Comments on Les langues construites ont-elles un intérêt ?

Cigaes (2023-05-31T18:48:16Z)

@Koko90 :

Ce que tu dis sur les langues ressemble beaucoup à ce que je dis sur les logiciels. Les gens sont toujours en train de courir après les logiciels les plus faciles à apprendre, les plus « conviviaux » ; sur les forums, les nouveaux demandent toujours la distribution Linux la plus facile à installer, et s'il y a une broutille qui ne marche pas du premier coup ils en essaient une autre.

Eh, les gars, vous ne comptez pas l'utiliser pour faire des choses, votre logiciel, après avoir appris à l'utiliser ? Votre distrib Linux, c'est juste pour tester, ou vous comptez vous en servir pour faire tourner votre ordinateur au jour le jour ?

Koko90 (2023-05-31T09:50:09Z)

Pour la communication, je ne pense pas que les langues construites aient le moindre intérêt. Tous ces efforts pour réduire un peu l'influence de l'Anglais ne vaut pas le coup.
Par contre les autres raisons citées sont valables.

J'ajouterais qu'une langue s'optimise quand elle sert. Beaucoup de tournures apparaissent parce qu'elles sont plus simple à prononcer, ou moins ambiguës. Bref, une langue qui a servi pendant des siècles a beaucoup d'optimisation dans son usage (pas dans son apprentissage, vu qu'il n'y aucun mécanisme en place pour que les langues deviennent de plus en plus simples à apprendre).
L'argument "mais cette langues est simple à apprendre" souvent utilisé en faveur des langues construites "universelles" n'a donc pas grand sens. On veut une langue simple à utiliser. On va passer beaucoup beaucoup plus de temps à parler une langue qu'a l'apprendre. C'est l'usage qui doit être optimisé.

M_a_n_u (2023-05-25T15:34:34Z)

Je pense qu'il y aurait un intérêt dans les contextes commercial et diplomatique, en mettant tout les participants à égalité. De fait actuellement, les anglophones disposent d'un avantage non-négligeable à négocier dans leur langue, les autres dépensant beaucoup d'énergie à traduire.

f3et (2023-05-24T06:48:26Z)

J'avais signalé ici il y a bien longtemps (me semble-t-il) l'incroyable site linguistique de Mark Rosenfelder, <URL: http://www.zompist.com/ > ; il est toujours actif et toujours plus vaste ; on y trouve, outre de nombreux exemples de conlang, des livres qu'il a écrit sur leur construction, comme celui-ci : <URL: http://www.zompist.com/lckbook.html/ >, ainsi que de vastes mondes imaginaires les utilisant, sans parler de toutes sortes d'autres sujets proche de tes préoccupations.

jonas (2023-05-24T00:50:44Z)

> J'ai peur que toutes ces créations de moi aient été irrémédiablement perdues

Technically one page <URL: http://www.madore.org/~david/misc/linguistic/yall.html > still exists. Unless you meant that sentence only for your earlier creations, restricted by “Quand j'étais ado”.

> comme le fait l'interlingua, que la langue puisse servir de façon passive — c'est-à-dire pour comprendre un texte déjà écrit ou parlé — à des gens qui ne l'auraient jamais apprise

Another project with a similar goal of passive understanding was <URL: https://web.archive.org/web/20150822083508/https://www.phon.ucl.ac.uk/home/mark/regeng/ >, though I don't think it was every completed.

> […] erre dans son palais de marbre,
> Comme tourne une girouette, ainsi tourne Angdir

Vára öblös teremében
Jár alá s fel bajnok Pázmán,
Lépteit majd csillapitja,
Majd megindul szaporázván;
Lába, szíve, egyre tombol,
Visszadöng a tölgyfa padló:
– Arany János, “Pázmán lovag”.

zEgg (2023-05-22T05:41:25Z)

Gabriel : je vois ce que tu veux dire et c'est la même chose en langue des signes suédoise, mais attention, les mouvements de bouche font absolument partie du signe. Un signe n'est pas quelque chose qu'on fait avec les mains, sinon on dirait "langue des mains". Les mouvements de visages sont plus grammaticaux (par exemple sourcils haussés : question oui/non, baissés : autre question).

Un exemple continu que j'aime bien, "maintenant" est un emprunt au suédois "nu" (d'après l'alphabet) :

N: https://teckensprakslexikon.su.se/ord/11934
U: https://teckensprakslexikon.su.se/ord/11941
Même forme, différente orientation. Contrairement à l'alphabet dans la langue des signes française (ou son proche parent plus connu : la langue des signes américaine), on n'est pas restreint près de l'épaule. Du coup "maintenant" devient juste un mouvement de poignet. Symétrisé avec les deux mains c'est un ordre très fort "MAINTENANT !"

Maintenant : https://teckensprakslexikon.su.se/ord/05114
Maintenant : https://teckensprakslexikon.su.se/ord/11274

Si on réalise le dernier de manière un peu hésitante, on obtient "à peu près maintenant", c'est-à-dire "bientôt".
Symétrisé de l'autre côté c'est un ordre très fort

Typhon (2023-05-20T17:57:53Z)

Je ferai des commentaires detailles plus tard quand j'aurai le temps mais je vais déjà signaler que le site de Justin B. Rye est toujours en ligne même s'il a été obliger de migrer au bout de 20 ans.

<URL: http://jbr.me.uk/ > (je lie la page d'accueil plutôt que la FAQ anti espéranto parce qu'il a plus à offrir que ça sur le plan de la linguistique.

.

Gabriel (2023-05-20T16:04:42Z)

Sur langue des signes et langue orale combinée :

La langue des signes française (et j'imagine d'autres) utilise la labialisation de manière sémantique : certains signes doivent être accompagnés d'un son et le même signe avec différents sons prend des sens différents — quoique souvent proches, par exemple entre deux mots de la même famille, mais pas nécessairement. Les sons sont choisis pour être distinguables visuellement afin qu'un locuteur sourd perçoive les nuances, simplement sur la position des lèvres, d'où le nom. C'est l'enfer à apprendre pour un entendant, extrêmement subtil.

Sur langue des signes et continuité :

Oui bien sûr il y a le même phénomène que pour "vraiment". En langue des signes française cela passe par les expressions du visage. Il y a aussi le fait que la LSF utilise abondamment la spatialisation donc le même signe plus ou moins ample signifiera "un peu grand" ou "immense", mais pas de continuité d'un mot à son contraire à ma connaissance.

Régis (2023-05-20T07:33:02Z)

A Sainte-Marie-Majeure il est possible de se confesser en de nombreuses langues, sans doute pour permettre aux pèlerins de le faire dans leur langue maternelle. En 1982 il y avait un confessionnal réservé aux espérantistes. J'ignore si c'est toujours le cas aujourd'hui.

Pierre Termier (2023-05-19T14:38:27Z)

Je ne suis pas arrivé au bout de ce billet mais je suis toujours ravi d’en apprendre davantage sur les forêts d’Ile de France.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 89c2c7


Recent comments