Comments on Un peu d'éducation civique

Anonymous Coward #719 (Stephane) (2004-03-22T21:04:08Z)

Le Conseil régional de Corse se nomme "Assemblée de Corse". Le nom officiel de la région est CTC : Collectivité territoriale de Corse. Les élections ont donc l'appelation de "territoriales" en lieu et place de "régionales". Les compétences dévolues à la CTC sont les mêmes que pour un Conseil régional : mais, en plus, il y a des compétences élargies : transport, routes, forêt, environnement, développement économique, culture… Il a été aussi voulu dans l'organisation, un système qui ressemblerait à une sorte gouvernement responsable, devant et issu de l'Assemblée ("l'Exécutif") et un Président. Le mode de scrutin est aussi en partie différent pour pouvoir notamment se maintenir au second tour (5% au lieu de 10). Le taux de participation aux élections est traditionnellemnt bien supérieur en Corse que dans le reste de la France (en l'occurence, 72,52% dimanche dernier). Ce n'est donc pas *que* pour chagriner les autres que cela est ainsi.

Submarine (2004-03-22T08:02:21Z)

Je pense que le FN sera là tant qu'ils auront un leader charismatique et tant qu'ils apporteront une réponse simpliste à des problèmes qui affectent les français et qui sont chroniquement "contournés":
- la délinquance
- les problèmes d'intégration
- la fermeture des bassins industriels.

Tiens un touriste (2004-03-22T02:22:28Z)

On rappellera que dans sa decision 2003-468
( <URL: http://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2003/2003468/2003468dc.htm > ), le conseil constitutionnel n'avait valide le mode de scrutin des elections regionales que sous d'assez suprenantes reserves :

"Considérant que les sénateurs requérants soutiennent que les dispositions de l'article L. 338-1 inséré dans le code électoral par l'article 3 et relatif au nouveau mode d'élection des conseillers régionaux ne répondent pas à l'objectif de valeur constitutionnelle d'intelligibilité de la loi ; que, selon eux, ce mode de scrutin rendra difficile pour l'électeur la mesure de la portée de son vote ; (…)

Considérant, en premier lieu, que la complexité que revêt ce mode de scrutin, s'agissant en particulier de la répartition des sièges entre sections départementales, (…) répond à des objectifs que le législateur a pu regarder comme d'intérêt général ;

Considérant, toutefois, qu'il incombera aux autorités compétentes de prévoir toutes dispositions utiles pour informer les électeurs et les candidats sur les modalités du scrutin et sur le fait que c'est au niveau régional que doit être appréciée la représentativité de chaque liste ; qu'il leur appartiendra en particulier d'expliquer que le caractère régional du scrutin et l'existence d'une prime majoritaire peuvent conduire à ce que, dans une section départementale donnée, une formation se voie attribuer plus de sièges qu'une autre alors qu'elle a obtenu moins de voix dans le département correspondant ; qu'il leur reviendra également d'indiquer que le mécanisme de répartition retenu peut aboutir, d'une élection régionale à la suivante, à la variation du nombre total de sièges attribués à une même section départementale ;"

Je suis absent de France depuis quelques semaines, et suis donc force de m'interroger sans elements probants quant a la realite des efforts consentis ces derniers temps par MM. Raffarin et Sarkozy pour rappeler aux electeurs qu'une liste peut obtenir plus de sieges qu'une autre dans un departement tout en obtenant moins de voix.

Anonymous Coward #718 (democrate) (2004-03-21T22:17:15Z)

Personnellement, si on me demande de choisir entre la démocratie et la dictature (d'un homme, d'une classe, D'une race, d'une religion…), je préfère choisir la démocratie.

Mais, bon, c'est mon choix personnel et je n'oblige personne à être d'accord avec moi.

phi (2004-03-21T20:27:02Z)

clipper:
on a l'espoir que "la majorité fait un choix a peu près correct"… par on ne sait trop quel miracle, ça ne donne pas de résultats trop calamiteux (la preuve: GW Bush n'avait PAS la majorité!).
L'autre point de vue, c'est que ça force la puissance politique à faire accepter son projet par la majorité, par sa présentation et si besoin est son amendement, si bien que celle-ci se sent ensuite obligée de s'y plier. Une mesure politique refusée par la majorité, ça ne tient jamais très longtemps, ou bien ça entraîne une fuite en avant vers la dictature.
Bien sûr, la majorité peut aussi se sentir obligée de se plier à la volonté d'un roi, mais une fois que la boîte de Pandore de la démocratie est ouverte…

Anonymous Coward #717 (bidibulle) (2004-03-21T20:05:45Z)

bah,
de toute facon le FN est toujours la, et maintenant il fait l'arbitre dans 19 regions….

Ca va etre super la decentralisation !!!

clipper (2004-03-21T18:45:05Z)

Juste pour venir mettre mon grain de sel : La démocratie n'est pas basée sur le fait que la majorité a toujours raison mais sur le fait que, dans la plupart des cas, la majorité fait un choix a peu près correct, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Par ailleurs, si une majorité de personnes désire "foobar" (indépendemment de savoir si "foobar" est "bon" ou "mauvais"), il est normal qu'on obtienne "foobar".

BoB (2004-03-21T18:38:03Z)

AC #711 à 716 :
- tu pourrais prendre un nick et l'ajouter, même si tu veux rester en AC, c'st juste plus pratique pour débattre.
- on en revient tjrs à la même chose, la démocratie est le moins pire des choix, as tu mieux à proposer ? Tu me proposes juste de passer du hasard du vote au hasard de la transmission de gènes…

BoB (2004-03-21T18:35:18Z)

Un roi est soumis aux même pressions et tensions qu'un président de république…surtout dans notre Vème république, qui, je te l'accorde, donne un statut quasi équivalent.

Les lobbies existent depuis très longtemps sous des noms divers, les grands argentiers aussi…

Après que le type qui dirige soit un branquignole par surcroisement de sang mélés d'ancètres ou par spécialisation de tattage de cul de vache et mensonges éhontés…je dis balle au centre.

Aucun système ne peut garantir qu'il marche à son optimum.

On a essayé le mélange français le plus proche possible de la monarchie constitutionelle avec Miterrand, je ne pense pas que ses fils aies fait de bons présidents… :)

Allez, une concession quand même : Juan Carlos d'Espagne, très bien pour un Bourbon, de nombreuses fois exemplaire, qui a su montrer son respect de la démocratie et de son Etat, en 75, puis récemment en mettant Aznar le nez dans ses mensonges.

Les Belges aussi semblent ne pas avoir à se plaindre, mais d'un autre coté, les problèmes les plus profonds, identitaires et culturels, qui devraient être en partie réglé par un symbole national comme un roi, sont loin d'être réglés…

Anonymous Coward #716 (2004-03-21T16:25:14Z)

La monarchie absolue c'est le gouvernement d'un roi sans liens de dépendance, de subordination ou d'obligation avec quiconque. Or aujourd'hui le monarque, car le chef de l'état Français est constitutionnellement un monarque puisqu'il gouverne seul s'il le désire grâce a l'article 16 et au 49/3 (pleins pouvoirs, possibilité de gouverner par décret, possibilité de dissoudre la chambre, immunité totale, aucune obligation de résultat ou de rendu-compte) est assujetti aux lobbies, aux promesses électorales, aux garanties données aux financiers de sa campagne etc… Ce qui est exactement le contraire de la Royauté

Submarine (2004-03-21T15:46:27Z)

La monarchie non démocratique, comme tout despotisme, souffre du problème de compétence du leader et du filtrage de la remontée d'information depuis la base.

Un souverain mis sur le trône uniquement parce qu'il est le fils du souverain précédent n'a pas de raison particulière d'être compétent: d'un côté on peut l'éduquer pour cette tâche, de l'autre l'athmosphère d'une cour est plus propice à la flagornerie qu'à l'apprentissage.

Ensuite, ce n'est pas parce qu'on convient à un moment que l'on convient jusqu'à la fin de sa vie. Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument.

Enfin, l'expérience montre que les coteries qui se forment autour des monarques ou dictateurs tendent à masquer les réalités du pays à celui-ci.

Bref, la monarchie non démocratique, c'est au mieux du Franco. Bof, l'Espagne était sous-développée à la fin du franquisme.

Anonymous Coward #715 (2004-03-21T15:21:02Z)

mais pourquoi voter ?
-La démoncratie favorise les dissenssions entre les citoyens, la lutte des parties ne valant pas mieux que le lutte des classe
-Elle oublie l'intérert général au profit des cliques politicienne ploutocratique
-Elle favorise les démagogues
-Elle conduit a la dicxtature de la majorité (souvent faible) et oublie completemetn le restant de la population

Le Roi, vite !

phi (2004-03-21T15:10:33Z)

AC #712 ou 711 :
moi non plus je ne vais pas voter mais une telle attitude n'est tenable que si elle reste l'exception; donc, à l'occasion, je convaincs des gens d'aller voter…
Le PS m'est devenu vraiment répugnant lorsqu'on a évincé Savary, puis Rocard et quelques autres au profit d'apparatchiks médiocres et de bouffeurs de caviar. Et à l'arrivée de Jospin puis Allègre pour achever de détruire un système éducatif qu'on n'en finissait pas de démanteler depuis 1975.
Alors, pour qui voter???

PS: cela est totalement indépendant d'une éventuel engagement politique: Pierre Bourdieu, par exemple, ne votait plus depuis des années.

Anonymous Coward #714 (2004-03-21T15:04:29Z)

Bob, avant tout, je suis ravi que le dialoque reparte sur de bonnes bases, merci.
Tout pareil je respecte intégralement les idées de tout un chacun, fussent elles evidemment à lexact opposé des miennes. Eh bien, tous les systemes étant pourris selon moi, il faut bien en choisir un, je suis d'accord, et je vote (!) pour le principe monarchique.

pour aller vite, c'est 1789 et les terroristes de la Révolution que je n'accepte pas. Pourquoi la majorité aurait -elle raison ? Et pourquoi le Roi de même ? C'est aussi absurde au fond… sauf que ce sont les Rois qui ont fait la Frnace, et que France a changé de régime seize fois en 200 ans pour l'a mener ou on en est.

BoB (2004-03-21T13:38:00Z)

AC #712 ou 711 :

Avant tout, je te présentes mes excuses, tu as raisons, j'ai été faible là, je m'en veux.

Tu n'es pas démocrate, c'est ton choix, dans ce pays, cette république démocratique, on respecte même, et j'en suis content, les choix les plus opposés à la nature même de notre nation depuis deux siècles et des poussières.

Fais toi plaisir, abstiens toi, exerce ta liberté comme tu l'entends, tant qu'elle existe.

Tu dis : "Personne n'est obligé d'être démocrate", tu as raison, mais personne, non plus, n'a proposé mieux (ou moins pire) comme régime depuis Athènes et la chute de Denis l'ancien, il y a plus de 2400 ans…
Alors si t'as une idée, on t'écoute.

Par contre, une chose que j'aprécierai : aies la politesse de respecter mes rêves et de ne pas t'en moquer.

Merci.

BoB (2004-03-21T13:35:22Z)

Ce que j'entends le plus autours de moi, en ce moment, comme un écho de 2001, dès qu'on parle de voter est toujours le même fond et ramassi de lieux communs qui ressasse un message sur le thème :
"tous pourris, aucun de bien, système de merde, je m'abstiens, je refuse de cautionner ces cons là." (déjà entendu ca dans la bouche du gros facho)

Voici une réponse :

T'aurais raison si l'abstention ou le vote blanc avaient une quelconque valeur dans notre système démocratique.

Rien ne te plait, mais si tu ne votes pas, tu décides de laisser le hasard ou les meilleurs propagandistes prendre en main notre pays.

Désolé, le système est mal foutu, le seul choix que tu as vraiment est d'aller voter pour le MOINS PIRE selon toi…

On ne peut espérer qu'un problème se règle de lui-même, on ne peut laisser encore ce pays partir dans le n'importe quoi : on paye encore le prix des présidentielles, le bilan dans test facile à faire :
180.000 personnes se sont retrouvées sans allocation chômage le 1er janvier dernier, 26.000 entreprises françaises ont fait faillite en 2003, les intermittents du spectacle sont en crise depuis deux ans, les profs n'ont plus envie d'aller en cours, les agents des entreprises publiques se battent contre les privatisations (France Télécom n'aura pas servie de leçon…), les banlieues sont prêtes à exploser depuis dix ans, on soigne la crise économique et sociale à grand renfort d'anxiolytiques et d'anti-dépresseurs.

C'est con, mais c'est la situation, donc voter n'est pas une question de foi républicaine, c'est une question d'agir ou de subir, de prendre ses responsabilités ou pas…

Ca ne me plaît pas non plus, mais franchement, qui pourra se plaindre du résultat s'il a refusé de participer à son élaboration ?

Au fait, tu noteras que le système actuel de vote (si tu n'as pas suivi, les modalités de répartition de vote ont changé, Raffarin a fait modifier tout ca en janvier l'année dernière) favorisent un truc assez drôle : plus il y aura d'abstention, plus les partis déjà en place auront de chance de rester en place.
Tu vas rire, c'est les même de qui tu te plains qui sont déjà en place…
Tu veux les aider à rester 6 ans de plus, sachant qu'en plus, avec la redécentralisation effectuée par matignon, ils auront encore plus de pouvoir ?

Tiens, pas de spots TV poussant au civisme cette année ? Rien pour appeler à voter ? Ahhh, oui, l'agence nationale n'a plus de budgets, dommage….

Alors, tu te démerdes, tu redescends de ton trip nocturne, de ta teuf, tu te prends un peu en main, tu fais un peu l'adulte et tu vas voter !
Pour qui tu veux, mais vas voter.

NON, pas le WE prochain, ca sera trop tard, maintenant il faut 10% pour pouvoir se maintenir au 2eme tour et 5% pour pouvoir fusionner !!!

Euh, oui, si tu pouvais aussi utiliser un petit peu ta cervelle quand tu choisiras ca serait bien aussi, parceque, honnètement (oui je sais je t'influence, mais là j'assume) : le gros facho ou ses potes qui sentent la naphtaline de l'algérie française, de "la france aux français"…ca serait bien s'il n'étaient pas ENCORE au 2eme tour et qu'on soit OBLIGES de voter pour les restes…

Faire deux fois la même connerie ca serait un peu trop…

Submarine (2004-03-21T10:35:06Z)

C'est un système qui garantit des majorités qui n'ont pas, pour se maintenir, à accepter les obsessions de l'extrême-droite ou de l'extrême-gauche.

Anonymous Coward #712 (2004-03-21T08:36:30Z)

MDR, les insultes sont le signe des faibles mon ami. J'espere pour toi que tu ne sera pas censuré… Personne n'est obligé d'être démocrate, je ne le suis pas, je n'oblige personne à ne pas l'être. Ce n'est pas une valeur suprême. "Exporte toi " :trop drôle… je suis autant français que toi mon con. Mais si tu insistes, j'irai voter, allez, pour un parti anti-démocrte bien sûr, sinon ce n'aurai aucun sens… Je vais allez m'engager dans la Marine donc !! Merci du conseil, l'ami !

BoB (2004-03-21T07:03:33Z)

AC #711 : Go Fuck ! et va regarder la TV, abruti arrogant…sinon exporte toi ailleurs, par pitié pour nous.
ABSTENTION : PIEGE A CONS !

Anonymous Coward #711 (2004-03-21T06:39:25Z)

Ahaha, y'en a qui croient encore à "la démocratie" : mdr !

Anonymous Hero (2004-03-20T22:23:12Z)

On peut rêver longuement sur ce système, sur les calculs qui ont abouti à sa mise en place, sur Napoléon et sur tous ces crétins qu'on ménera.
Sur la révolution et ses détours, aussi : ne dirait-on pas que la politique est devenue une chose sérieuse ?

Anonymous Coward #710 (bidibulle) (2004-03-20T22:06:52Z)

au fait j'ai oublie de te le dire ruxor…
Je trouve que ton dernier fragment litteraire est bien meilleur que les precedents…
continue comme ca!!!

KITT (2004-03-20T21:08:51Z)

C'est joliment vulgarisé, j'aime bien ton explication, j'espère que tu auras réussi à con,vaincre au moins une personne


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 09599f


Recent comments