Comments on Le porno

Tiens un touriste (2003-12-20T11:08:04Z)

Le commentaire de df me donne prétexte pour communiquer mon hilarité à la lecture d'un site de didactique que j'ai visité aux hasards de Google (l'objet était de tester un peu le niveau de pipotage de la recherche didactique, j'ai été gâté) - le hasard faisant que j'y tombe le même jour où a été chargé ce post le hors sujet total me paraît acceptable.

Voir http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier

Et pour ceux qui n'ont pas envie d'y passer des heures, quelques sélections, sur la page

http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier/entretien_riguet.htm

(annoncée depuis le plan du site par un alléchant "Mathématique et sexualité!" (le point d'exclamation est d'origine))

"un problème, c'est résolu ou c'est pas résolu, n'est-ce pas; il y a une sorte de guillotine, une espèce de couperet, une espèce d'instant où, d'un seul coup tout se dénoue, n'est-ce pas ? (…) finalement c'est un petit peu comme … faire l'amour, si vous voulez, finalement; vous parvenez à accomplir l'acte sexuel ou vous n'y parvenez pas, n'est-ce pas ? Il y a vraiment un instant où …"

Ne manquez pas non plus la page sur maths et fantasmes, un fascinant exemple de ce que la recherche scientifique peut donner quand la méthode d'analyse est le jeu de mots (la page vaut aussi pour l'usage élégant de la mise en gras des mots supposés signifiants)

http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier/fantasmes.htm

"Un autre entretien avec un garçon, Jean, de première littéraire contient 19 fois les mots voir et regarder (…)
quand on me met un problème devant… une figure géométrique, (…) je ne vois rien du tout (…) N: Vous ne voyez rien. E: Non, je deviens un peu… un peu aveugle. (…) j'ai laissé complètement tomber, je me suis dit : « c'est pas normal que je me crève comme ça » [Conclusion du didacticien] : Cet élève se « crève »… il ne voit rien, il devient aveugle dès qu'il y a des x et des y. C'est la version mathématique du mythe d'OEdipe!"

"les mathématiques m'apportent à la fois la sécurité et l'insécurité. Parce que quand je réussis pas, (…) c'est à double tranchant, quoi ! (…) Et puis, il y a un but. Enfin, ça tombera pas comme ça au panier [Analyse du didacticien] : De même, les fantasmes de castration se manifestent souvent."

Une dernière citation en conclusion :

"je trouve cela tellement ridicule de compter, par exemple, on compte des années. je trouve cela ridicule de compter les années. [Analyse du didacticien :] Compter est associé à l'âge, c'est-à-dire à son origine et à l'acceptation ou au rejet de cette vie qu'elle a reçue."

qui donnera prétexte pour vous souhaiter un excellent dix millième jour.

cossaw (2003-12-19T22:48:25Z)

Le porno…
Bon, j'en ai chez moi. Des restes d'une vie antérieure.
En plus, on s'est abonné à XXL (sachant qu'il y a très peu de films gay et que les hétéro… ça ne nous branche pas même si mon mari a commencé par les filles…)
Franchement, Matoo est dans le vrai. Ca sert à se branler tout seul dans son coin. Rarement à deux (ou alors c'est un préliminaire)
Breef, le porno, c'est pas que je sois contre, c'est surtout un exutoire. Et là encore, David a raison, irne ne vaut la pratique :-)
Reste que le romantisme, c'est quand même bien. Il y a quelques films gays qui peuvent ^petre vus ainsi.
Je n'oserais, David, pas parler des films érotiques hétéros, dont il me semble qu'ils sont plus proches du navet que d'une oeuvre d'art.
JE conçois aussi la jouissance que l'on peut tirer d'une exposition photo, d'un recueil, etc. Récemment dans une librairie pour laquelle j'aime bien faire de la pub, il y a eu aussi une expo, avec ou sans poil… ben je trouvais ça bandant.
Ce qui est utile, pour moi, c'est moins d'expliciter que de suggérer. Un regard, un bisou dans le cou, une fine caresse des homoplates, peuvent être mille fois plus érotique qu'une pipe. Plaisir différent, mais résultat garanti : je bande.
(j'arrête là sinon je risque de citer le titre d'un auteur qu'il ne faut pas citer… et qui commence pareil)

phi (2003-12-19T18:33:31Z)

Peut-être que la posture romantique est une protection, finalement? une façon de démultiplier le délai avant les choses sérieuses (affectives, sans même parler de sexe). Cela dit, c'est indéniable que l'heroic fantasy et la 6ème symphonie de Tchaïkovski et autres oeuvres grandiloquo-larmoyantes que j'ai aperçues sur le site perso poussent l'interprétation vers le romantisme nunuche…

mais c'est vrai que le romantisme-spectacle n'a rien a voir avec le romantisme-mis-en-pratique… dans le premier cas au moins, on peut appuyer sur la touche FFW ou bien aller acheter un eskimo, et surtout, le temps est heureusement contracté…

<idée en l'air> Le porno est peut-être une forme primitive de romantisme, du fait de la jouissance par procuration.</idée>

Enfin, je ne vois pas en quoi "chercher l'Homme de Sa Vie®" est romantique tant qu'on n'en fait pas une obsession ou une raison de vivre.

PS: je vais éviter désormais d'utiliser les expressions proverbiales… je crains que les gens ne les prennent au sérieux.

Anonymous Coward #333 (2003-12-19T16:30:58Z)

je crois que monsieur Ruxor a une image bien détournée des films pornos… il n'y a pas que de la chair qui s'accouple, il y a aussi des regards, des gestes, des caresses prestes…sentir la promiscuité des corps rapprochés par le désir est une jouissance que les photos de charme ne sauront jamais délivrer. Cela dit en vrai c'est encore mieux ;).

Ruxor (2003-12-19T13:29:53Z)

Il n'y a aucune honte à être un romantique éperdu, c'est même peut-être Bien, et en tout cas tout à fait respectable, c'est juste que je ne le suis pas. Et si c'est l'image que je projette (parce que plein de gens m'ont pris pour tel), c'est un problème, ne serait-ce que pour des raisons pratiques (si des gens s'imaginent que je cherche l'Homme de Ma Vie®, et qu'ils cherchent autre chose, par exemple).

Il n'est pas dit que ce soit un non sequitur de passer des maths (masturbation intellectuelle) au porno (masturbation tout court) ou vice versa. De fait, j'ai tendance à tripper gravement sur des objets mathématiques particulièrement gouleyants, comme le compactifié de Stone-Čech des entiers naturels, la Longue Droite, ou encore la voûte étoilée de Zariski.

Concernant le polytope régulier à 24 cellules, il ne m'a pas semblé évident s'il était ou non égal à la division de la 3-sphère en les 24 régions correspondant aux 4!=24 ordres possibles sur les 4 coordonnées de son plongement canonique dans R^4 (c'est de cette division que j'avais besoin pour faire mon intégrale). J'avoue que je ne « vois » pas grand-chose sur la 3-sphère ou dans R^4. Donc je ne sais pas si l'idée était idiote.

Mon choix des noms des mois lunaires, euh, hum, bon, peut-être que j'expliquerai ça le 1er terminus 2004 (qui est la veille de Noël 2003).

Matoo (2003-12-19T13:18:32Z)

Ouai enfin, le porno pour se branler c'est bien. Efficacité et promptitude ! :-)))

(oui je sais je suis franc et direct)

Ghalys (2003-12-19T12:12:25Z)

Denis f>
Tu passes d'une discussion sur le porno à une discussion sur les maths !
J'adore l'analogie…

Signé Ghalys, qui éprouve plus de plaisir à regarder des images porno qu'à faire des math (quoique…)

denis f (2003-12-19T10:26:24Z)

Je vais m'abstenir de commentaires sur le romantisme, là… si ce n'est pour dire que j'aime bien les voûtes étoilées, et que celle de Zarisky me semblait prometteuse. Dans le même genre, quand saurons-nous enfin le pourquoi et le comment des noms de mois lunaires? Et pour finir sur une note personnelle, j'ai signalé il y a déjà un bon moment l'existence d'un polytope régulier à 24 cellules qui aurait peut-être pu arranger certains calculs (de somme de variables aléatoires) de David; pourquoi diable ne pas m'avoir au moins expliqué pourquoi mon idée était complètement idiote?

phi (2003-12-19T08:55:08Z)


m'enfin, le cas échéant, il n'y aurait aucune honte à être un romantique éperdu!

le porno, c'est peut-être un peu comme le sport ou le show-biz: beaucoup de gens au narcissisme maladif (ce qui n'implique nullement modestie ou dévouement) fonctionnent surtout par identification.

ce qui n'empêche pas que certains ont manifestement des besoins plus importants que d'autres. Donc, "à chacun selon ses besoins" et si ce n'est pas possible, "faire de nécessité vertu"…


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 7507d5


Recent comments