Comments on La dure vie du fêtard

Ruxor (2003-12-18T15:19:43Z)

Oui, Axl ? Tu voulais dire ? :-)

Anonymous Coward #331 (Axl) (2003-12-18T12:29:10Z)

Je suis tombée sur ton blog par hasard (genre un referer du site d'HnT en fait…), et là je réagis :

hippolyte (2003-10-11T15:44:25Z)

http://www.paris.fr/fr/citoyennete/forum.asp

hippolyte (2003-10-10T20:11:50Z)

Tu as pensé justement à sortir des milieux ("normalien" ou "gay"), non pas à t'en exclure définitivement, mais à aller des vers gens qui ne sont pas de ces milieux-là, que tu connais par coeur et qui te connaissent par coeur ? Peut-être que ton blog est un peu une tentative pour rencontrer des gens nouveaux et d'un milieu différent. Mais je crois que, avec ce "MOI énorme" comme le disait Alina, tu as su rapidement recréer tout ce petit univers, qui te définit, certes, mais qui, à te lire, ne semble pas te convenir parfaitement en l'état actuel des choses.
Il suffit d'un rien. Il y a un réseau associatif assez dense à Paris (il me semble qu'il y a une foire des associations ce w-e sur le parvis de l'Hôtel de Ville) pour que tu puisses trouver des moyens simples de rencontrer du monde. Et cela sans but défini (comme rencontrer un amant, par exemple). Je te parle d'un acte gratuit… enfin, pas totalement, ok, puisque tu cherches quelque chose… mais si ce quelque chose n'est pas défini à l'avance dans ton esprit et que tu te lances sans trop réfléchir et sans écrire quatre articles et faire trois nuits blanches avant de te jeter à l'eau, c'est déjà tout à fait différent de ta démarche habituelle.
Tu as suffisamment de cordes à ton arc pour trouver rapidement une possibilité (associations sportives, cours bénévoles, apprentissage d'une langue, restos du coeur… y'a de quoi faire). Ton MOI ne devrait pas s'en porter plus mal, bien au contraire :)
P.S.: je te recommande le film "Vivre" de Kurosawa.

Drew (2003-10-10T19:05:49Z)

J'ai actuellement le même dilemme :-/ Peut-être allons-nous nous y croiser…

Ruxor (2003-10-10T12:33:12Z)

Ghalys: Si, si, je suis toujours étudiant (thèse, tout ça, machinbidule). Certains diront même que c'est bien là mon problème, d'être un éternel étudiant.

cossaw (2003-10-10T11:00:34Z)

(bravo, je viens d'effacer ce que j'avais écrit. quel nul)
D'après mes camarades de Centrale Gay, anciens du gage, qui s'y sont rendu, cela a le mérite d'être prépondéremment gay/lesbien et d'avoir une grosse concentration de célibataires. Quant à savoir si tu y trouveras l'âme soeur, je ne suis pas capable de te le dire !
Sinon, comem Ghalys te l'a fait remarqué, le dégoût que peut générer le Marais chez certain ne doit pas cacher le fait que c'est quand même là qu'on a le plus de chances de recontrer l'homme de sa vie. Ou la femme de sa vie, si on est une femme. Seul ennuis, avec la discrimination qui caractérise la communauté, il faut encore que tu trouves quel bar, quelle boîte voire quel restaurant te convient !
Bonne chance !

Ghalys (2003-10-10T09:48:35Z)

Tu peux toujours y aller. Mais vu que tu n'es plus étudiant, il est normal que tu fasses un peu décalé. Essaie plutôt d'aller dans des endroits plus adaptés pour toi. Ce n'est pas ça qui manque: http://www.citegay.fr rubrique "sortir". Le mieux est de commencer par le Marais. J'y vais d'ailleurs ce soir pour aller voir Cossaw.

alina (2003-10-10T07:29:04Z)

Je pense que la frequentation de ces soirées ou de ces lieux soit importante, mais l’esprit avec lequel tu les affrontes me semble un peu contradictoire et, comme toute contradiction, on ne trouve pas une solution immédiate (peut être en maths une contradiction apparente a-t-elle une solution logique?). Je me permets de suggérer: tu peux y aller pour voir, pour observer les choses et les personnes en te dépouillant de prejugés, d’attentes et de ce MOI énorme que tu me sembles porter quelquefois comme un poids; c’est à dire, comme il le ferait un navigateur solitaire après une longue traversée. Une simple serenitè zen, si je peux dire, aucune peur parce que aucun besoin. Si le besoin d’être aimé, de trouver un homme important dans la vie est plus fort que cela, alors cherche à aller avec quelqu’un de tes amis, au moins on peut partager les opinions. Je suis sûre qu’une forte détermination intérieure, que je pense tu as même si tu ne la vois pas se transformer en actes, porte toujours vers un résultat. Et j’espère d’avoir commenté ayant bien compris la demande…


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 645ab5


Recent comments