Comments on Ruxor, l'incompris

Conscrit neuneu (2007-04-26T05:42:46Z)

Ne te serais pas fait du mal en racontant tout ça?

phi (2004-03-14T19:45:45Z)

pfff jamais content !

nan, nan, en fait, je compatis. Le pire, c'est que j'ai fini par m'habituer à ce genre de situation et à trouver ça normal.

Ruxor (2004-03-14T17:10:01Z)

ruxorophile → L'embarras du choix, vraiment ? KITT il habite loin, Paume il ne parlait pas sérieusement, et BoB il a déjà quelqu'un, etc.

Anonymous Coward #685 (2004-03-14T14:15:35Z)

L'homme passe la moitié de son temps à se forger des chaînes, et l'autre moitié à se plaindre d'avoir à les porter.

Mirabeau

Anonymous Coward #683 (ruxorophile) (2004-03-14T11:54:40Z)

le public peut-il en déduire que le difficile Ruxor est enfin comblé de bonheur?

S'il s'agit seulement de coucher, il n'a que l'embarras du choix…

phi (2004-03-10T20:13:40Z)

Non pitié! un normal-incompris-qui-veut-un-mec, ça nous suffit!

à moins qu'ils ne baisent ensemble, évidemment (j'ai pensé à breveter l'idée, mais le brevet risque de tomber en désuétude avant la mise au point de la time-machine).

Ruxor (2004-03-10T13:19:11Z)

Tiens, garoo s'était demandé qui serait l'Anonymous Coward #666, nous venons de le rencontrer, et il a tout l'air d'être normalien.

<insérer ici une vision dantesque d'une histoire de David Madore qui, des années plus tard, revient dans le passé aux alentours de 2004 et se met à commenter anonymement le blog de son ancien lui-même>

Anonymous Coward #666 (2004-03-10T12:26:00Z)

> Oui, Ruxor est tout à fait normal: la preuve, je ne me
> sens pas si différent de lui; or je suis quasi-normal.
> Parfois en effet je me sens même un peu en dessous de la
> normale

Il y a un normalien, informaticien, agrege de mathematiques, philosophe et enfin linguiste qui essaie de me faire croire que lui et son compere geometre-algebriste vaguement encyclopediste a ses heures perdues sont des gens tout a fait normaux.

Euh… contre-test !

phi (2004-03-09T23:41:50Z)

Oui, Ruxor est tout à fait normal: la preuve, je ne me sens pas si différent de lui; or je suis quasi-normal. Parfois en effet je me sens même un peu en dessous de la normale: c'est quoi la "star académie"? Ruxor, lui le sait. CQFD.
Dis #660, si tu nous parlais de toi, pour changer? tu cherches des gens normaux, toi aussi?

Ruxor (2004-03-09T23:18:21Z)

Si vraiment mes « différences » sont telles que je suis condamné à n'intéresser personne, je me demande ce qu'ils font, ces gens, à lire mon blog. Ils sont tombés ici par erreur en cherchant la Star Academy ? Allez, dans ce cas, je vais vous aider : suivez la flèche → <URL: http://staracademy.tf1.fr/ >

phi (2004-03-09T19:12:55Z)

heu, je ne me suis jamais plaint de la photo en question!
Sinon, sur le perfectionnisme, lambda m'a plagié!
Effectivement, quelle importance que quelqu'un ne soit pas parfait: il suffit de se concentrer sur ce qui est bien et de le grossir jusqu'à ce que cela occupe le champ de conscience souhaité, par un miracle de l'imagination affective. Mais pour certains, et j'en suis, c'est plus facile à dire qu'à faire car ils ont trop tendance à ne pas prendre leurs désirs pour des réalités.
Et puis, "phi" n'a pas de majuscule; merci de respecter ma modestie, si grande qu'elle en vient parfois à se faire discrète.

Anonymous Coward #660 (2004-03-09T17:34:42Z)

> Je n'ai pas eu de réaction hostile à propos de cette
> photo ; et en tout cas, ce n'est pas de ça que je me
> plains. (Les commentaires se sont trouvés attachés au
> post où je parle de cette photo, mais à la limite ils
> n'ont aucun rapport.)

Tu ne t'es jamais plaint des extrapolations abusuvies de Phi. Tu ne t'es jamais plaint de l'acharnement de Lambda à te prouver que dans le fond tu désires être parfait. Tu ne t'es jamais plaint, en fait. A la limite, ce sont juste des remarques qui se sont retrouvées comme ça sur ton blog, sans aucun rapport, en fait.

De plus, tu confonds « centre d'intérêt » et « facultés intellectuelles » : il ne suffit pas d'aimer les mathématiques pour y comprendre quelque chose. L'aveu est certes politiquement incorrect mais il va te falloir le faire : tu es exceptionnel - en bien ou en mal peu importe et sans doute les deux simultanément.

Alors bien sûr tu as mille centres d'intérêt - trop d'après ceux qui voudraient voir ta thèse avancer. Ce qui mécaniquement augmente la probabilité de trouver quelqu'un qui te « ressemble ». Alors tu te plains… Oui mais ces individus qui te ressemblent ne partagent avec toi que l'apparence. Tu crois ressembler aux homosexuels sous prétexte d'un intérêt commun pour les garçons, tu crois ressembler aux jeunes d'aujourd'hui sous prétexte d'un intérêt commun pour la musique populaire moderne, etc. Et tu en rajoutes : mais si, mais si, moi aussi j'aime la star académie.

Secret de Polichinelle, Ruxor est différent. Et oui, ça te condamne irrémédiablement à ne t'entendre qu'avec des gens qui te ressemblent. Qui te ressemblent vaiment.

T'es foutu mec, laisse béton !

Ruxor (2004-03-09T11:45:25Z)

(Je précise que ma réponse précédente se rapportait au premier commentaire de AC #659.) Sur ce deuxième commentaire →

« Admettons juste un instant qu'on te livre un garçon beau mais incapable de saisir les passions qui t'animent (mathématiques, musique ou autre). Tu serais naturellement satisfait. Et lui, qu'aura-t-il gagné dans la transaction ? Rien ! Mais cela ne semble t'affecter guère. » : Eh bien moi je te défie de me trouver une personne quelconque qui n'aurait pas des intérêts communs avec moi. Je suis quand même épaté de constater à quel point les gens sont persuadés que tout le monde, et moi en particulier, serait nécessairement limité à une ou deux dimensions, à un ou deux intérêts extrêmement étroits ! Enfin bon, si on croit vraiment que je n'ai aucun intérêt dans la vie à part les maths, alors ça expliquerait effectivement des choses ; mais il faudrait le dire clairement.

Si effectivement on ne peut aimer que ses semblables, et que je suis absolument unique en ce que les gens que je peux aimer sont ceux qui ne me ressemblent pas du tout, je veux bien croire que je suis dans la merde…

Ruxor (2004-03-09T11:34:55Z)

AC #659 → Désolé, je ne comprends pas de quoi tu parles, en fait. Je n'ai pas eu de réaction hostile à propos de cette photo ; et en tout cas, ce n'est pas de ça que je me plains. (Les commentaires se sont trouvés attachés au post où je parle de cette photo, mais à la limite ils n'ont aucun rapport.)

Anonymous Coward #659 (2004-03-09T11:33:10Z)

Dans un deuxième temps je me permets de répondre à tes remarques :

> Et je devrais surtout cesser de désespérer à cause du
> fait qu'on ne me comprend pas : c'est vrai, mais ça n'a
> pas vraiment d'importance.

Je trouve l'excuse « personne ne me comprend » un peu facile, eût-elle un fond de vérité indéniable. Je te ferai remarquer en outre que dès lors que tu es seul juge de cette proposition, il te suffit de décider que personne ne te comprend pour que l'on ne puisse rien y faire. Enfin, tu négliges tout autant nos efforts tout aussi répétés pour te comprendre comme si seuls les tiens comptaient.

> […] comme si les maths retiraient tout leur intérêt aux
> gens, sauf peut-être d'autres intellos : faut-il croire
> qu'on ne peut aimer que ses semblables, ou que si on fait
> des maths on est condamné à les subir jusqu'au pieu.

Je crois sincèrement que l'on ne peut aimer que ses semblables. Sentir de l'affection, je n'en doute à aucun instant mais aimer certainement pas. C'est bien sûr mon opinion personnelle et tu en fais ce que tu veux, même la tourner en dérision en la déformant grotesquement comme tu le fais.

Admettons juste un instant qu'on te livre un garçon beau mais incapable de saisir les passions qui t'animent (mathématiques, musique ou autre). Tu serais naturellement satisfait. Et lui, qu'aura-t-il gagné dans la transaction ? Rien ! Mais cela ne semble t'affecter guère.

Tu ne sembles pas comprendre que l'amour, même dans ses formes les plus primitives (ce que l'on nomme le sexe pour le sexe) est fondé sur un échange, même s'il est parfois difficile à apprécier. Autrement, cela relève du fantasme et tu peux alors t'appliquer à toi même la citation (de Woody Allen je crois) que tu aimes bien à ce sujet : si les autres partageaient tes fantasmes, ils n'en seraient plus.

Anonymous Coward #659 (2004-03-09T10:54:51Z)

ça castagne dur chez toi…

Ma question cette fois-ci est « Mais à quoi t'attendais-tu au juste ? » Tu ne vas quand même pas essayer de nous faire croire que tu es incapable d'anticiper les réactions des autres, surtout quand tu te livres au type de provocation auquel tu t'es livré avec Mars.

Je ne suis pas en train de dire qu'il ne fallait pas poser pour cette photographie _parce que_ des réactions hostiles (respectivement désagréables, ridicules, etc.) étaient prévisibles. Je dis juste qu'il fallait les prévoir et prendre la décision à ce sujet en toute connaissance de cause.

C'est un peu comme si à bientôt trente ans tu étais toujours incapable de te rendre compte de qui t'offre des bonbons par sympathie véritable et de qui le fait pour que tu ailles faire un tour en voiture avec lui dans les bois. Pas plus que tu ne sembles différencier les blessures que certains t'ont infligées par mégarde ou par dérapage de celles des gens simplement et irrémédiablement méchants.

Bon sang, pour ton propre bien, quand vas-tu grandir ?

Anonymous Coward #657 (lambda) (2004-03-08T22:05:59Z)

David, quand on appelle "conneries" les suggestions d'interprétation des autres, qui font écho à tes complaintes non moins répétitives (et là, je me sens tout autant visé que phi) il faudrait au moins s'appliquer les mêmes exigences de précision.
Notamment sur le perfectionnisme. Quand tu dis "je pense que je pourrais baiser avec sans enthousiasme, parce que je ne le trouve pas super canon", c'est précisément de cela qu'il s'agit: le paramètre désirable est dans le positif mais il n'est pas maximal.
Tu risques fort de terminer comme la fermière qui ne voulait que des robinets en or, donc économisa toute sa vie pour en acheter et mourut avant que l'eau courante ne fût installée chez elle.
En effet, d'une part tout le monde reste pour le moins sceptique quant à la vie de chaud lapin que tu sembles viser, mais d'autre part il reste à (dé)montrer que cela ait, au fond, la moindre importance pour toi.

Pour avoir des idées tu peux fouiller sur <URL: http://www.lambda-education.ch/>

Voilà. Moi non plus je ne ferai plus de commentaires à ton sujet: cela ne sert à rien.

phi (2004-03-07T23:14:57Z)

Ruxor:
et voilà: 3 propositions!
(BoB:0.5+ Paume:1+ KITT:1 + ?:0.5)

Tu en as de la chance!

BoB (2004-03-07T20:41:09Z)

David…
Si :
- je n'avais pas une vie amoureuse déjà très remplie
- j'avais 20 kilos de moins
- une plus grosse cervelle
- je n'étais pas allergique à Paris
- je pensais avoir une chance…

j'aurais pris un TGV et RDV avec toi…

Tu es comme tu es, tu es complexe et justement c'est ca qui est intéressant…après les codes, les protocoles, c'est fait pour les moutons…pas pour ceux capable de les pondre…alors ne te limite pas :)

Dingue ce que le net peut faire dire d'intime à un type qu'on connait qu'à peine…

Bises

Ruxor (2004-03-06T22:23:57Z)

fabien → Ah oui, j'oubliais de répondre sur la baise anonyme, notamment dans les lieux (publics) de drague. Déjà, ça ne me tente pas des masses de baiser dans un lieu public (ou d'ailleurs une boîte à sexe), ce n'est pas parce que je ne suis pas exhib (je le suis, et on le sait bien depuis le temps), mais j'ai tendance à trouver qu'un lit c'est quand même nettement plus confortable et ça permet bien plus de choses intéressantes. Ensuite, je trouve que les préliminaires, dans le sexe, ça compte, et je soupçonne fort qu'ils sont, euh, réduits quand on consomme en plein air. Mais ce n'est pas tout : même quand tout vise à l'efficacité, cette forme de drague est aussi codifiée, et je ne connais pas le code (et il n'est pas acquis qu'il soit complètement évident) : je me méfie donc. Enfin, très matériellement, il y a des risques divers, qui contribuent un peu à me refroidir.

lambda → Dire « je ne me trouve pas super canon mais je ne m'en plains pas », je ne vois vraiment pas comment on peut interpréter ça comme du perfectionnisme. C'est même tout le contraire, il me semble.

Fahree → Le coup de prendre « mon style », j'ai essayé, ça ne marche vraiment pas. Je passe pour un original, éventuellement je vais plaire aux gens à qui les originaux plaisent, mais je ne suis pas sûr que me plaisent les gens à qui les originaux plaisent ; ou bien je passe pour un étudiant attardé (ce que je suis, d'ailleurs) et, manque de chance, si les étudiants attardés me plaisent à moi, ils plaisent rarement aux autres. Je crois que je m'en tirerai largement mieux à essayer de rentrer « dans le moule » (homo), qui n'est pas exactement mon style naturel ni préféré, mais que je peux supporter.

Fahree (2004-03-06T12:00:28Z)

Je ne sais pas à quel point les conseils de gunwitch.fastseduction.com s'applique ou non aux homosexuels, mais j'ai l'impression que l'essentiel doit rester: pour séduire, il faut d'abord et avant tout rayonner l'impression que tu es sûr de toi. Peu importe ton style, qu'il soit "dans la norme" ou pas, ce qui importe c'est que ce son TON style, et que tu L'ASSUMES. Si tu commences à rougir de honte à la première critique ou au premier ricanement, tu as perdu. Si au contraire tu assumes, si tu es cohérent, "congruent" disent les séducteurs anglosaxons, alors tu seras sur le premier pas de la séduction.

Le deuxième conseil, c'est essayer, toujours et toujours. Ne pas avoir peur d'échouer - car on apprend de chaque échec. Et le troisième c'est de faire parler l'autre de ce qu'il aime, et de te projeter sur ses valeurs positives. Facile à dire, oui. Uebung macht den Meister.

PS: pour lutter contre la névrose en général, voir le site d'Albert Ellis sur la thérapie comportementale émotivo-rationnelle.

phi (2004-03-06T11:45:08Z)

(phi, l'incompris :-x)

En fait, il n'y a pas qu'en amour qu'il y a une parade: l'instauration d'une relation d'amitié est elle aussi progressive, tout comme la plupart des relations de travail ou de commerce. Tout se passe comme s'il convenait d'être méfiant, de vérifier la marchandise, de faire des pas infinitésimaux qui doient réversibles à toèut instant sans risque de perdre la face.
J'avoue que cette phase d'approche me casse les pieds d'autant plus qu'elle est codifiée, presque mécanisée, et que l'enjeu est dérisoire. Ça me rappelle souvent les pigeons du jardin public…
Et vous, franchement, vous y tenez à la "parade"?

Anonymous Coward #625 (fabien) (2004-03-06T09:07:54Z)

Ruxor: ska a raison, dispenser les autres de parade nuptiale, c'est deja casser le protocole.

Ce que les gens apprecient n'est souvent pas tres tres malin au fond : incertitudes "tu crois que je lui plais ?", declarations ambigues a dechiffrer, situations "romantiques"… Si tu leurs rappelles que tout ces trucs, objectivement, ca ne rime pas a grand chose, il vont s'en rendre copmte tres (trop) facilement. En fait, ils doivent meme souvent faire des efforts pour ne pas s'en rendre compte. Or ton taxonomisme permanent donne la sensation que tu es en permanence conscient de cette vanite du jeu de l'amour, et rend difficile de soit-meme l'oublier. Ca casse completement l'ambiance, ca incite a se censurer, bref ca fait pas envie.

Le romantisme est difficile a cerner, mais grosso modo, c'est exactement le contraire de toi : c'est base sur le non-dit, le refus de l'objectivite, une capacite a ne pas s'interroger sur le sens ou l'optimalite de ce qu'on fait, un manque complet de recul par rapport a la situation… Je suis desole, mais on aurait du mal a renvoyer une image moins romantique que tu ne le fais (Disclaimer : je ne parle que d'image renvoyee, je ne m'avance pas sur ta nature veritable).

Par ailleurs, je resterais interesse par une explication de pourquoi les plans baise anonymes ne t'interessent pas, en partie par simple curiosite voyeuriste, en partie parce qu'il est possible que ca trahisse un elan quasi-romantique (au sens ci-dessus) de ta part.

Ca me fait penser aux explications du renard du _Petit Prince_, sur la facon de l'apprivoiser. Sauf que le piege, c'est que le renard est capable d'expliquer rationnellement ce qu'il veut irrationnellement, alors que dans la vraie vie les gens ne le font pas.

Anonymous Coward #647 (lambda) (2004-03-06T03:59:12Z)

David, la perfection, il FAUT y renoncer. On peut ergoter sur le sens du mot, mais l'idée ne peut pas être évacuée si facilement.
Tu te rends compte que dans les pages du moment, tu donnes tout simplement raison à phi du moins sur ce point? Gro-Tsen "n'est pas canon"; et alors?
"j'ai l'obstination de la clarté systématique et méthodique dans tout ce que j'explique"; eh bien essaie de divaguer un peu sur ton cas, essaie de faire des hypothèses, fussent-elles tordues, à la phi, ne prends plus ton cas tant au sérieux.
Et puis, lis le cas "yes but…" du *Games people play* d'Eric Berne…
Et puis, aie pitié de ceux qui disent des bêtises de temps en temps et qui arrivent à dormir: ils sont peut-être dans un état "comateux", au sens où tu l'entends.

Ska (2004-03-06T01:45:13Z)

N'en veux pas trop à phi. Je pourrais avoir exactement les mêmes interprétations de tes paroles si je ne te connaissais pas (et si je n'avais pas, mutatis mutandis, le même genre de problèmes). Rends-toi compte : il est difficile de visualiser quelqu'un d'intelligent, ouvert, aussi franc que toi, sans problème apparent, mignon, etc. etc., qui n'arrive pas à obtenir ce qu'il veut. Alors, forcément, on cherche des causes - en particulier, des causes en toi-même, que tu ne verrais pas toi-même. Donc on essaie d'interpréter. Et, quand on ne te connaît pas, qu'on ne te voit pas, parce que la bande passante de l'écrit est très faible, on a de fortes chances de se planter, et c'est normal.

La remarque de fabien est très pertinente, et ce que tu lui as répondu est tout à fait caractéristique. Je sais que ce n'est pas du tout un mode de pensée habituel pour toi, mais est-ce que tu peux comprendre le fait, et les raisons du fait, qu'une réponse comme « ce n'est pas moi qui me dispense de parade nuptiale, ce sont les autres que j'en dispense à mon égard, c'est quand même très différent » c'est juste _non sexy_, _non attirant_, et que si tu fais des remarques de cet ordre à quelqu'un, ce quelqu'un n'aura pas envie de coucher avec toi, ni même de te connaître un peu plus avant, à moins qu'il ne soit aussi un extra-terrestre comme ceux que tu connais déjà et que tu ne désires pas spécialement ? Est-ce que tu peux envisager de faire fermer sa gueule, même temporairement, à la partie de ton cerveau qui va tout de suite chercher la vérité et l'explication claire, et passer dans un autre mode de fonctionnement beaucoup plus, comment dire, animal et instinctif - même si, je suis d'accord, c'est *affreux* et *épouvantable* et *invivable* de ne pas avoir rétabli sur-le-champ la vérité exacte ?

Ruxor (2004-03-06T00:35:52Z)

AC #641 (DH) → Non, je ne pourrais pas être amoureux d'un autre Gro-Tsen, s'il ouvrait la bouche j'aurais envie de lui foutre des baffes au bout de deux minutes. (Je ne supporte pas les gens qui ont les mêmes défauts que moi.) En revanche, baiser avec, je pense que je pourrais (sans enthousiasme, parce que je ne me trouve pas super canon, mais sans mal non plus).

fabien → Je ne refuse pas du tout la drague codifiée ! Simplement, je voudrais bien l'apprendre, le code en question, et je ne sais pas comment. Je ne refuse aucune case préformatée, au contraire, je meurs d'envie de rentrer dans la norme, dans les cases préformatées, de faire « comme tout le monde ». Mais je n'ai pas le mode d'emploi, et j'ai beau essayer d'imiter les autres, soit je me rends ridicule parce que je n'imite pas ce qu'il faut imiter, soit ça fait zéro effet. Je tiens à souligner que je n'ai pas dit « je refuse de draguer, je veux juste dire "j'ai envie de baiser avec toi" », j'ai dit que si *vous* avez envie de faire quelque chose avec moi, vous irez plus vite en vous dispensant des fioritures : donc ce n'est pas moi qui me dispense de parade nuptiale, ce sont les autres que j'en dispense à mon égard, c'est quand même très différent.

phi → Ma réaction « énergique » est le résultat d'un agacement accumulé au fur et à mesure des remarques. Si tu veux imaginer l'effet que tu me fais, figure-toi quelqu'un qui essaie de prononcer un discours quand une personne dans l'assistance rajoute un « poil au <…> » pour rimer avec chaque fin de phrase. Alors si tu ne sais pas te retenir des interprétations bidon et systématiquement à côté de la plaque, je préférerais que tu t'abstiennes de commenter, oui, merci.

Arezki → Non, vraiment, je n'ai pas le fantasme de me croire un grand génie incompris. Au contraire, j'ai l'obstination de la clarté systématique et méthodique dans tout ce que j'explique (quel que soit l'objet), et je suis terriblement frustré quand je n'arrive pas à faire comprendre ce que je veux dire.

Anonymous Coward #646 (Arezki) (2004-03-05T20:22:26Z)

J'ai l'impression que ça te déplaît pas tant que ça d'être incompris, tout du moins de penser que tu l'es.

phi (2004-03-05T18:12:44Z)

Ruxor:
Je ne suis pas compétent pour déterminer si je "débite des conneries" ni pour savoir si toi tu l'es.

Trois remarques néanmoins:
- ce que je raconte n'a nullement la prétention d'être la Vérité que Tu attends. Ce sont, évidemment, au mieux des hypothèses. Et parfois j'en rajoute. Entre la Vérité et la blague il y a tout un continuum.
- vu ta réaction pour le moins énergique, voire disproportionnée, je me demande si je n'ai pas touché un point sensible. Ne dis pas que c'est à cause de ma "connerie": tu as dit que tu ne recherchais pas l'intelligence!
- d'autre part, tu parles de "te justifier" et cela revient plusieurs fois. Je ne vois pas en quoi tu aurais à te justifier. Personne et sûrement pas moi (d'autant que je suis pire que toi sur certains points de vue) ne porte de jugement sur toi. Les gens, chacun à leur façon, essaient de t'aider, de lancer des idées, car ils apprécient aussi, par ailleurs, tes nombreux bons côtés.

Cela dit, je m'abstiendrai désormais de lancer des idées sur ta personnalité et je garderai mes éventuelles réflexions pour moi.

sans rancune

PS: oui, la musique pour violon et orchetsre de Sibelieus est vraiment très agréable.

Ghalys (2004-03-05T13:43:00Z)

Il y aura toujours des gens pour juger hâtivement les autres et les classer selon leur humeur du jour dans la case "Salope avide de sexe" ou "Puceau romantique" (aucun autre choix n'étant possible).
Toute classification de ce genre est évidemment très réductrice. De même, ce que les autres pensent de nous-même sera toujours différents de l'image que l'on souhaiterait leur donner. Il est de plus, ?difficile? de leur "faire admettre" que l'image qu'il ont de nous est fausse et qu'ils devraient choisir celle de notre choix. Après tout, ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent de nous. Cela ne fait plus peur de savoir que certains de mes collègues sont persuadé que je suis "anormal". Dans leur conception étriqué du monde, c’est le cas je suis hors norme. Dans ma conception de la normalité je pense qu’ils ont tort. Et tout comme toi j’ai appris à couper aux dialogues de sourds, je ne perds plus mon temps à leur prouver le contraire. Rien n’étant figé, ils me classeront peut-être dans la case "normal" un jour, et à ce moment là je les enlèverai de ma case "gens ternes".
Pour ce qui est de la réputation que l'on donne à certaines catégories (comme par exemple: informaticien=autiste, mathématicien=alien, rugbymen=bourrin, coiffeur=folle, etc…), il est vrai qu'elle est parfois tellement caricaturale que cela en devient "impressionnant" voire vexant.

Anonymous Coward #643 (fabien) (2004-03-05T13:13:35Z)

Tout ces problemes d'incomprehension ont une cause simple et claire : tu es incomprehensible !

Plus precisement, les interactions entre humains, en particulier quand il est question de drague, sont fortement codifiees. Je ne suis pas sur que tu connaisses ces codes implicites, et je suis a peu pres certain que tu ne les respectes pas. Ca te rend inclassifiable, et ca fait que les gens normaux (ceux qui ont integre et respectent les rituels sociaux) sont stresses a l'idee d'interagir avec toi, parce qu'il s'attendent a ce que ca ne se passe pas "normalement".

Quand on drague qqn de normal, on anticipe ses differentes reactions possibles, on essaie de jouer avec quelques coups a l'avance en tete. Avec toi, on a beaucoup de mal a deviner quelle reaction tu vas avoir, on joue en aveugle, et du coup ca doit etre horriblement stressant de te draguer.

Par exemple, ton attitude "mais si qqn veut baiser avec moi qu'il me le dise et je lui dit ce que j'en pense et tout est regle elegamment et simplement" : peut-etre que c'est comme ca que ca marche dans le milieu backrooms, j'en sais rien, en tous cas dans la plupart des autres situations sociales, casser la parade nuptiale comme ca c'est ne pas respecter les regles du jeu (ou le protocole pour faire mon glauque). Imagine que tu sois un paon et que tu veuilles baiser une femelle paon sans faire la cour, parce qu'objectivement c'est fatiguant et inutile et de toutes facon tu trouves ca ridicule de faire la roue. Aucune femelle ne voudra de toi, parce que ca n'est pas comme ca que ca doit se passer. N'attends rien d'autre des humains, eux aussi ont des parades nuptiales, eux non plus ne se posent pas de questions sur leur sens profond (ils n'ont souvent meme pas conscience de l'existence de ces parades codifiees), et eux non plus ne sont pas prets a zapper cette parade avant de passer a la suite.

Une question me vient d'ailleurs a l'esprit. Tu n'as pas envie, apparemment, de plans baise faciles, genre tuileries ou backrooms. Tu peux expliquer pourquoi ? Je soupconne que ce soit justement parce que le type de parades pratiquees dans ces circonstances (probablement minimalistes mais pas moins codifiees pour autant) te mettent mal a l'aise, justement a cause de leur minimalisme. Auquel cas tu aurais un exemple personnel de mise mal a l'aise par non respect du protocole, ce qui devrait t'aider a saisir comment tu peux mettre toi meme les autres mal a l'aise.

La, j'ai focalise uniquement sur la qt de la baise et de ta volonte d'explicitation, mais c'est facilement generalisable a d'autres domaines. Par exemple, il me semble que certains lecteurs sont effrayes par ta propention a tout dissequer analytiquement (je me demande si ca n'etait pas le sens de la remarque sur foot+biere+starac d'un A.C. dans le thread "Mars" notamment). Evidemment, c'est pareil pour le fait de parler ---respectivement de ne pas parler--- la ou une personne normale aurait fait exactement le contraire : on ne sait jamais si on doit te considerer comme timide ou exhib', et c'est tres stressant qqn qui refuse de rentrer dans les cases preformattees. Fais deja semblant de rentrer dans la plupart d'entre elles, et apres, les gens te pardonneront pour les quelques cases dont tu depasses tres visiblement. Il sera toujours temps de te decouvrir dans toute ta complexite plus tard, quand ils seront rassures. Entre temps, ils auront peut-etre eu le temps de t'apprivoiser et de t'apprecier en temps que personne, et plus comme stereotype.

KITT (2004-03-05T02:21:19Z)

Roooooh mais est ce que les gens qui ont fait ces commentaires te connaissent dans la réalité? Humm je ne pense pas (mais je peux me tromper). On ne pas sciament juger quequ'un sur les érits d'un blog vu que ce n'est qu'une partie de sa pensé qu'il expose au public.
Moi, je ne suis sur ce blog, que depuis très peu de temps et je me suis plongé dans les abysses de celui-ci et c'est vrai que cela me donne vraiment envi de le rencontrer en live pour vraiment connaitre sa véritable pésonnalité.

Anonymous Coward #641 (2004-03-05T02:11:04Z)

Ah oui, au cas où ce ne serati pas clair, #641, c'est DH.

Anonymous Coward #641 (2004-03-05T02:10:39Z)

Ca na te servira sûrement à rien, mais il y a certaines remarques qu'on t'a faites dans l'artcile "Mars" qui me siéraient très bien. Et que j'aurais prises aussi mal que toi si elles m'avient été destinées. (je pense aux trucs sur la Kro, la Star Ac' [mais j'aime bien la Star Ac'], tout ça…)

Le plus déprimant, c'est que même si c'est faux, il suffit que des gens le pensent pour que ce soit un problème, parce qu'ils ne sont pas les seuls dans ce cas. Et que tout effort pour démontrer le contraire est non seulement inutile, mais même carrément nuisible.

Quand j'étais petit, les gens n'acceptaient pas la "différence" intellectuelle, et me tapaient dessus. En grandissant, ils ont appris à la supporter, et moi à ne plus la montrer. Mais ils (enfin, elles pour moi) ne savent toujours pas l'aimer. Ce n'est pas de leur faute. Il faut juste _montrer_ qu'on est aussi autre chose que "l'intello de service", quelque chose de plus "conforme" à ce dont les gens s'éprennent (et de ce dont nous nous éprendrions. Gedankenexperiment intéressante : si tu recontrais un autre Gro-Tsen, dont tu lis le blog, serais-tu amoureux de lui ?).

Et montrer n'est *pas* synonyme de le répéter <n> fois dans son blog ou ailleurs. Au contraire.

Bon, c'est du rant et il est tard, mais c'est comme ça que je vois ton problème (qui est, je le repète, en grande partie le mien du côté "indécrottable hétéro").


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: b19809


Recent comments