Comments on I will not say: do not weep; for not all tears are an evil

Ruxor (2004-05-21T10:21:54Z)

Ska → Si je partage ton désir général d'éviter la souffrance, je pense qu'il ne faudrait pas non plus le pousser trop loin. C'est certainement très con, et dangereux, de dire « ce qui ne te tue pas te rend plus fort », mais entre cette attitude-là et celle qui voudrait à tout prix se garder de la moindre douleur, il y a de la marge, et je pense qu'une douleur limitée dans le temps et dans son intensité peut faire partie d'un compromis tout à fait raisonnable s'il y a quelque chose à en tirer en contrepartie. Je ne suis pas en train de dire que j'ai fait un calcul savant de rapport bénéfice/risque, juste que je ne m'en tire pas trop mal, et peut-être bien que si c'était à refaire je le referais.

Mouton (2004-05-20T18:32:40Z)

Bon, puisqu'il y a un doute sur ce sujet, très cher Ska, je reprécise.

Oui, je suis persuadé que Ruxor peut avoir besoin de toi en tant qu'ami, et oui, tu étais probablement au courant.

Par contre, ce que tu ne vois peut-être pas, c'est que le tout constitue un nouveau départ. Quand je te dis que Ruxor et moi allons nous allier parce qu'il y en a marre que tu aies toujours raison (et d'ailleurs tu as raison même quand tu ne nous dis rien, hein), il ne faut pas voir ça comme un reproche. C'est juste que pour entretenir la complicité qu'il y a entre nous, tu vas devenir notre défouloir (à prendre au sens le plus amical possible, bien entendu). À partir de maintenant, tu seras obligé de venir dans des soirées pour jouer avec Arcanoïd, et tu n'auras rien le droit de dire quand je te pendrai (niark niark niark).

Pour le reste, je suis peut-être un jeune con de voir les choses comme ça, mais je cherchais au départ un grand frère, et c'est finalement ce que j'ai trouvé avec Ruxor. Les choses vont de mon point de vue on ne peut mieux pour Ruxor et pour moi.

Pour finir, eh bien je dirais que juste j'espère que tu vois les choses d'un regard 'le plus positif possible'.

Anonymous Coward #937 (Charly) (2004-05-20T13:36:44Z)

Ce sont des choses qui arrivent et malheureusement ce que je lis ici me confirme ce que je pensais déjà : il n'y a pas de solution miracle à ce genre de problème…

Bah, tu peux toujours te dire que les grandes joies seraient plus fades sans les grandes tristesses…

phi (2004-05-20T08:43:43Z)

ska, se prendre un rateau, ça arrive à tout le monde! il faudrait surtout prendre ça avec un peu moins de dramatisation. Un peu d'autodérision pourrait aider: ça n'enlève pas la souffrance mais ça évite d'entrer dans un cercle vicieux. Non, il ne fallait pas que tu joues les Cassandre, pour une raison de plus: pendant un mois, Ruxor a vécu un certain bonheur et son affectivité s'est peut-être développée (soyons optimiste). Cela dit, on sait aussi ce que je pense d'un garçon qui ne tombe amoureux que de garçons hétéros tout en répétant qu'il veut uniquement des amants.

Ska (2004-05-20T02:20:34Z)


Je vais squatter cet endroit pour exprimer mon coup de blues à moi, directement lié à la situation de Ruxor.

J'étais au courant.
J'étais au courant depuis le début. Je savais que cette histoire - un hétéro particulièrement charmeur, un Ruxor, des points communs, une certaine atmosphère, etc. -
risquait fort de se terminer de cette façon, avec un Ruxor qui souffre. Ce n'est pas la première fois, et je me doute que ce n'est hélas pas la dernière non plus.

J'ai un certain flair pour ce genre de choses. Surtout quand ça va louzer, à vrai dire (j'ai, bien malgré moi, probablement plus d'expérience dans ce cas-là). Et de toute façon, les sentiments qui vont rendre heureux, les histoires qui vont marcher, inutile de s'en préoccuper, puisque tout va bien tout seul.

Et à quoi ça rime ? À quoi ça avance les autres, que je sache discerner ce qui va se passer ? Et à quoi ça m'avance, *moi* ? Que je parle ou que je me taise, j'ai tort. Personne n'écoute les oiseaux de mauvais augure ; connaître à l'avance la douleur qu'un ami va subir ne me permet pas de la lui éviter, car si je lui en parle, je suis vu comme un protecteur paternaliste qui empêche l'oisillon de voler de ses propres ailes - mais vole, vole donc, et *PAF* la branche dans la gueule, et "Je te l'avais bien dit" n'est pas, n'est jamais une consolation, au contraire. Et si je ne lui en parle pas, je me sens coupable après coup de ne pas l'avoir averti.

Dans le cas présent, j'ai décidé de faire taire Cassandre, et de croire Ruxor quand il prétendait être solide, blindé, et savoir ne plus tomber amoureux d'hétéros. Il était parfaitement évident pour moi que ce n'était pas le cas, mais qui suis-je pour savoir mieux que les autres ce dont ils sont capables ou pas, et ce qui les attend ?

Et voilà. Maintenant, il souffre.
Putain, mais à quoi ça sert que je sois son ami, et à quoi ça sert que je sache voir la naissance des sentiments hasardeux, si je suis incapable d'éviter ou d'atténuer cela ? Parce que maintenant, moi, je souffre aussi. J'ai une affinité certaine, une empathie non négligeable pour ce genre de situation, et c'est affreux. J'ABHORRE cette souffrance, je HAIS le fait que ça arrive à Ruxor, et alors que je vais par ailleurs plutôt bien, ça me fout complètement en l'air.

Les solutions pour Ruxor ? Je les ai - s'attaquer à la *cause* de son problème existentiel et non à ses symptômes. Et pour trouver la cause de son problème existentiel, j'ai quelques idées - j'en ai fait part de quelques-unes ici, et d'autres en privé ; Ruxor sait ce que j'en pense, il connaît ma position, il est d'accord avec certaines choses et pas avec d'autres, et la balle est entièrement dans son camp.

Mais les solutions pour moi ? Comment faire pour éviter que ce schéma ne se reproduise encore et encore ? Je peux dire "eh bien souffre, c'est ton problème, ta vie, ta merde, il n'y a que toi qui puisses t'en sortir et j'en ai marre de sympathiser - étymologiquement - sans que ça change quoi que ce soit". Je l'ai déjà fait, pour ma propre survie, avec d'autres personnes, pour qui j'éprouvais *énormément* de choses. Mais est-ce que c'est ça, l'amitié ? Est-ce que je suis condamné à fuir les gens qui me sont proches, ou à fermer tout contact émotionnel avec eux, pour ne pas ressentir leur douleur ? C'est quoi cette connerie ?

Bon, assez ranté. Mais s'il y a des gens ici qui comprennent de quoi je parle, qui peuvent s'identifier, et peut-être qui savent comment on s'en sort, alors manifestez-vous. S'il vous plaît.

Anonymous Coward #956 (2004-05-19T21:03:46Z)

C'est par humilité qu'il faut nous corriger mutuellement, je te remercie de tes conseils avisés.

Frère Pascal, il faut aussi songer à châtier ton langage: " … quel rapport avec ce que tu dis? " n'est pas une phrase française.
Tu me feras une jolie pénitence pour la peine.

A toi fraternellement,
Frère Chartreux.

PS: Pas moyen de poster sur l'autre dial … mystères de l'informatique !

phi (2004-05-19T18:50:58Z)

C'est vrai, un "kill process", c'est quand même un peu violent. C'est sans doute possible de simplement abaisser la priorité?
Une belle amitié, ce n'est pas ce que tu espérais (d'ailleurs, qu'espérais-tu?), mais ça fait partie des choses qui comptent vraiment dans une vie.

cossaw (2004-05-19T08:27:45Z)

Transformer une relation en amitié, c'est déjà pas mal… et ça permet de repartir pour autre chose, non ?

Ghalys (2004-05-19T08:05:07Z)

C'est triste une histoire d'amour qui finit mal.
:snif:
Je suis sur que tu trouveras un autre "animal de compagnie" que celui que le petit prince voulait qu'on lui dessine.

Anonymous Hero (2004-05-18T22:10:49Z)

Seulette suis et seulette veux être,
Seulette m'a mon doux ami laissée,
Seulette suis, sans compagnon ni maître,
Seulette suis, dolente et courroucée.
Seulette suis en langueur mesaisiée(1),
Seulette suis plus que nulle égarée,
Seulete suis sans ami demeurée.

Seulette suis à huis ou à fenêtre,
Seulette suis en un anglet muciée(2),
Seulette suis pour moi de pleurs repaître,
Seulette suis, dolente ou apaisée,
Seulette suis, rien n'est qui tant me sied,
Seulette suis en ma chambre enserrée,
Seulette suis sans ami demeurée.

Seulette suis partout et en tout être.
Seulette suis où je vais ou je siee,
Seulette suis plus qu'autre rien terrestre,
Seulette suis de chacun délaissée,
Seulette suis durement abaissée,
Seulette suis souvent toute épleurée,
Seulette suis sans ami demeurée.

Prince, or est ma douleur commencée:
Seulette suis de tout dueil(3) menacée,
Seulette suis plus tainte que morée(4),
Seulette suis sans ami demeurée.

Christine de Pisan

(1) Malheureuse
(2) Tapie
(3) Douleur

Mouton (2004-05-18T21:56:46Z)

J'imagine que je peux donner mon avis. Après tout, je me sens un peu concerné. En ce qui me concerne, il est hors de question d'accepter un silence radio avec Ruxor. La solution intermédiaire qui consiste à fixer un statut plus fraternel et moins amoureux me semble bonne.

De toute façon, Ruxor dit qu'il en parlera plus tard, et je ne voudrais pas lui voler ce scoop.

phi: perdu : je ne suis pas une jolie fille.

Nepomucene (2004-05-18T20:41:45Z)

David, je crois que la seule fois que je me suis comporté en adulte, c'est quand j'ai opté à l'endroit d'une certaine personne pour le silence radio. Je crois aussi que c'était la plus énorme connerie de ma vie.

phi (2004-05-18T19:51:00Z)

voyons, laisse-nous deviner… tu as essayé de résister pendant 1 mois à une jolie fille… et là tu as craqué?

Ruxor (2004-05-18T19:28:41Z)

Refuser tout contact est justement ce que je ne veux surtout pas faire.

Noel (2004-05-18T19:08:01Z)

Moi, ca fait un an que je pleure. Alors je ne veux pas te décourager, mais ca peut durer longtemps… Je te suggere la technique du "silence radio": a refuser tout contact, on finit par se nourrir de l'illusion qu'on a peut-etre été important.

alina (2004-05-18T19:07:02Z)

David, David… il y en aura encore, de la joie…

Anonymous Coward #951 (2004-05-18T15:12:36Z)

C'est la vie.

Nepomucene (2004-05-18T13:37:19Z)

Si je puis me permettre un commentaire qui, primo, ne changera sans doute pas grand-chose et, secundo, porte sur ce qui ne me regarde pas, je te souhaite très sincèrement bon courage.

Anonymous Coward #950 (bidibulle) (2004-05-18T13:15:02Z)

Bienvenue au club!!!!


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 8b1d60


Recent comments