Comments on ΓΝΩΘΙ ΣΕΑΥΤΟΝ

Dionysos (2007-03-11T19:00:26Z)

Athée définit certes ce que tu n'es pas, mais matérialiste ? Après tout, c'est une des caractéristiques de ta compréhension apparente du monde, et je crois que ça participe de ton identité. D'après pas mal de tes post, je dirais aussi que tu es plutôt libéral au sens américain relatif aux choix de vie des individus. Voici quelques éléments pour cerner ton identité à la lumière réflexive de tes posts. Je viens à l'occasion de ton système de renvois découvrir une divergence radicale avec un de tes posts sur la "pub". L'homme y est dépeint sans aucune justification comme naturellement enclin à des faiblesses inévitables, et l'influence du système socio-économique sur ses comportements minorée d'une manière qui m'a surpris venant de toi.

Abie (2007-03-08T10:08:18Z)

"un clacissi*S*te de ses amis, parlant de la bataille de Marathon, tellement imprégné de culture classique, s'était exclamé, mais c'est nous qui l'avons gagnée."

Superbe anecdote.
je me dois ici de confesser une grande faute.
Un peu de contexte : je suis une parisienne pur jus, une fière rejetonne du quartier chinois, élevée dans l'idée que la rue de la Glacière est la *frontière* (sic dixit mon papa).
Et il m'est arrivée à plusieurs reprise, à ma grande honte, de dire "à l'étranger" là ou je pensais "en Province".
Sans notion d'échelle de valeur, d'ailleurs : simplement, les deux sont pour moi irrémédiablement classifiés dans la case "ailleurs"…

Ruxor (2003-10-31T03:45:26Z)

Fahree: Question de vocabulaire. Ce que les socialistes appellent la sécurité sociale est, pour les libéraux, un schéma pyramidal ; et ça ne marche que si tout le monde est *contraint* d'y participer. Les libéraux sont évidemment contre ça, et tu le sais. Ils sont pour une assurance maladie privée, par exemple sous forme de mutuelles électives. Mais ce n'est pas ce qu'on appelle normalement la sécurité sociale.

Anonymous Coward #197 (Fahree) (2003-10-30T23:55:20Z)

Euh, non, les libéraux ne te reprochent pas de vouloir une sécurité sociale forte. La plupart d'entre nous, dont moi, voulons une sécurité sociale forte. C'est bien pourquoi nous voulons que l'État arrête de l'affaiblir par son intervention continuelle. cf. par exemple ce classique.
Bref, tu ne comprends toujours pas le libéralisme (ou tu t'exprimes mal, etc.)

alina (2003-10-27T08:30:04Z)

Quand je vais renouveler ma carte de séjour, chaque cinq années, je me rappelle que je suis toujours proche de ces hommes et femmes déracinés qui arrivent de tous les pays et font la queue avec moi, attendent avec moi, et me regardent comme si je n’étais pas une vraie étrangère, parce que j’habite ici depuis 20 ans, et ça se voit. Je vois leurs racines parler avec eux, bouger dans leurs gestes: même les miennes sont métaphoriquement cachées dans mon sac. Il faut être toujours étranger pour conserver ses racines, et si tu, au lieu qu’à Orsay, étais un volontaire forestal à l’île de Komodo, ou un rechercheur en maths à-ton-souhait, mais bien loin de la France, tu sentirais sûrement ta naissance et tes expériences françaises ou canadiennes comme une appartenance, non le fait d’être français. Ça n’a rien à voir avec les hymnes ou les couleurs : il s’agit de odeurs, de voix, de gestes, de saveurs, de paysages. Les étiquettes, ce sont les autres qui en mettent: si je trouve dégoutant qu’on me rappelle ma nationalité, c’est parce qu’avec ça on énonce un prejugé positif ou négatif, et je trouve que c’est de l’ignorance. Tu es toi en toutes les circonstances, ça évolue continuellement: tes définitions d’aujourd’hui, peut-être un demain seront en plus ou en moins…

Ruxor (2003-10-26T13:32:37Z)

Je crois que je dois être ambisinistre (le contraire d'ambidextre, quoi : quelqu'un qui est complètement malhabile de ses deux mains).

Tiens un touriste (2003-10-26T12:58:55Z)

Et droitier ? Parmi toutes les identifications suggérées, dont certaines manifestement biologiques (humain, mammifère) et d'autres plausiblement biologiques, en tout cas non choisies (homosexuel) vous semblez négliger votre qualité de droitier.

À tel point que dans la page vous décrivant, vous jugez utile de préciser votre sexe, la couleur de chaque oeil, la situation relationnelle et les goûts en matière d'humour, mais pas ce point pourtant fondamental.

(N.B. : j'ai supposé que vous êtes droitier à l'absence de tout post dans le blog sur le thème ("Grmmbl tout va mal sur cette planète pour nous gauchers, les tasses ont toutes l'anse du mauvais côté")).

Á bientôt à la première "Right-handed pride" (ou peut-être, ce qui serait plus politiquement correct, la première "Right-handed and left-handed pride").

cossaw (2003-10-25T12:37:01Z)

En fait, l'ennuis c'est qu'on fera ce qu'on voudra, on essayera de fuire, on se retrouvera avec une jolie étiquette. Quoi qu'on écrive sur ladite étiquette, couleur de peau, région d'origine, langue maternelle ou paternelle, religion des parents voire la sienne (ou son absence), on est forcément biaisé dans ses choix.
Par exemple, tu le dis toi-même, tu n'a pas abjuré ta foi parce que tu n'en avais pas : tes parents t'en ont protégé (c'est ton avis, et le mien aussi…)/empêché(pour nos amis les intégristes de tout poil).
Disons que tout ce que tu penses, écris, etc. tu le fais dans un contexte qui est celui dans lequel tu as évolué. Même si tu t'es rebellé, tu restes profondément ancré dans la culture que tu as reçue enfant. Qu'elle soit "bonne" ou "mauvaise", là n'est pas la question. Elle est une part de toi.
"Toute résistance est inutile"
Quant à savoir identifier une appartenance, c'est à dire à se forcer à se donner une étiquette, est-ce que cela a un quelconque intérêt ? Si c'est le cas, alors choisis-toi un côté, une pays, une langue, une religion, mais sinon, à quoi bon ? Mieux vaut rester neutre.
La neutralité a cet avantage qu'elle ne te permet d'observer sans te forcer pas à prendre part aux évènements.

ML (2003-10-25T11:34:36Z)

Cf. la réponse de Gide à Barrès, grand chantre des racines (dans son bouquin les _Déracinés_, il prédit toutes sortes de malheur à ceux qui oublient leurs racines, s'en détachent ou autre). Avec son père provençal et sa mère de Rouen, une famille protestante et l'autre catholique, "Où voulez-vous, M. Barrès, que je m'enracine ?". La réponse pour toi est probablement dans le message de Ska :-)

Anonymous Coward #181 (Zantac) (2003-10-24T21:58:08Z)

Tant que j'y pense :
www.copinedegeek.com

C'est assez amusant.

Anonymous Coward #181 (Zantac) (2003-10-24T21:50:23Z)

Définition de geek selon "www.linux-france.org/prj/jargonf/G/geek.html" : Fou taré d'informatique, tout comme le nerd. Typiquement, il est binoclard, avec des boutons, et théoriquement sans petite copine (il ne sait d'ailleurs pas exactement ce que ça peut bien être).

Je ne suis pas sûr que cette définition te représente…

Anonymous Coward #95 (garoo) (2003-10-24T21:17:00Z)

Depuis quand l'identité équivaut à l'appartenance à un groupe ?

Bon, sinon… "La seule langue que je parle (et que j'écris) assez correctement, c'est le français." Faudra que tu nous présentes la personne qui traduit tes posts en anglais, alors.

Ska (2003-10-24T18:43:38Z)

Mathématicien ?
Geek ?
Homosexuel ?
Humain ?
Mâle ?
Terrien ?
Bloggueur ?
Casanier ?
Blond ?
David Madore ?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: b68b9c


Recent comments