Comments on Le problème des journalistes à la recherche d'experts

N (2019-04-21T08:41:47Z)

Un article du Temps [1] s'indigne que Paolo Vannucci, un expert italien, auteur d'un rapport précis sur les risques d'incendie à Notre-Dame, ne fût pas interrogé davantage, parce que son rapport a été classé confidentiel-défense [2] pour éviter que des terroristes ne s'approprie cette lecture.

[1] L'article <URL:https://www.letemps.ch/monde/notredame-etait-danger-un-rapport-oublie-laffirmait-2016>

[2] Il y a trois niveaux de classifications. Confidentiel-défense est le plus bas. <URL:https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071307&idArticle=LEGIARTI000020411222&dateTexte=&categorieLien=cid>

RF (2019-04-20T23:00:09Z)

La discussion de la pertinence des questions (fakbill/Typhon) me fait penser à ceci :
https://www.youtube.com/watch?v=MO0r930Sn_8

Typhon (2019-04-19T18:48:46Z)

Fakbill : Ce n'est pas méprisant de faire remarquer que certaines questions ne peuvent pas recevoir de réponse telles qu'elles sont formulées, et ce n'est pas méprisant non plus de faire observer que certaines question contiennent des présuppositions qui empêchent de leur donner une réponse.

Si quelqu'un demande pourquoi les gens appelés Dupont sont plus intelligents que les autres, y a aucune réponse à cette question parce que le présupposé est faux, mais c'est une non-réponse qui est difficile à entendre pour les gens qui s'appellent Dupont.

fakbill (2019-04-19T12:09:28Z)

Typhon : "la question est non pertinente" ? La question est *toujours* pertinente car qlqn se la pose! On ne peut pas dire que la question est non pertinente, Il est contre productif de dire qu'elle est mal formuler. Il faut faire de son mieux pour y répondre et faire comprendre les choses aux gens.
Exemple: dans un labo d'astro, lors de journées portes ouvertes, beaucoup vont demander "à quelle distance peut on voir avec les telescopes actuels". La question est mal formulae mais il ne sert à rien de le faire remarquer doctement. On explique qu'on peut voir une grosse lampe de plus loin qu'une petite et que donc ça depend de ce qu'on regarde **ET** on fini par donner un chiffre pour les galaxies les plus lointaines observées histoire de boucler la boucle. une réponse méprisante est un scandale quand elle est donnée par un chercheur qui est payé par des fonds publics.

Typhon (2019-04-19T10:57:30Z)

Un gros problème des journalistes (et de le monde en fait, car les journalistes cherchent à satisfaire un public qui leur ressemble), c'est le refus d'accepter 無 comme réponse.
Pourtant c'est souvent la seule réponse appropriée à beaucoup de questions naïves que peut se poser un non-spécialiste quant à l'un ou l'autre domaine. Mais même avec des développements pour expliquer en quoi la question est non pertinente ou mal formulée, c'est une réponse qui suscite une frustration bien compréhensible, et malheureusement cette frustration entraîne la recherche de gens catégoriques (et la naissance de "l'expert médiatique", qui balance n'importe quelles conneries mais sur un ton très convaincu donc c'est rassurant).

Geo (2019-04-18T21:01:46Z)

@fabkill Non, je ne pense pas que toutes ces catégories ont nécessairement les compétences pour parler de leur domaine au sens large. Un informaticien spécialiste de le la logique constructive ne saura pas forcément bien nous parler de voitures autonomes ou de crypto-monnaies. Mais effectivement, le journaliste n'a sans doute pas besoin d'aller voir un grand ponte pour la plupart des questions qu'il pourrait traiter. Mais je m'attendrais quand même qu'un journaliste qui s'intéresse à des sujets scientifiques ait une connaissance sommaire du fonctionnement des institutions scientifiques. C'est quelque chose que n'importe qui peut comprendre en 10 minutes.

ooten (2019-04-18T19:43:50Z)

Je vous souhaite beaucoup de courage si vous voulez créer des instances et des services public car j'ai vraiment l'impression que le but de nos dirigeants politiques d'aujourd'hui est de réduire les déficits et la dette de l'état sans qu'il n'y ai trop de troubles à l'ordre public. D'un autre côté je crois que la presse a subi une forte crise depuis l'avènement d'internet il y a à peu près 20 ans et donc là aussi il manque de l'argent parfois pour faire un travail de qualité.

Fakbill (2019-04-18T17:54:24Z)

Geo : tu plaisantes ?? Toutes ces catégories ont les connaissnaces dans leur domaine pour répondre à un journaliste (sauf si c'est un reportage ultra pointu sur France culture la nuit et encore…). Par contre, le niveau académique est assez décorrélé de la capacité qu'à l'expert a parler au non expert. C'est le problème.

Geo (2019-04-18T15:30:35Z)

> le journaliste est-il vraiment censé savoir la différence entre un maître de conférences, un professeur des Universités, un chargé de recherches, un directeur de recherches, un professeur agrégé, un chargé de cours,

Oui ! je pense que c'est quand même le minimum qu'on puisse attendre du journaliste. C'est son métier que de savoir ou chercher les informations et évaluer leur pertinence. Mais je suis d'accord avec ta conclusion, à savoir que c'est aussi le rôle des universités et instituts de recherche de canaliser leur expertise collective.

Par ailleurs, la "diffusion de la culture" fait explicitement parti de la mission des enseignant-chercheurs tels qu'elle est décrite sur le site du ministère.

"Les enseignants-chercheurs (maîtres de conférences et professeurs des universités) concourent à l'accomplissement des missions de service public de l'enseignement supérieur. Ils participent à l'élaboration et à la transmission des connaissances, assurent la direction, le conseil et l'orientation des étudiants. Ils contribuent également au développement de la recherche fondamentale, appliquée et à sa valorisation ainsi qu'à la *diffusion de la culture* et à la coopération internationale."

Comme tu le dis, c'est dommage qu'on ne l'encourage pas plus. Mais peut-être que c'est quelque chose que tu pourrais initier à ton échelle, allez voir la direction de Paris Tech et leurs proposer de créer un tel service.

fakbill (2019-04-18T12:47:36Z)

Merci pour ce post ! On tire trop souvent sur les journalistes en oubliant les points très pertinants que tu soulèves. La connerie dite à l'antenne vient parfois du journaliste, parfois de l'expert mais souvent d'une incomprehension entre deux mondes. Le travail difficile du journaliste est d'etre à l'interface et c'est là où ça merdouille toujours…les interfaces…tout un poeme.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0aee54


Recent comments