Comments on Visions de l'éducation

phi (2004-08-24T12:18:06Z)

#1350
Sans doute pas seulement dans ton collège… Les établissements scolaires sont sans doute l'endroit où il y a le plus de gens biens pensants, après l'église lors de l'office, qui décident à la place des gens de ce qui est bon et bien pour eux. Tout particulièrement la plupart des syndicats et des associations de parents d'élève.
Si l'Éducation est un tel désastre, considérant la dépense, ce n'est pas seulement la faute aux gouvernements successifs ineptes.

Anonymous Coward #1350 (1349) (2004-08-24T08:47:05Z)

"Ensuite, je ne comprends pas ce que signifie…"
C'est de l'hypocisie, je le reconnais aisément. Ce que j'ai voulu rappeler c'est que les messages institutionnels ne sont exclusivement adressés qu'en direction de la norme.

Au passage, en France on n'est guère plus universel:
Il y a environ six ans, des petits carnets sur la sexualité à l'intention de tous les collégiens avaient été distribués. Très explicites (les titres étaient du style "ton sexe, mes fesses","ta bouche,mon sexe" etc.)et évoquant toutes les pratiques sexuelles;ils sont tous restés dans les cartons de la vie scolaire avec la bénédiction des profs et des parents (du moins dans le collège ou j'étais pion).

cossaw (2004-08-24T08:25:13Z)

Petit truc intéressant sur le site de la bbc-news (qui reprends un programme que j'ai vu récement) à cette adresse :

http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/613023.stm

De façon intéressante, c'est aussi le premier lien qui apparaît sur Google !

Notez surtout la réaction des pairs de la nation (England and Wales)… dont la dame de Fer ait désormais parti.

Ruxor (2004-08-23T23:42:47Z)

Il n'y a pas de problème à ne pas la « promouvoir », et il y aurait effectivement un problème à la « promouvoir » si on interprète correctement « promouvoir » (genre, dire « devenez homos, c'est mieux ! »). Le problème, c'est que « il est interdit de promouvoir l'homosexualité », *en pratique*, ça veut dire « il est interdit d'en parler et en tout cas de la mentionner comme une forme de relation tout aussi acceptable et respectable que l'hétérosexualité » (si un enseignant commence à expliquer qu'il n'y a pas de « mieux » dans le choix du sexe du partenaire, on va dire qu'il fait la « promotion » de l'homosexualité).

Ensuite, je ne comprends pas ce que signifie « elle ne concerne qu'environ 7% de la population ». Soit on parle du message (fondamental) « toutes les orientations sexuelles sont tout aussi acceptables et respectables » (qu'il me semble très important de faire passer), et il concerne 100% de la population, pas juste 7%, soit on parle précisément des pratiques sexuelles mais je ne vois pas ce qu'il y aurait comme pratique sexuelle qui ne concernerait que les homosexuels.

Anonymous Coward #1349 (2004-08-23T16:28:33Z)

Où est le probleme de ne pas "promouvoir" l'homosexualité?
Le problème est de déniger, discriminer cette tendance.
Mais vu qu'elle ne concerne qu'environ 7% de la population, il n'y a rien de choquant à enseigner la pratique de loin la plus suivie (on ne légifère pas pour une minorité).
C'est ce qui est fait dans tous les autres secteurs de la société.

Ruxor (2004-08-23T00:06:18Z)

AC #1346 → Non, je ne suis pas passé par la station Luxembourg depuis un moment, je crois. Samedi à 16h30 j'étais dans le métro ligne 4 ou bien au forum des halles, et dimanche à 16h30 j'étais chez moi (et de toute façon je ne portais pas un jean).

Anonymous Coward #1346 (2004-08-22T23:49:01Z)

16h30 au métro Luxembourg, un jean et un tee-shirt bleu (je n'en suis plus très sur), un sac à dos et une paire de lunettes et marchant très vite.
Etait ce Ruxor ?

Ruxor (2004-08-22T13:12:25Z)

AC #1343 → Oui, bien sûr. Je plaisantais évidemment.

Anonymous Coward #1343 (2004-08-22T12:41:31Z)


Quant aux "public schools", je suppose - je ne suis ni angliciste, ni anglophile, ni anglomane - qu'elles furent nommées ainsi par opposition à l'enseignement privé donné "at home" par des précepteurs - forme courante de l'enseignement avant le XXème siècle dans les classes aristocratiques et/ou supérieures par la richesse etc.

Même si les anglais cultivent le paradoxe, il doit bien y avoir à l'origine un sens à cette appellation.
L'absurde a ses limites, non ?

Anonymous Coward #1342 (2004-08-22T10:36:12Z)

Je croyais que c'était la télévision - privée et publique confondues,libre et accessible à tous - qui était chargée de faire des cours d'éducation sexuelle dans les pays développés et démocratiques ?

Est-ce que cela ne fera pas doublon ?

Quant à la prévention des MST, à l'éducation civique et au reste (l'éducation des enfants en vue d'un monde futur et meilleur patati patata) … qui est assez savant aujourd'hui pour prétendre s'y connaître ?

Un ami du bien.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: ef834d


Recent comments