Comments on Futurologie

Natura non facit saltum (2005-08-04T09:00:11Z)

à Phi:
Pour le fromage, la question me semble un peu annexe (bien que j'en apprécie l'ironie, au passage), car les intoxications fromagères sont plus rares et moins graves que les intoxications par la viande… Les risques ne sont pas les mêmes: à la viande doivent s'ajouter toutes sortes de parasites pouvant nous contaminer si la viande est mal cuite etc. Simple résultat d'une plus grande proximité phylogénétique directe entre les animaux consommés et nous (thème apparemment cher à David ces derniers temps).

En ce qui concerne la question de la sénescence, bien que légitime, elle est aussi à mon avis hors du problème de l'industrialisation (du point de vue des causes):
Puisque nous vivons aujourd'hui plus longtemps, nous avons tout le loisir de mourir pour des raisons qui n'arrivaient que rarement à nos ancêtres (par exemple des dommages collatéraux de la vieillesse). Le rôle de l'environnement évidemment a un effet, mais le plus grand facteur qui joue à l'heure actuelle reste avant tout les effets génétiques de la vie à un âge avancé: ces effets étaient masqués par le passé (durée de vie plus courte) et se sont donc accumulés car ils n'étaient pas sélectionnés. Aujourd'hui, l'inégalité physique et psychologique devant l'âge est criante mais n'est que la conséquence de notre histoire évolutive passée, l'empreinte génétique laissée par la vie de nos aïeux… Le problème, c'est qu'il n'y a aucun moyen d'envisager d'améliorer la situation: pour améliorer la qualité de la vie à un grand âge, il faudrait modifier la fréquence des gènes favorisant une bonne (santé/forme/état), or à cet âge, on ne se reproduit plus et il n'y a donc aucun avantage associé au phénotype exprimé. [Note: il s'agit ici de la vue actuelle la plus en vogue des théories de la sénescence en biologie: la sénescence résulte de l'expression de gènes à effet tardifs pour lesquels il n'y a pas eu de contre-sélection pour des raisons historiques]

A moins qu'il n'y ait un avantage réel qui s'exprime dans la descendance (par exemple, les personnes âgées aidant leurs petits enfants au point que ces derniers se portent mieux que la moyenne, difficile d'envisager ici un avantage très important cependant);
Ou on pourrait envisager de contrôler l'âge de la reproduction pour la repousser à un âge plus tardif (c'est ce qui se produit naturellement dans les pays occidentaux, pas la peine de crier au loup): la conséquence à long terme serait une augmentation de la longévité humaine…

Anecdote amusante: des études génétiques menées sur des (fratries de) centenaires ont bien permis d'identifier un marqueur génétique associé avec cette longévité plutôt performante (un allèle du gène ACE). Le hic, c'est que cette forme allélique prédispose à l'infarctus vers la soixantaine. Autrement dit, si on porte le gène en question et que l'on ne fait pas d'infarctus fatal à la période critique, on a de bonne chance de vivre plus d'un siècle. Mais il s'agit d'un cas particulier à fort effet phénotypique. Tous les gènes sont potentiellement des gènes de longévité (certains le sont plus que d'autre…).

Cordialement
NNFS

Ruxor (2005-08-03T14:41:14Z)

Ce qui est important, ce n'est pas la technologie dont nous disposons, c'est l'emploi qu'on en fait : cf. <URL: http://www.songworm.com/lyrics/songworm-parody/MoonIsAlsoaSatellite.html > (très jolie chanson par ailleurs).

EveLaFée (2005-08-03T13:58:15Z)

C'est comment la citation de Farenheit 451 déjà ?
"Je ne parle plus avec ma femme, elle écoute les murs", ou un truc dans le genre. Parce que chez eux, c'est la télé et les feuilleton à l'eau de rose qui passent en taille réelle sur les murs du salon. Ça fait peur je trouve, depuis que j'ai lu ça, j'observe la croissance des écrants plats avec méfiance :o)

Sinon y'a aussi les toilettes "en pleine nature" dans les robots de l'aube d'Asimov, mais là c'est bien plus perfectionné que ce que tu décris. Un truc à base d'hologrammes il me semble.

phi (2005-08-02T14:04:51Z)

De la viande in vitro, sans parasites, sans microbes, sans impuretés… ce serait peut-être encore meilleur que le fromage à base de lait pasteurisé…
Le risque sanitaire immédiat a certes diminué mais les conséquences à long terme sont au mieux incertaines. On vit plus longtemps et je doute que ce soit grâce à la nourriture industrielle; par contre, je serais curieux d'avoir des données pertinentes sur la sénescence (à âge fixé, évidemment).
Cela dit, nous sommes depuis longtemps une espèce en survie artificielle: pour retourner à l'agriculture de base, il faut diviser la population par 10, et encore par bien plus si on veut revenir au stade de chasseur-cueilleur.

Ruxor (2005-08-02T13:25:03Z)

Merci pour cette réponse, Natura non fa[l]cit saltum, avec laquelle je suis complètement d'accord.

Natura non falcit saltum (2005-08-02T12:03:19Z)

Au risque de paraitre scientiste, étant donné les conditions actuelles de production de viande, l'idée d'arriver à une production contrôlée in vitro me semble tout ce qu'il y a de meilleur au niveau du contrôle sanitaire (extrinsèque mais également intrinsèque), éventuellement du goût (il me paraît plus raisonnable d'employer la transgénèse sur des cellules de culture qui ne risquent pas de s'évader dans la nature, toutes les améliorations qualitative sont donc envisageables), la réduction du coût écologique de la production (on pourrait probablement recommencer à boire l'eau du robinet en bretagne), etc.

Les connaissances en nutrition et physiologie de la nutrition me semblent autrement plus avancées aujourd'hui qu'auparavant, y compris dans la connaissance de nos besoins réels. Le retour au "naturel" à mon avis ne séduit que de manière complètement inappropriée des nostalgiques d'un temps qui n'a jamais existé. Si aujourd'hui il est de bon ton de rajouter une touche de farine sur les pains de campagne pour faire plus 'naturel', n'importe quel boulanger qui aurait fait cela auparavant aurait été lapidé (la farine naturelle, naturellement, présentait un gros risque sanitaire à cause de l'ergo du seigle). Les exemples de ce genre ne manquent pas. Bien évidement, cela ne me conduit pas pour autant à adopter l'horrible coformité calibrée soupesée des étals modernes, mais l'excès inverse m'interroge tout de même…

Autant une telle production est économiquement complètement inintéressante en ce qui concerne les productions végétales, autant la viande in vitro m'apparait comme une idée intéressante.

Stranger (2005-08-02T09:50:41Z)

Barjavel a écrit Ravages en 43, il me semble, en pleine guerre comme on peut le sentir à certains thèmes… D'ailleurs, la reconstruction d'une civilisatio proche de la terre après le cataclysme participe des slogans de Pétain.

Marie (2005-08-01T18:16:58Z)

Bon appétit bien sûr !!! "J Rebuchon"

Ben (2005-08-01T18:08:13Z)

Dans un genre assez voisin, Barjavel avait extrapolé un monde plutôt vraisemblable dans "Ravage" (c'était dans les années 50 je suppose). Les murs lumineux (la route aussi), l'histoire de la viande aussi…

JeanFisher (2005-08-01T17:14:33Z)

De la viande de synthèse, donc… Déjà qu'on souffre actuellement de la mauvaise qualité de la viande créée sur un vrai organisme vivant, mais manquant quelque peu d'exercice physique et de lumière solaire (au fait, on les éclaire avec quoi, les batteries de bétail/volaille?), que dire de la qualité de la viande virtuelle que l'on risque de nous refourguer dans quelques années!! Maman, j'ai peur…

jko (2005-08-01T15:51:15Z)

Mon butineur m'informe qu'à terme, les chercheurs pensent aboutir à un rendement de l'ordre de 300 lm/W (contre 12 à 60 pour le moment et 140 à 180 pour les lampes à sodium).

Le Tapissier High-Tech (2005-08-01T14:00:50Z)

Tu sais tu devrais être décorateur d'appartement pour milliardaires, il y a des tas de gens qui ne savent pas quoi faire de leur argent, tu les aiderais à le dépenser …

Vers 1900, on disait qu'il y avait deux moyens sûrs de se ruiner : les femmes et les ingénieurs, il faudra rajouter bientôt les matheux normaliens !

Vince (2005-08-01T09:47:10Z)

Je t'avoue que l'histoire de la viande moi ca ne me tente pas du tout, peut-être que je manque d'ouverture d'esprit :)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0e197b


Recent comments