Comments on Les invasions extra-terrestres

Anonymous Coward #850 (Glauquestator) (2004-04-26T16:21:18Z)

Simplement la chute de quarante petites soucoupes plus grandes que des villes…

Mouton (2004-04-25T23:31:24Z)

Ça ne répond pas à la question, mais qu'appelles-tu une chute multipliée par quarante ?

Anonymous Coward #846 (Glauquestator) (2004-04-25T22:10:46Z)

J'aurais une question adressée aux scientifiques du coin. Vu la taille des "soucoupes", leur chute, surtout multipliée par quarante, n'aurait-elle pas du faire plus de dégats que le lazer ? Et vraiment, avec un missile tactique, y-a-t-il moyen de pulvériser quelque chose qui fait un quart de la masse de la lune. Je sais que la réponse est non. Mais je compte sur la fringale calculatoire de notre Gourou pour donner à ces esquisses plus de précisions…

Anonymous Coward #830 (Jeff) (2004-04-20T16:06:05Z)

J'adore Galaxy Quest. Ce film est vraiment plein d'une dérision absoluement délicieuse. Même les bons sentiments semblent y passer (Par le grand marteau de khraptar…), du coup ca change vraiment des films du genre.

Anonymous Coward #829 (bidibulle) (2004-04-19T23:06:35Z)

Je confirme!!! "Les Miroirs de l'esprit" c tres bon: je crois d'ailleurs que Spinrad a connu Hubbard.
Ce derniers d'ailleurs avait aussi piege le bon mr Campbell…
C'est triste, non??

Au fait, je me suis toujours demande si la sciento avait eu des soutiens politiques comme la secte Moon. Eux, ils ont eu le soutien de la CIA, et maintenant ils aident les Neoconservateurs notamment grace au Washington Times…

Pascal (2004-04-19T22:35:39Z)

J'avais effectivement entendu parler de quelques cas isolés de syphilis en Europe avant le 16ème, mais je n'avais jamais trouvé d'info précise là-dessus (j'avoue que je n'avais pas beaucoup cherché non plus…). Merci donc pour cet intéressant article.

Pour revenir à Hubbard, il y a un roman de Spinrad qui lui est indirectement consacré : "Les miroirs de l'esprit". Très amusant de voir ce qu'un bon auteur de SF peut penser d'un mauvais auteur de SF. Accessoirement, c'est aussi un roman qui décrit assez bien les techniques d'endoctrinement utilisées par les sectes type sciento.

denis f (2004-04-19T21:10:41Z)

pascal :
Bon, c'est un peu plus compliqué que ça. D'abord, pour la syphilis, on a des doutes, depuis quelques années (un squelette médiéval, par exemple : <URL:http://carbon14.univ-lyon1.fr/mafart.htm>). Ensuite, pour l'aspect "échanges de bons procédés et de maladies contagieuses", je recommande le fabuleux bouquin de Jared Diamond : "Guns, Germs and Steel", pour une explication claire des raisons qui font que les épidémies les plus meurtriéres viennent d'Occident et de Chine, et aussi pour tout le reste…

phi (2004-04-19T20:11:14Z)

hé, la "Sémantique générale", c Korzybski, qui n'est qu'un doux dingue comparé au premier.

Hubbard, c la "dianétique", puis la "scientologie"
le web divulgue plein de choses amusantes sur ce que doivent avaler les disciples, qui est d'une bêtise ahurissante, révélateur de l'abrutissement complet ou, plutôt, du cynisme absolu des maîtres de la secte. On trouve aussi des descriptions du personnage, paranoïaque égocentrique et pervers dont le fils, peut-être parce qu'il était homosexuel, s'est suicidé vers 20 ans.

Phersu (2004-04-19T18:59:33Z)

#822/827 écrit :
"Ron Hubbard est généralement cité comme l'un des très grand auteur de sciences fiction avec Dick et Herbert."

Heu, non.
Hubbard a été un auteur très, très mineur de l'Age d'or (qui a écrit quelques nouvelles amusantes, c'est vrai) et on ne pourrait absolument pas le mettre dans la même catégorie qu'Asimov, Heinlein, Anderson ou Dick.
Ok, c'est discutable, il n'y a pas de "Canon" mais il y a quand même une différence. Hubbard aurait d'ailleurs pu être un bon auteur et un gourou totalitaire (le talent ne protège pas) mais il n'était qu'un auteur moyen, un raciste mythomane et un gourou totalitaire.
Van Vogt est d'ailleurs tombé dans le panneau et a été briévement scientologue (il était d'une crédulité sans limite puisqu'il a aussi cru à cette pipoterie de "Sémantique générale").

Oui, les ET gagnent facilement dans la décalogie en question mais ce n'est pas si original. Les ET avaient déjà gagné dans les romans de SF avant; non ?? D'ailleurs il n'y a rien d'original dans ce truc sur les Psychlos.

Quant à la base 13, oui, pourquoi pas (même si 13 paraît a priori moins intéressant que 12).
Ce qui est amusant est que cette civilisation bien plus avancée *découvre* la base 10 chez nous et *l'adopte*. Ca déchire un peu les limites de la crédibilité.
Mais j'ai lu ça indirectement dans une review, ça pourrait être une exagération (?)

Anonymous Coward #828 (bidibulle) (2004-04-19T18:19:44Z)

Phi:
"bidibulle, tu oublies que des ET peuvent avoir pour nous moins de considération que nous en avons eu pour les aborigènes (voire les Néanderthal). "
Certe mais cela rentre dans ma definition du fanatisme religieux: il n'y avait rien de rationel a considerer les aborigenes comme des sous-hommes. Le nationalisme et le scientisme qui justifia la tentative d'extermination de ce peuple reposer sur un acte de foi…
Et il n'est pas dit que notre civilisation ne rentre pas dans la categorie des culture capable de s'auto-exterminer.
Apres tout depuis la fin de 2eme guerre mondiale il y a eu grosso modo 5 situations qui aurait pu mener a un conflit nucleaire. A chaque fois la guerre a ete evite plutot par hasard: les dirigeants qui furent aux commandes a ce moment la (je pense a Eisenhower et a Kroutchev notamment…) avaient eu une experience suffisamment traumatisante de la seconde guerre mondiale et suffisamment de caractere pour NE PAS ecouter leur etat-majors et les campagnes de presse des differentes groupes de pression…
(D'une certaine facon on voit ici que la democratie c 'est pas toujours efficace…)
(C'est un peu reducteur effectivement de faire reposer cela sur les epaules des differents dirigeant, mais c'est tout de meme pour une part vrai…).
D'autres dirigeants ( je pense a Kennedy…) auraient fait sans doute d'autres choix…
De toute facon je ne vois pas l'interet de s'approprier les ressources d'un autre monde: il y a bien assez de matiere premieres dans l'univers, entre les etoiles meme, pour ne pas a avoir a les voler a autrui…

Ce n'est pas parce que grosso modo notre systeme economique est incapable de gerer ses ressources que nous devons penser que d'autres systemes plus efficaces ou fruit d'autres experiences ne pourrait pas exister.
Que l'on ne m'objecte pas le theo de Debreu: il ne s'applique pas dans la realite…
Et puis qu'est ce qui est vraiment important: la matiere ou l'information qui permet de faconner la matiere.
Si c'est cette derniere quantite, il vaut mieux conserver le maximun de culture en bon etat de marche, histoire d'avoir le maximun d'info possible.

De tout facon Independance Day est certainement l'un des plus mauvais film de SF qui existe sur Terre…

Au fait Hubbard a ete copain de Robert Heinlein: ce dernier avait ecrit une nouvelle dans lequelle il imaginait qu'un gouvernement cree une religion de toute piece dans des buts militaires… C'etait une idee qui l'a longtemps fascine et auquel il a fait souvent allusion dans d'autres romans.
Apparemment Hubbard l'a pris au pied de la lettre…

Anonymous Coward #827 (2004-04-19T16:42:08Z)

En fait, je suis le couard anonyme 822.
Réponse à:
Prononcer "crédible" et "Hubbard" dans la même phrase est de la provocation trollesque, n'est-ce pas ?
Non, ce n'est pas de la provocation. Je sais, à cause de l'odeur de souffre qui le précede depuis qu'il s'est pris pour Dieu, certain s'ingénie à discréditer son oeuvre. mais il faut accepter que certaine personne peu estimable sur le plan humain puisse etre remarquable dans leur domaine de compétence. Par pédanterie, je ne résiste pas à l'envie de citer le cas du génie des échecs Alekhine,antisémite notoire qui a influencé Garry Weinstein (Kasparov).
Ron Hubbard est généralement cité comme l'un des très grand auteur de sciences fiction avec Dick et Herbert.
Dans battlefield earth, les envahisseurs pulvérisent les forces armées en quelques heures et c'est leur mépris à l'égard des terriens(revenu à l'age de pierre)et le processus qui permet d'apprendre leur langue,technologie etc qui permet aux "héros" de s'en sortir.
Hubbard, pas Hubbard j'ai trouvé que cela tenait plutot bien la route.

Pascal (2004-04-19T15:18:43Z)

"Quand l'Amérique a été « découverte », les maladies ont bien aidé les Européens à exterminer les Indiens en masse."

L'inverse est également vrai. Les archéologues n'ayant jamais réussi à mettre la main sur des restes humains antérieurs au 16ème siècle et porteurs des traces de la syphilis, on soupçonne que cette maladie est originaire du nouveau monde et qu'elle a été importée en Europe par les voyageurs.

Ce qui n'enlève rien à la stupidité abyssale du film.

Quant aux ET qui comptent en base 13, je suis sûr qu'on peut trouver plein d'arguments rigolos pour se convaincre au choix que c'est effectivement beaucoup mieux ou beaucoup moins bien que le système décimal !

phi (2004-04-19T14:55:56Z)

bidibulle, tu oublies que des ET peuvent avoir pour nous moins de considération que nous en avons eu pour les aborigènes (voire les Néanderthal). Dans ce cas, même s'il ne sont pas du tout agressifs, ils peuvent estimer que l'humain est un parasite planétaire trop envahissant et plafonner sa population au même nombre que, soyons généreux, tous les autres primates simiens réunis (je doute que ça dépasse le million).
D'ailleurs, je te trouve bien optimiste, ou bien pessimiste pour les méchants américains: jusqu'ici, ce sont plutôt les plus forts qui ont gagné, pas les plus gentils… Cela dit, c vrai que l'exode stellaire colonisatrice, ça ne me paraît pas très vraisemblable: il est tellement plus simple de limiter les naissances! quant aux ressources, l'eau de nos océans est déjà tellement polluée de métaux lourds… et le reste se trouve plus facilement sur les astéroïdes. Et puis le prix du transport…
Ou bien alors, ils pourraient transformer la Terre en zoo? en terrain de jeux? en safari?

Anonymous Coward #825 (bidibulle) (2004-04-19T14:06:18Z)

Disons que j'ai un peu de mal a imaginer des ET se baladant dans la galaxies et ayant envie de nous exterminer…

S'il existe des ET agressifs, ils se sont certainement extermine avant: j'imagine mal des gens suffisemment debiles pour sacrifier des montagnes de ressources a partir a la conquetes d'autres planetes dans le seul but d'une quelconque croisades xenophobes…
(Me dites pas les USA… Ils en sont pas encore capables… Et de toute facon ils vont certainement griller tellement de frics dans des aventures militaire a droite et gauche, qu'on peut encore attendre avant d'avoir des pierres ramasses sur le Mont Olympe..).
On peut legitimement penser en effet que des gens suffisamment malin pour faire des croisieres stellaires ne souffre pas de problemes de rarete de ressources naturelles. Exit donc le capitalisme et les imperialismes a but economiques…
La seule justification aux conflits serait alors le fanatisme religieux ( dans toutes ses formes c'est a dire: religieux, mais aussi ideologiques…). Dans ce cas la je doute que nos ET aient atteints le stade conquete des etoiles… Sinon ils risqueraient de se faire fritter par les premiers gens de bon sens qu'ils rencontreraient…

Au fait il y a un tres bon cycle de SF qui explore cette idee. C'est le cycle de la Culture de I. M Banks. Tres, tres bien!!! Par contre c'est pas de la Hard Science…

Sinon il y a un bon Space Opera de Gregory Benford chez Denoel dans lequel le conflit oppose les formes de vie aux machines ca commence avec "Dans l'ocean de la nuit", apres c'est "Dans la Mer des soleils" puis on fait un bond de quelques millenaires ( c du space opera…) et hop une nouvelle trilogie " La grande riviere du ciel" etc…
Remarque le personnage principal de la premiere serie, Nigel, reapparait dans la trilogie de la fin… Les voyages relativistes ca conserve…

phi (2004-04-19T10:50:40Z)

"Il est clair que si une intelligence extra terrestre arrivait sur terre dans le but de nous "déloger" que toute idée de résistance serait risible".
Ouais, ce qui prouve bien que les américains en Irak ne sont vraiment pas intelligents?
Ce n'est peut-être pas si évident: ça dépend des exigences morales de ces gens. Les européens ont exterminé les amérindiens mais ils n'ont pas préservé leur culture, leur patrimoine génétique… Comme le fait remarquer notre cinépathe préféré, les microbes étaient la méthode la plus efficace; et ça le serait peut-être encore.

Phersu (2004-04-19T08:34:58Z)

Mais "Le Jour où la Terre s'arrêta" et le noble Klaatu étaient déjà très atypiques à son époque (1951), non ? C'était plutôt la mode des invasions violentes et de la paranoïa où les Martiens rouges représentent les Russes.
ID4 est plutôt un retour aux films les plus primitifs des années 50, après la phase Spielbergienne où les ETs sont toujours des Anges bienveillants (Close Encounter, ET, AI).

Ce qui me fait rire dans le film est à quel point il n'y a jamais de problèmes logistiques. Dans la réalité, il faut des mois aux troupes américaines pour se déployer contre l'Irak et ici ils réussissent en 24h à coordonner la contre-offensive mondiale et à évacuer des mégalopoles.

Je n'ai pas pu supporter le film jusqu'au bout (j'ai craqué au discours sur le 4 juillet) mais on m'a dit que le Président part lui-même à l'assaut en jet. Je me demande si Bush voulait revivre ça quand il a atterri sur l'USS Lincoln.

Quant au commentaire d'Anonymous 822 :
"Seul à ma connaissance, R. Hubbard (Battlefield earth) a proposé une histoire crédible de révolte face à une intelligence supérieure."
Prononcer "crédible" et "Hubbard" dans la même phrase est de la provocation trollesque, n'est-ce pas ?

On m'a dit que dans un volume de l'ignoble décalogie, les ET "avancés" utilisent une base 13 puis sont tellement impressionnés par le système décimal qu'ils l'adoptent… "Crédible" ???

Anonymous Coward #822 (2004-04-19T04:20:14Z)

Première remarque "bête et méchante": je détestais ce genre d'américaniaiserie (c'était une question d'honneur pour moi de ne pas les regarder) jusqu’au 11 septembre!!!
Depuis, je regarde tous ces navets où les Etats Unis sauvent le monde avec un certain plaisir cynique (j'ai honte)…

Deuxième remarque:Il est clair que si une intelligence extra terrestre arrivait sur terre dans le but de nous "déloger" que toute idée de résistance serait risible.
Cela m'amuse toujours de voir comment les réalisateurs de sciences fictions n'ont pas compris que la différence technologique entre nos civilisations ne nous serait même pas compréhensible…Seul à ma connaissance, R. Hubbard (Battlefield earth) a proposé une histoire crédible de révolte face à une intelligence supérieure.
Samedi soir, David Vincent ouvrait le sas d'un vaisseau et en sortait en prenant …une échelle (!!).Le lendemain,Will Smith s'asseyait dans un vaisseau dont la manipulation est normalement seulement accessible à une élite sur entraînée (d'aliens)et s'en sortait après quelques essais. Même pas de problèmes dus à l'ergonomie adaptée à l'anatomie de nos visiteurs!

DH (2004-04-19T01:27:45Z)

Euh, me semblait que justement, on avait tiré notre système informatique de celui de l'appareil écrasé à Roswell, ce qui explique la compatibilité…

Sinon, d'accord sur le reste, mais moi ce film m'a amusé une fois. Le côté le plus pénible est le discours sirupeux du président des USA (jeune et beau pilote of course)

phi (2004-04-18T23:24:16Z)

Effectivement, on semble bien optimiste de penser survivre et reconstruire… quand on voit l'effet qu'a eu la destruction de seulement deux tours à New-York… Je serais curieux de savoir si on a modélisé ce genre de cataclysmes économiques? Jusqu'où ça peut se propager? Sans compter que gangsters et fanatiques religieux de tous bords saisiraient l'occasion… Sans compter que des pays qui n'étaient plus ennemis auraient des idées de revanche…
J'ai aperçu jadis quelques extraits du chef-d'œuvre hollywoodien. Parfois je trouve que les concepteurs du film ne parviennent pas à imbiber complètement le film de leur génie: on trouve toujours des défauts, d'autant plus décevants qu'on s'attendait à mieux. Pour celui-ci en revanche, le scénariste a apparemment réussi la prouesse de transmettre intégralement et uniformément son idiotie: les effets spéciaux sont minables, les personnages sont niais, et il a réussi à trouver les extra-terrestres les plus débiles de toute la galaxie.
Quand on veut conquérir une planète, il faut vraiment être un péquenot d'une planète arriérée pour labourer ses villes, fût-ce avec un rayon Z. Il suffit d'attendre patiemment qu'un maximum d'outils requièrent impérativement des composants électroniques pour fonctionner, qu'il s'agisse d'appareils de transmission, de transport, de production électrique, ou de fabrication de composants électroniques, puis, juste avant que la relève ne soit prise par des composants optiques ou nanomécaniques, de griller tous ces composants avec de grosses impulsions électromagnétiques. Ensuite, il suffit d'attendre que les autochtones paniqués s'entretuent dans l'obscurité des villes assoiffées et affamées. Avantage important: la faune non surreprésentée est relativement préservée.

Nepomucene (2004-04-18T21:27:47Z)

"Independence Day ce soir à la télé : le film à côté duquel Star Wars a le réalisme d'un documentaire scientifique. ":

la formule est absolument excellente!!! J'aurais aimé la trouver.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: b1fefe


Recent comments