Comments on Fragment littéraire gratuit #20 (ces héros d'airain)

Anonymous Coward #1286 (Natura non falcit saltum) (2004-08-13T09:57:55Z)

Mouton → "Le point était de dire qu'il est admiré et révéré en tant que tel par les croyants."

Le problème, dés qu'il s'agit des dieux, c'est que la communication est vite rompue. 'Mouton', si tu relis mon entrée, tu constateras que je ne dresse pas le procès du dieu chrétien (à la limite celle des "stéréotypes" qui existent de lui), mais bel et bien que je dis exactement ce que dit ta ligne de conclusion.

J'illustrais seulement à titre personnel que, contrairement à ce qu'avait écrit Ruxor, son exemple de l'idolâtrisme s'applique à tout ce que les hommes projettent (au sens psychanalytique) d'eux. Et cela non pas seulement sur un autre humain mais aussi sur un inhumain.

Seulement, la projection reportée un humain ne concerne qu'une relation duale (parfois à sens unique mais pas toujours), et sa désillusion également. Tandis que celle projetée sur (en général, car tel est le cas dans la majorité des religions monothéistes) un mâle alpha-dominant posté sur un nuage est une adoration partagée par la foule du même culte. De fait, la projection ou la désillusion sont subordonnées à une relation sociale (en général hiérarchique). La désillusion est vraiment spéciale, dans ce cas, car elle se produit dans un contexte dual mais déstabilise les interactions de groupe précédemment établies.

Voilà. Ca doit probablement nécessiter de prêter à développement, mais si tu es prêt pour une discussion ouverte et amicale, ça peut être intéressant (même si le sujet nécessite de prendre la précaution du respect réciproque tout en autorisant les opinions elles mêmes).

J'écris ça parce qu'il y a une phrase qui retient mon attention : celle du "Mais c'est un peu facile". Hors contexte, je ne la comprends pas, et dans son contexte, j'ai besoin que tu développes pour bien cerner le point que tu faisais…

Cordialement,

Mouton (2004-08-12T08:55:09Z)

#1278 : Tu as probablement raison, de ton point de vue. Mais c'est un peu facile. Il n'était pas question de dire que le Dieu chrétien, ou musulman, ou whatever est parfait est admirable et bon et caetera. Je ne pense pas que ce soit l'opinion de Ruxor. Le point était de dire qu'il est admiré et révéré en tant que tel par les croyants.

Anonymous Coward #1278 (Natura non falcit saltum) (2004-08-12T06:33:27Z)

Ruxor → "Et c'est quelque chose de très important, je pense, parce qu'on ne peut pas aimer un dieu (enfin, pas de la même façon), alors qu'on peut aimer un homme."

C'est curieux, ça. J'aurais plutôt pensé le contraire : on peut aimer un dieu exactement de la même façon, pour sa perfection supposée, et le voir tomber en disgrâce quand on se rend compte, finalement, il a les même défauts que nous…

On peut penser au dieu des chrétiens par exemple. Penser qu'il est doux, bon, généreux et qu'il nous pardonne. En fait, c'est oublier que d'après la bible, il a puni par une vie mortelle l'ensemble des hommes et des animaux et de leur descendants pour la seule faute d'Adam et Eve (alors que j'ai du mal à me sentir ni coupable ni responsable qu'ils aient goûté au fruit défendu, et je crois bien que le chien de mon voisin est du même avis --De plus, il paraît qu'il nous a pardonné, en envoyant son fils pour qu'on le flagelle, la maigre consolation! Et on continue pourtant à mourir). De même, la lecture de l'ancien testament montre que ce dieu recommande le meurtre, l'esclavage et l'asservissement des femmes, et de même ne parle jamais de démocratie (il a peut être peur de perdre sa place, remarque. Alors tout cela est finalement peut être compréhensible).

Alors je crois bien que si, même non intentionnellement, les dieux peuvent figurer en idoles au même titre que les hommes, dans tontexte.

Ruxor (2004-08-12T00:02:08Z)

Ska → Les grands esprits se rencontrent, tout ça tout ça. En fait, je pense que c'est un phénomène que pas mal de gens connaissent à un moment ou un autre (peut-être même dans le rôle de l'idolâtre puis dans celui de l'idole).

Et c'est quelque chose de très important, je pense, parce qu'on ne peut pas aimer un dieu (enfin, pas de la même façon), alors qu'on peut aimer un homme.

Ska (2004-08-11T11:56:11Z)

C'est curieux que tu penses à ça en ce moment, parce que c'est exactement le genre de réflexions que je me fais récemment, et il ne me semble pas t'en avoir parlé. :-)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: ae91fe


Recent comments