d'être informaticien, parce qu'il y a plus d'informaticiens parmi les mecs homos que parmi les filles hétéros, donc on se comprend un peu mieux.

Mais être mathématicien, c'est un peu différent : quand on dit qu'on est informaticien, on a systématiquement droit à « Tiens, j'étais très mauvais en maths au lycée », puis « Il y a encore des choses à trouver, en mathématiques, de nos jours ? », et généralement quelque chose du style « Et ça sert à quoi, ce que vous faites ? » Après quoi on vous considère à peu près à l'égal d'un théologien (dans les yeux d'un athée) avec le malus supplémentaire que vous devez torturer d'innocents étudiants (comme celui qui vous juge quand il était au lycée et qu'il était mauvais en maths).

L'avantage de se dire informaticien, c'est que les gens s'imaginent que ça peut rapporter de l'argent (ce qui, quand le boulot est assez chiant, est parfois vrai), alors que le mathématicien, ils comprennent vite qu'il gagne trois clopinettes par mois. Et puis vous êtes utile. Et puis vous savez casser tous les systèmes de sécurité, comme au cinéma.

Anonymous Coward (2005-08-28T17:08:58Z)

> [Etre informaticien] Ce serait plus simple, socialement mieux reconnu

Quand tu dis à une fille que tu es informaticien, elle te regarde comme si tu avais dit que tu vis au milieu de cadavres d'ordinateurs éventrés, que tu ne te nourris que de pizza et de coca-cola, que tu ne portes que des T-shirt, des jeans et des baskets, que ton seul centre d'intérêt littéraire est la science fiction et enfin que le cinéma ça se résume aux mangas et à Star Wars.

Elle dit "ah", puis elle te demande si tu saurais pas comment faire l'indentation des paragraphes machin-chose sous Word 2000 qu'elle utilise pour sa thèse.

Alors tu expliques que c'est un peu comme si elle demandait à celui qui a conçu le mélange d'aciers de la carrosserie de sa voiture s'il ne saurait pas pourquoi cette dernière refuse de démarrer.

Puis elle te demande "mais t'es informaticien ou t'es pas informaticien ?"

Et là tu demandes si tu n'aurais mieux fait de dire que t'étais mathématicien : ce serait plus simple, et socialement mieux reconnu.

ln (2005-08-28T14:29:11Z)

C'est vrai qu'Internet a bouleversé la civilisation, mais que pas grand monde ne s'en rend compte (par exemple, sans Internet, ce site/weblog n'existerait probablement pas, c'est dire tout ce qu'on aurait raté). En plus - en Europe, hein, pas au Niger - les enfants s'imaginent que ça a toujours existé, ça nous rajeunit pas :)

Stranger (2005-08-27T21:29:56Z)

Rien de plus bas… ça se discute. Un philosophe est encore plus mal loti. Il a tous les désagréments, et en plus, il manque de crédibilité (sauf s'il a une chemise blanche et sauf si, masculin, il sait profiter de l'avantage compétitif que lui donne le ration garçons/filles… mais s'il n'a pas la parole facile….)

jean (2005-08-27T18:34:08Z)

Ruxor: J'espère donc que tu fais remonter de nombreux patchs aux auteurs de ces horreurs ;).

Ruxor (2005-08-27T05:55:52Z)

phi → Eh bien pour donner un exemple concret, cette nuit j'ai voulu écrire des utilitaires sha224sum, sha256sum, sha384sum et sha512sum pour aller avec les md5sum et sha1sum de GNU (maintenant que MD5 et SHA1 sont cassés, il faut bien passer à autre chose). En particulier, j'ai vu comment md5sum et sha1sum étaient écrits, et c'est vraiment *abominable*. Par exemple, il se trouve (vu la façon dont c'est compilé) que chacun de ces deux programmes contient la totalité du code de l'autre, ce qui serait peut-être utile si c'était le même programme capable de remplir les deux fonctions, mais non, le code en question est du code mort qui ne sert qu'à faire grossir l'exécutable. C'est d'autant plus ridicule que le code est énormément dupliqué. Quant à la manière dont le programme tient compte de la longueur de mots (sur les machines ayant autre chose que 32 bits) ou de l'endianness (sur les machines big-endian), c'est… pas joli à voir.

phi (2005-08-26T23:10:45Z)

Qu'est-ce qui te fait "frémir d'horreur" dans "le code écrit par quelqu'un d'autre"?
les trucs du genre "i++; // incrémente i de 1"?

Fred le marin (2005-08-26T20:31:00Z)

> …une recherche d'harmonie

En mathématique, l'harmonie semble pré-établie et le mathématicien la dévoile au fil des siècles.
Comme si tout s'emboîtait mystérieusement à l'instar des poupées russes…
La physique va relier le fonctionnement des ordinateurs aux grandes lois du monde réel, elles aussi principalement d'essence mathématique.

Que les machines puissent démontrer des théorèmes, et la boucle sera bouclée !
Est-ce envisageable ?

abcde123 (2005-08-26T16:52:12Z)

Tiens, en parlant de maths, maintenant ta thèse finie est-ce que tu t'es lancé sur d'autres sujets ?

Par exemple tu parlais tantôt de rechercher des "idées élégantes" en geo alg non commutative…. Ou est-ce que tu t'en tiens a ton rôle de caïman et c'est tout ? (Ce qui serait décevant; en tous cas t'as arrété ton diary on dirait.)

pavel-florensky (2005-08-26T14:14:04Z)

David-->" Pourquoi j'aurais peur d'avouer que j'aurais plus de passion pour les ordinateurs ?"
Le fait que ce soit socialement reconu d'être informaticien, j'en doute pas David. Par contre je sais que les gens de ton rang cherchent une reconnaissance d'une classe beaucoup plus restreinte que la classe sociale (en toute sa généralité!), la jouissance interieur est plus grande (le fait qu'elle soit saine ou pas, j'en sais rien).
Un mathématicien qui dit qu'il ne cherche pas la gloire, dit faux, il ment !
Je ne te juge pas, même si je m'exprime mal parfois, mais je suis entrain de dire une réalité bien gardée par le cercle scientifique, et plus précisement du monde mathématique.

Ruxor (2005-08-26T13:49:38Z)

Pourquoi j'aurais peur d'avouer que j'aurais plus de passion pour les ordinateurs ? Ce serait plus simple, socialement mieux reconnu (il n'y a rien de plus bas, dans l'échelle sociale/attractive qu'un mathématicien), ça permettrait une carrière bien mieux payée et plus facile, etc. Mais la passion pour les maths, comme tu le dis, ça ne se commande pas, et il se trouve que je l'ai.

pavel-florensky (2005-08-26T13:40:15Z)

N'aurais tu pas peur de t'avouer que tu as plus de passion pour les ordinateurs que pour les mathématiques ?
On dit souvent que l'être humain s'identifie à ce qu'il pense être plus fort et plus pure, mais sans avoir la passion qui va avec, d'ailleurs c'est pour cette raison qu'il est difficile de croire avec tout son être.
La vraie passion pour les mathématiques c'est celle de Grothendieck, pour moi c'est un don, ca ne se cherche pas.
je ne sais pas ce que t'en penses ?!

bidibulle (2005-08-26T08:40:30Z)

Ah bon c'etait pas Al Gore qui avait invente l'internet?!


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 3b8a7a


Recent comments